Chapitre soixante et un : Kali

- Comment ça des Vampires ? blêmit Mélanie Kirby.

L’Indien s’autorise un de ses rares sourire en voyant la mine décomposée de la gosse et le sourcil en accent circonflexe de MouMouMac qui revient vers lui après avoir constaté que les Med-Pils ont eu l’effet souhaité sur le petit Magnum. A dessein, le scraper élude la question de la gamine et demande au vieux Héros en désignant le Mercenaire dont la grande Kalash caresse lentement les cheveux trempés de sueur :

- Alors ?
- Il était temps ! souffle Mac avec soulagement. Le voilà au moins entré en stase. Mais nous n’avons pas trouvé de bio-sérum. Il lui faut une transfusion très rapidement et il n’échappera pas à un long séjour sur le billard. Nous n’avons fait que gagner du temps…
- Bon ben maintenant qu’on sait qu’il va mieux, je voudrai bien que tu nous expliques le coup des vampires moi, insiste Roxy qui n’en mène pas large.
- Très bien, jeune femme, glousse Kali tandis que Mac lève les yeux au ciel avec amusement. J’ai parlé de vampires mais c’est plus une métaphore qu’une référence à Dracula et consorts en fait. Les Super-Abominations n’ont rien à voir avec le coté canines, gousses d’ail et pieux dans le cœur mais l’idée est là, précise l’Indien. Pour survivre, ces Choses doivent se nourrir mais elles n’ont plus d’appareil digestif classique. A la place , elles ont la faculté de s’emparer du fluide vital des humains pour se ressourcer sinon elles s’auto-consumment pour exercer leur terrifiant potentiel destructeur. Une fois qu’elles en ont terminé, la proie n’est plus qu’une coquille vide. Son cœur bat toujours mais ce qui faisait d’elle un être humain est transformé en énergie dont ces choses se repaissent.
- Comment tu sais tout ça ??? hallucine Roxy.
- Nathan. Lorsqu’un Empathe de son acabit est victime d’une possession, il ne reste pas passivement à attendre que l’agresseur veuille bien le laisser en paix. Et dans la mesure ou je dispose moi même de certains talents, il a été assez aimable pour me passer l’info avant de lancer son bouclier mental. La Maîtresse est puissante mais sa démonstration de force n’était pas la chose la plus intelligente à faire…
- Et comment fait on pour se protéger ? déglutit péniblement MouMouMac.
- C’est là ou le bât blesse… Bien que conditionné par un contact, la technique d’absorption est un savant mélange de magie et de technologie dont le processus peut être bloqué ou amoindri en fonction de certains critères naturels. Les Cyborgs ou les créatures bio-mécaniques diverses, par exemple, n’offrent pas de prise suffisante à ces monstres car leur humanité est couplée à des composants complexes qui échappent au processus de vampirisme. Il en est de même pour les personnes dotées de pouvoir psychiques suffisamment puissantes pour leur permettre de se prémunir contre ce type de nuisance.
- Monsieur Kirby et les Freakshows seraient donc immunisés en quelques sortes ? demande Roxy.
- Exactement. Rien ne les gardera cependant contre les attaques physiques que les Super-Abominations ne manqueront pas de leur faire subir. Et si je me réfère au peu d’informations dont je dispose à ce sujet, je dirai qu’ils n’ont aucune chance d’affronter ces créatures et de survivre. C’est d’ailleurs tout le paradoxe de notre situation actuelle. Seule Mélanie – et peut être moi dans une moindre mesure – sommes potentiellement capables de vaincre ces monstres en combat grâce à notre vélocité hors du commun. Malheureusement, nous  ne pourrions pas éviter éternellement le contact et risquerions d’être vampirisés.
- Hum… songe Mac. Nous avons donc un groupe incapable de soutenir un combat mais qui est protégé du drainage vital d’un coté et un second groupe en mesure de vaincre ces choses mais qui terminera avec l’enveloppe vidée de l’autre. J’aime ce genre de situation ouverte…
- Il y a cependant un point crucial à ne pas négliger, reprend l’Indien. Comprenez que le temps joue pour nous car plus il s’écoule, et plus les Super-Abominations s’affaiblissent. Et comme nous sommes la seule source potentielle d’énergie qui soit encore disponible dans le complexe…
- Alors fuyons maintenant que l’état de Mag est stabilisé ! propose Kalash.
- Exfiltrer ton frère d’ici reste de toute façon la priorité, acquiesce Kali. Mac confirme que les Med-Pils n’ont permis que de différer le problème et qu’il est impératif de le sortir d’ici et de le faire opérer de toute urgence. Pour autant, tant que Nathan maintiendra le brouillage mental sur la base, il me sera impossible de connaître sa situation et celle de ses compagnons. Pas plus que de communiquer avec un Empathe allié qui serait en chemin pour nous venir en aide. Il est néanmoins évident que des renforts convergent en ce moment même sur le site depuis l’explosion. Connaissant la Hero Corps…

Les pas lourds ébranlent une fois de plus le couloir et un silence oppressé s’abat sur la petite pièce. C’est la seconde fois que les Abos passent devant le réduis où ils ont trouvé refuge. Deux fois de trop. Tous savent qu’ils n’échapperont pas  à une fouille minutieuse et qu’il leur faut abandonner cet endroit pour un autre ou regagner la surface. Seul le souffle irrégulier de Magnum est perceptible le temps que la troupe de cauchemar ne disparaisse et le soulagement est palpable lorsque les piétinements mortels d’évanouissent enfin. C’est Mélanie qui reprend en gesticulant après s’être assurée une dernière fois que le calme était revenu à l’extérieur.

- Bon attends… Je suis un peu paumée je l’avoue… confesse la jeune Juste. Si je résume ce que j’ai compris, je peux techniquement battre ces trucs mais elles me transformeront en légume en s’emparant de mon fluide vital ce qui les rendra plus fortes. Donc c’est débile…
- On va éviter ça en effet, sourit Mac.
- Vous autres, vous n’êtes pas assez forts pour espérer détruire les Abos et n’êtes finalement que de grosses piles électriques sur pattes dont elles ont besoin. Enfin, monsieur Kirby et les Punks ne risquent pas de se faire vampiriser mais ils se feront démolir la tronche en baston.
- Exactement !
- Y a pas à dire, c‘est super… On fait quoi alors ?
- Vous remontez à la surface et le plus vite possible, répond Kali. Vous passerez par les escaliers latéraux qui sont au sud et ont l’air d’avoir été relativement épargnés. J’ai vu avec Kalash pendant que vous cherchiez un Med-Pack, elle a encore assez de composite explosif pour dégager le passage si vous étiez bloqués par un éventuel éboulement et vu la force inespérée dont tu disposes depuis ton séjour chez Nemo, défoncer les portes de sécurité ne devrait pas être un soucis. J’ajoute que plus vous remonterez et plus la couverture psychique imposée par Nathan va aller en s’estompant. Dans deux ou trois étages, nos amis pourrons vous localiser.
- Tu dis « vous », intervient Mac. Ca sous entend donc que tu n’envisages pas de nous accompagner alors que tu as toi même admis que tu étais sensible au vampirisme des Abos. Tu joues à quoi là, Kali ?
- Mac, si ces créatures n’ont pas encore tenté de sortir du complexe c’est uniquement parce que la Maîtresse est aveuglée par son désire de vengeance. Si elle s’aperçoit qu’il n’y a plus personne sur qui passer sa rage, elle et ses troupes vont se répandre dans Paragon et causer un massacre parmi la population avant que nous ne l’arrêtions. Elle sait qu’elle ne peut plus gagner mais elle ne se privera pas d’un dernier baroud d’honneur. Il est donc impératif que quelqu’un reste ici pour l’occuper le temps que vous préveniez nos camarades Héros et que vous fassiez le nécessaire pour qu’aucune de ces choses ne sortent vivantes d’ici.
- Vu ce que tu nous a dit, tu ne vas pas l’occuper bien longtemps. C’est un sacrifice aussi inutile que stupide que tu proposes.
- Je pense au contraire que je vais lui donner du fil à retordre suffisamment longtemps pour vous permettre de vous préparer au cas où une des Abos parviendrait à survivre à ce que j’ai en tête, sourit mystérieusement le Scraper. Normalement, ça ne devrait même pas être nécessaire mais sait on jamais.
- Kali… commence Mac, ne me dis pas que tu envisages de demander de l’aide à la folle qui t’a donnée ton nom de combat…
- J’ai bien peur de ne pas avoir le choix, mon ami ! De par sa nature, la Déesse Noire devrait être peu sujette au drainage des Abos et c’est une combattante tout à fait stupéfiante ! Je pense qu’elle est en mesure de régler le problème définitivement. D’autant qu’il faut aussi compter avec la Maîtresse qui sera d’après moi le plus redoutable adversaire de tous…
- Mais toi ? Ca n’est plus un secret pour personne qu’elle ne vit que pour te faire payer l’affront que tu lui fis jadis. Surtout après le dernier coups que ma chère Albédo lui a fait si je me réfère à ce que tu nous as racontés. Voyons Kali, le simple fait de prendre contact avec elle signe ton arrêt de mort !!! Pourquoi d’ailleurs t’écouterait elle au lieu de te tailler en pièces ?
- Kali et moi sommes de vieux ennemis… Elle me connaît bien mais j’en ai autant à son service. De toute façon nous n’avons pas le choix : c’est ça où des milliers de morts potentiels !!! Ces choses doivent être détruites ici et maintenant même si le prix pour y parvenir passe par une nouvelle confrontation entre la déesse Noire et moi. Mettez-vous en route maintenant, Magnum a besoin de vous.

Une fois les adieux silencieux achevés, Roxy et Mac sortent prudemment du réduis suivis par Kalash qui porte avec douceur le petit blessé inanimé dans ses bras nerveux. La jeune Héroïne se retourne une dernière fois pour constater que l’Indien s’est déjà mis en position pour entamer son voyage intérieur et elle affiche une grimace gênée qui n’échappe pas au vieux flic :

- Un soucis, tiote ?
- Je ne sais pas…
- Kali a raison. Notre présence ici n’est finalement qu’une arme supplémentaire pour l’ennemi et bien que je n’aime pas du tout savoir qu’il va se livrer en pâture à sa Némésis, il n’empêche que je n’ai aucune alternative à proposer. Et accordons à ce satané Indien qu’il est franchement très fort pour se tirer indemne des pires situations… Regarde tout ce à quoi il a survécu aujourd’hui pour t’en convaincre !
- Je suis bien d’accord, Mac, mais il n’empêche que je ne peux pas me sortir un truc de la tête : si la Déesse Kali parvient à détruire la Maîtresse et les Super-Abominations, qu’est ce qui l’empêchera ensuite de non seulement garder notre Kali pour lui faire du mal, mais d’aller aussi faire un tour à Paragon pour augmenter sa collection de crânes humains ? 

Chapitre soixante deux : Lady Oméga

- Je suis contente que vous soyez de retour, Madame… sourit gentiment Luciole. Même si je suis dégoûtée de voir que vous aviez raison concernant la Crey et sa clique.
- Concentrons-nous sur le sauvetage de nos amis, Officier Luciole, sourit en retour la grande Héroïne. Et que Politiques et Hommes de Loi aillent au diable… Quelle est la situation ?
- Je fais de mon mieux pour coordonner l’intervention des Franc-Tireurs à Dark Astoria, Madame. Je dois vous confesser que ça n’est pas très… évident !
- Qui est votre contact sur place ?
- Un certain Nyme… Il est très gentil mais…
- N’en dites pas plus, Luciole ! Vous me feriez regretter d’avoir quitté le cabinet de madame le Maire.

La directrice de la Hero Corps s’assoit en soufflant lourdement devant le pupitre de contrôle, se masse les tempes lentement un court instant, effectue quelques exercices de respiration apaisante puis appuie sur le commutateur d’émission pareille au condamné à la chaise électrique qui déclencherait lui même la décharge létale avec une moue fatiguée par avance:

- Nyme ? Quelle est votre position ?
- Ah tiens, Cat !!! Coucou ! Position ? Ben là je suis comme qui dirait debout ! Sur mes pieds ! répond Nyme avec un sérieux qui déclenche un rire malheureux chez Luciole et un roulement oculaire chaotique navré chez sa responsable.
- Vu l’âne que tu es, j’aurai pensé que tu étais à quatre pattes donc merci pour la précision… tente la grande Blonde cyniquement.
- Et ben non ! se marre la Quiche aux cheveux révoltés immunisé contre le second degrés. Mais je peux braire si ça te fait plaisir… J’imite aussi à la perfection la parade amoureuse de la moufette tigrée au cas où ! Odeur comprise en option.
- Nyme…
- Rholala z’êtes vraiment des culs serrés à la HC, hein ! Bon ben on est devant le gros trou où y avait la base secrète là ! Y a pleins de gravats et de trucs détruits dedans et ça fume par endroits. Ah pis nos Contros disent qu’il y a un mouillage chimique !
- Un brouillage Psychique ! précise quelqu’un à coté de Nyme d’un ton étudié à coté.
- Ouais aussi !!! acquiesce le pétard capillaire. Même qu’on peut plus passer en rectal pour infibuler !!!
- En astral pour infiltrer !!! corrige le quelqu’un avec impatience avant de tancer vertement le malcomprenant. Passez-moi l’émetteur et profitez en pour aller vous peigner ! Je vais rendre compte de la situation avant que vous ne nous fassiez tous tuer !
- Lâche ça, nonoeil !!! braille le futur ex-contact. S’moi l’chef !!!
- Nyme ? demande Lady Oméga en faisant les gros yeux à Luciole qui est pliée. Que se passe t’il, Nyme ?
- Qui c’est ? demande une petite voix infantile pendant qu’un bruit de lutte ponctué de « Butor !!! » et autres « T’choulé !!! » va en s’amplifiant en arrière plan.
- Comment ça « qui c’est » ?! n’en revient pas la directrice de la HC. C’est vraiment incroyable !!! Vous n’allez pas me faire ce sketch idiot à chacune de nos transmissions enfin allons !!!
- Qui c’est ? insiste l’autre pas du tout impressionnée. Moi j’ai un chien ! Même qu’il cause. Et toi t’es qui ?
- Qui est là ? tonne une voix caverneuse après qu’un bruit de claque suivi d’un couinement et d’un son de culasse qu’on arme ne retentisse.
- Lady Oméga !!! hurle la questionnée. ET VOUS QUI ÊTES VOUS ???
- Moi ? Ben Varagh… des Veilleurs !!! répond la grosse voix avec une évidence peinée avant d’ajouter en sourdine : Mais merde, piquez lui son flingue à cette sale peste !!! Ca fait super mal !!!
- Monsieur Varagh !!! Que se passe t’il exactement sur site ? Ou est Nyme et qu’est ce que c’est que ces coups de fusil ? Et ce hurlement abominable ??? Vous êtes sous le feu de l’ennemi ? Il y a des blessés ?
- Ah ça… Non, non Madame ! se Marre le Colosse. C’est la gamine des Val de marnes qui vient d’essayer de flinguer SadoMaso parce qu’il voulait l’empêcher de me tirer encore dessus. Alors il l’a calottée et ça a pas plu à Coffy qui vient de choper Sado par sa queue de cheval- celle de sa tête -  et le fait tourner dans la pièce en s’en servant comme un fléau d’armes pour cogner sur ses copains de Super-groupe arrivés en renfort. Tout va bien quoi…
- Tout va… s’étrangle la Blonde. Soyez assez aimable pour me repasser Nyme, monsieur Varagh !
- Il est occupé, madame !
- A imiter la moufette tigrée ? raille la directrice.
- Heu non… Il sait faire ça sans dec’ le Nyme ? ricane le Leader des veilleurs.
- Il paraîtrait oui… Monsieur varagh, sans vouloir vous presser, j’aimerai…
- C’est génial !!! s’extasie l’Enthousiaste. Chez nous on a Toto qui fait des flammes en pétant ! Il est pas Blaster feu pourtant, j’précise !!! Des fois on se marre car ça lui brûle les poils du…
- Passionnant, passionnant !!! Seriez-vous assez aimable pour me dire à quoi le perturbé Nyme est occupé en attendant, je vous prie ?
- Mais bien sur ma p’tite dame !!! Là, il  essaie d’étrangler Morb avec son cache-nez  mais Morb il se laisse pas faire et il lui tire les cheveux en fait ! Oula… Morb vient de crier « A moi les Kormas !!! » et ils ont entendu…
- Et alors ? Je ne vois pas en quoi ça pourrait aggraver une situation que j’estime déjà totalement scandaleuse et surréaliste !!!
- Ben c’est paske je vous ai pas dit que Nyme il a gueulé « A moi tous les autres !!! ». C’est le problème avec Nyme, il se rappelle pas des fois qui c’est son groupe alors il globalise vous voyez !
- Ce que je vois, monsieur Varagh, c’est que je comptais sur vous pour venir en aide à des Héros en péril qui viennent de sauver Paragon et sont probablement coincés sous des tonnes de béton et d’acier à la merci de monstruosités terrifiantes et que vous êtes occupés à vous battre entre-vous comme de vulgaires Skulls.
- Je me bats pas piske je vous cause… se renfrogne le Colosse vexé. Ca va bien de nous gronder mais faut pas croire : on bosse !
- Voyez-vous ça… Je devrais donc être entièrement rassurée dans ce cas !
- Ben oui tiens…
- ET BIEN CA N’EST PAS LE CAS !!! A quoi êtes vous occupés en dehors de vous étriper, je vous prie ?
- Ceux qui sont pas avec moi au centre de commandement se sont scindés en deux groupes : le premier cherche un accès pour descendre et le second couvre la zone pour dégommer tout ce qui sort du trou mais semble suspect.
- Vous êtes en train de m’expliquer que les interlocuteurs qui se sont succédés depuis toute à l’heure sont en fait les chefs de votre groupe, monsieur Varagh ?
- Oui tiens ! Les autres ils sont bien trop indisciplinés, madame ! C’est que ça demande du doigté de diriger des furieux pareils…
- …
- Madame Lady Oméga ?! Z’êtes plus là ?
- Si, si… je suis un peu fatiguée je crois… j’ai glissé de ma chaise ! Bon… Monsieur… Heu… Varagh…
- Vava…
- Oui bien sur… Concernant le groupe qui « dégomme », que qualifieriez-vous de « suspect » qui pourrait être amené à déclencher une attaque de sa part ? Je vous rappelle que nous avons plusieurs alliés là dessous qui comptent sur vous et j’apprécierai que vous en les preniez pas pour cible par erreur, vous comprenez ?
- Oui c’est limpide, madame ! Ben par « suspect », je dirai les quatre trucs qui sont en train de débouler là !
- Pardon ?
- On a eu le descriptif des copains potentiels ! Y a même des Freaks il paraît, vous vous rendez compte ?
- Oui merci, je suis au courant !
- Bon ben par contre, permettez moi de vous dire qu’il n’était pas question de ces trucs là.
- Mais de quels « trucs » parlez-vous enfin par pitié ???
- Ceux qui sont en train de sortir par le gros trou principal avec une montgolfière à la place des mains, m’dame !!! Ah non !!! On dirait plutôt des ballons de plage géants !!! Putain j’y crois pas !!!
- Quoi ? Qu’y a t’il, monsieur Vava !?

- Y en a un qui bande comme un âne !!! Purée le goumi qu’il se trimballe !!! Rhaaa s’te béquille !!! Oula !
- Quoi ? Rendez-compte, rendez-compte !!!
- J’me rends compte qu’il  vient de se ramasser deux Inferno et une Nova dans le chibre, le bandard fou ! Et ses potes, pareils !!! Ca doit avoir calmé sa libido au coquin !
- La menace est elle éradiquée, monsieur Vava ?
- On voit pas bien encore là… Ils font chier ces couillons de Blasters avec leurs smoke-grenades des fois ! Je passe mon temps à le dire à Gannon vous savez ! Je lui dis « Gannon, tu fais chier avec tes Smoke-Grenades ! » mais il me répond « toi tu balances bien des morceaux d’os partout et j’en chie pas des caisses ! » C’est fou. Y a plus d’respect quand on regarde bien…
- Monsieur Vava s’il vous plaît… Dîtes moi ce que vous voyez afin que nous adaptions la stratégie en conséquence…
- Mmmm… attendez… Je vois un truc… Oula je dois vous laisser !!!
- ATTENDEZ !!! QUE VOYEZ-VOUS ET QUE SE PASSE T’IL ?
- Il se passe que maintenant que les Blasters et les Defs ont arrêté de tout atomiser, ces enfoirés de Tankers et de Scrapersen profitent pour charger l’endroit d’où est sorti le queutard et ses potes en bousculant les Pets des Contros !!!
- Qui va rester au centre de commandement si vous partez ?
- Ah mais je sais pas moi !!! Mais si j’y vais pas maintenant, il va plus m’en rester et je suis sur que ces Trucs filent des badges !!! couine le Colosse.
- VARAGH !!! JE VOUS ORDONNE DE ME LAISSER UN CONTACT AU POSTE DE COMMANDEMENT !
- Rhalala on s’énerve pas… Ah tiens toi, tu tombes bien !!! Viens là, vieux…
- Heu... t’es où ? demande l’apostrophé.
- Tiens ! reprend Varagh. C’est un micro ! Tu dis à la Dame qu’est à l’autre bout ce qu’il se passe !
- Bon, bon, d’accord ! Mais vous m’oubliez pas cette fois hein les mecs ?
- Non, non t’inquiète !!! Bon j’y vais !!!
- Allô ? demande le nouveau contact.
- Bonjour ! Je suis Lady Oméga, directrice de la Hero Corps pour la section de Paragon City. Merci de me dire EN DETAIL et PRECISEMENT ce que vous voyez !
- Ah… B’jour m’dame ! Je vais faire de mon mieux mais c’est pas gagné je préfère vous le dire carrément !
- Essayez, mon ami ! C’est quoi déjà votre nom ?
- Moi c’est L’Aveugle ! Je dois aussi vous expliquer pourquoi ? C’est vous qui voyez…

Chapitre soixante trois :

- Alors Louis La Salle, le transfert ne vous a pas causé trop de désagrément ? demande gentiment Nemo.
- Le transfert ça allait… bougonne Montagne.
- Que pensez-vous de la puissance hallucinante de ces Ultra-Abominations ?
- Clair que c’est drôlement balaise…
- La prise en main est bonne ?
- Ouais c’est fastoche…
- Louis La Salle ?
- Quoi ?
- J’essaie de vous aider, vous savez…
- Ouais je sais…
- Et je vais devoir vous laisser embrasser votre destin pour me consacrer au miens, j’avais été clair sur le sujet, non ?!
- Ouais… Au revoir…
- Louis La Salle…
- Quoi encore ?
-  Je ne peux m’empêcher de penser qu’un non-dit gâche notre relation alors que j’ai tout fait pour corriger mon inqualifiable comportement !
- Ah ouais ?
- Oui… Franchement… Je sens que vous n’êtes pas satisfait alors que je vous permets de vous réincarner dans un corps qui compte parmi les plus puissants qui soient.
- Ah ça pour être puissant, c’est puissant… grommelle Montagne.
- Vous étiez mourrant, Louis La Salle ! Je vous offre une seconde chance !
- Hin Hin Hin ça c’est clair que c’est une seconde chance…
- Louis La salle ?
- QUOOOOOIIII ?
- Je vous en prie… J’aimerai comprendre… Dîtes moi clairement la cause de votre mécontentement !
- J’hésite…
- Nous sommes entre amis, parlez sans ambages.
- C’est pas ça ! J’hésite par où commencer…
- Ah…
- Ben oui…
- Et ?
- En fait je vais plutôt vous poser une question, Nemo… Si vous voulez bien…
- J’en serai enchanté !
- Vous portez des binocles ?
- Des binocles ?
- Des binocles ! Pour les yeux !
- Ah des lunettes !!! Non… Pas que je sache en tout cas !
- Ben vous devriez, mon vieux !
- Vous croyez ?
- Oh que oui !
- Et pourquoi cela si je puis me permettre ?
- Parce que réincarner un black de deux mètres vingt pesant presque deux tonnes dans UNE PUTAIN DE ROUQUINE de un mètre soixante pesant cinquante kilos tout mouillé, blanche comme un ventre de limande et constellée de tâches de rousseur est la preuve que vous devriez avoir deux culs de bouteille épais comme des lentilles d’observatoire sur le pif, voilà pourquoi !!!

Prochainement : Clamor