Chapitre vingt : Roxy

- Mais tenez la, bon sang !!! Ca fait super mal, merde !!!

Croquemitaine farfouille dans le chiffons qui lui servent de costume en couinant, trouve une espèce d’étoffe infecte et s’en sert pour éponger son absence de nez à la Jackson qui pisse une espèce de fluide épais verdâtre  puis désigne la gamine qui se tortille pire qu’un lombric coupé en deux en feulant :

- Tu vas te calmer sans déconner sinon…
- Sinon quoi ? siffle la gosse avant de balancer son talon entre les jambes du Séides CoT le plus proche qui s’effondre à genoux, les mains pressées sur ses roubignolles transformées en galettes bretonnes. Tu vas me tuer ?! Ben viens essayer, gros naze !!! Ca fera jamais que la troisième fois que je te mets minable !!!
- Rhhhaaaaaaaaaa !!! hurle Croque en se précipitant sur Roxy qui vient de se libérer des deux autres magiciens en télescopant leur têtes l’une contre l’autre. Je vais t’éventrer et te bouffer la rate, saleté !!!
- ON SE CALME !!! intervient la Maîtresse en figeant Mélanie et le Démon qui allait s’empoigner comme des débardeurs. Toi la plaie à couettes, t’as intérêt à faire profil bas sinon je te jure qu’on exécute ton frangin !!!
- J’ai même pas la preuve que tu le détiens, vieille mocheté ! rétorque la gosse. Si ça se trouve, mes copains l’ont ramené des Limbes et tu l’as dans ton sale derrière osseux de momie qui pue !
- Oui mais tu n’en sais rien n’est ce pas ? Tu es prête à prendre le risque ?
- Non…
- Et souviens toi que la survie de tes autres amis dépend aussi de ton obéissance alors tu te calmes et tu laisses les CoT te préparer car tu ne vas pas être à la fête, crois moi !
- Ok mémé !
- Maîtresse ! Tu m’appelles Maîtresse, sale effrontée !!! Sinon je transforme ta cervelle en mou à chat !!!
- Hé oh non hein, preum’s ! s’indigne Croque.
- Ouais prends un ticket, la vieille ! ne désarme pas la gosse.
- Gniiiii… s’énerve la Maîtresse qui peine à s’empêcher de tailler cette plaie vivante en charpie. Préparez là ! Vite ! Puis balancez la avec l’autre nuisance sur patte avant qu’il ne sorte de sa stase et ne nous détruise tous !

Tandis que les Mages en robe noire se mettent à nouveau à psalmodier en restant à distance respectable, Roxy fait le vide et « chope » mentalement Ravage qui se planque peureusement dans un coin de son esprit :

- Bon alors je t’écoute, macaque ! Qu’est ce qu’il va se passer ?
- On va mourriiiiiir ! gémit le Démon.
- Meuh non t’inquiète ! J’ai pas l’air mais je me la donne ! D’ailleurs, ta grosse trombine de quiche devrait s’en souvenir, non ?
- Mais ça n’a rien à voir, pauvre folle ! J’avoue que tu as de réelles compétences pour en avoir fait les frais mais je t’assure que ce que tu vas affronter n’a rien à voir avec moi ou tout ce que tu pourrais avoir combattu jusqu’ici.
- Ben affranchis moi alors au lieu de te faire dessus ! Déjà que c’est ma tête et que je trouve ça deg’ de t’avoir à l’intérieur alors si c’est pour qu’en plus tu ne serves à rien, je t’expulses et tu iras moisir comme une bouse ailleurs, t’es prévenu !
- Bon… C‘est pas fado à expliquer mais je vais essayer d’être le plus clair possible…
- Vas y dis que je suis nouille aussi… menace Mélanie.
- Ha mais c’est pas ça ! C’est pas croyable ce que tu peux être susceptible franchement ! Toutes les gosses humaines sont agressives comme toi ?
- Je sais pas, je connais que moi ! Et on s’en fiche d’abord alors réponds sinon je te pince l’Aura jusqu’à ce que tu ais des gros bleus moches tout partout dessus !!!
- Pffff… Tu sais tu peux être mignonne avec moi, ça fera pareil !
- J’ai pas envie d’être mignonne avec toi ! Tu empoisonnes ma famille depuis six siècles et tu me donnes pas spécialement envie d’être mignonne ! Pis j’aime bien te pincer… Hin Hin Hin !
- Aïïïeuuuiuhhh !!! D’accord, d’accord !!! Alors d’après ce que j’ai compris, Monsieur Social est en fait Guildaran, une espèce de monstruosité unique et vachement balaise qu’on connaît surtout sous le nom du Monstre du Placard.
- Hihihi !!! glousse Roxy. Les blazes de nases que vous vous trimballez sans rire, les Démons ! Je sais pas qui vous les trouve mais franchement, vous faîtes pitié !
- Ouais oh ça va hein ! T’as vu le nom des Héros ? Tu veux qu’on compare ? Je trouve que Mister Gommette, Nullissimo, Verrue Plantaire Ecarlate ou Moisi Boy, c’est pas mieux hein ! Pis faut voir vos looks aussi ! Vous pourriez vous trimballer dans des fringues normales au lieu de vous coller des trucs SM cuir ou des collants dignes du Moulin Rouge ! Tu t’es regardé toi avec tes potes quand vous avez vos masques à tête de mort en plastique ?!   
- Ouais, pas faux… Bon… Guildaran !?
- A l’origine il est ce qu’on appelle un Juste, une sorte de super-gentil qui dispose de ses pouvoirs grâce au soutien des Dieux du Bien. Y en a très peu des comme ça.
- Comme mon frangin et moi ?
- Oui. Encore que te concernant, on se demande franchement s’il n’y a pas eu foirade mais bon…
- Y a comme une odeur de pincette d’Aura dans l’air là, tu trouves pas ?!
- Mmm… Pour en revenir à Placard, y a eu un problème : il s’est retrouvé à pactiser malgré son statut et ça a mis le bousin.
- Comme pour Sam…
- Oui à part que dans le cas de ton frangin, on pouvait pas prévoir ! Le pacte est familial et son statut de Juste n’était pas prévisible. On a simplement pas eu de chance mais et c’est pour ça que je ne peux pas cohabiter avec lui mais ça fait pas de Samuel un malfaisant comme l’autre charogne de Paladin damné…
- Et pourquoi tu peux exister avec moi au fait ?
- Alors là si je le savais… Peut être parce que tu es encore trop môme ? Ou parce que t’es une touffe, va savoir ? Toi, t’es la mouche dans le lait, la rognure d’ongle dans le coulis de framboise, le… Aïïïïeeuuuhh… Maiiis… Snif… Donc Guildaran est devenu une créature entre deux mondes. Plus mauvaise que les pire d’entre-nous mais habité des pouvoirs de la Lumière malgré tout. Une sorte de cataclysme sur pattes pour les deux camps, tu vois… Il était à peu prêt contrôlable quand même tant qu’il n’était plus incarné dans une enveloppe humain mais voilà t’y pas que la Démone en charge du dossier Invasion décide de le renvoyer sur Terre au cas ou il y aurait un soucis et qu’un abruti de Tentateur se retrouve à faire un pacte avec. Ca à de nouveaux rendu l’autre taré à nouveau totalement maboule et il va probablement tout faire péter.
- Mon rôle là dedans ?
- Te battre avec lui et l’éliminer. Tu es la seule à cumuler aussi le statut de Juste et un parasite démoniaque. Tu devrais pouvoir le blesser…
- Et lui ?
- Lui… Ohlala… Il est capable de détruire des Mondes, gamine ! C’est pour ça que les CoT ne sont pas en train de participer à la grande bagarre, tu vois ? Toutes leurs ressources sont destinées à maintenir une chambre dimensionnelle de stase neutre pour le contenir. A chacune de ses tentatives pour sortir t’as vu le résultat sur eux ?
- Oui… tremble Mélanie. Leur cervelle leur sort par les oreilles… C’est dégoûtant !!!

- Si y avait que ça ! Tous les mages que tu vois crever depuis toute à l’heure renforcent en fait son pouvoir et c’est pour ça qu’ils sont de plus en plus nombreux mais ça ne durera plus très longtemps car les magiciens savent que leur mort est définitive et que Placard se nourrit de leur énergie vitale.
- Il mange leur âme ?
- Oui en quelques sortes ! Et je doute qu’on continue à trouver des volontaires longtemps à la cadence où ça arrive…
- Il est si fort que ça, Guildaran ?
- Personne ne sait ce que tu vas affronter en fait… Nul n’a jamais vu sa vraie forme actuelle et survécu pour le raconter donc on va dire que ça rassure pas. La seule chose acquise est que lorsque tu entreras dans la chambre de Stase, tu seras seule et de ta victoire dépendra la survie des Univers. Le miens compris…
- Je ne serai pas seule, coco : tu seras avec moi !
- Ah ben ça tombe bien que tu en parles… Tu sais, Mélanie, je ne te suis finalement d’aucune aide quand on regarde bien ! Tu me laisserais repartir, même si je ne sais pas du tout où je vais bien pouvoir me retrouver, ça changerait pas grand chose alors je me suis dit…
- T’oublie ! T’es  dans la famille depuis si longtemps qu’on peut même dire que t’es une sorte de frangin tu vois ?
- Je suis Démon unique !!! couine le Tentateur.
- Je vais être claire Ravage : tu crèveras avec moi si je dois y passer ! Alors t’as intérêt à me briefer rapido sur les plus que tu pourrais m’apporter pour démolir l’autre empafé si tu veux t’en tirer car on peut dire qu’on est pas que dans le même corps mais carrément dans la même galère, tu m’suis ?
- Genre j’ai le choix…
- On se comprend ! Ah pis avant que j’oublie, des fois qu’on parvienne à lui faire sa fête au Guildaran, tu me rencardes aussi si tout ce que dois savoir pour ensuite botter les queues fourchus de tes petits copains aux noms risibles car je doute qu’ils t’épargnent si on s’en sortait par miracle !
- Tu veux que je trahisse ma propre race ? s’étonne Ravage.
- Ouais. Ca te choque ? Une tite pincette vite fait pour te motiver ?
- Pas la peine… ricane le parasite. Je me demande juste si ça compte pour mes points d’avancement comme Tentateur à l’Académie de baiser les collègues…
 
Chapitre vingt et un : Erlak

L’amiral Erlak n’a pas eu son surnom de « Tueur de Planète » dans un Kinder !

C’est un officier à la tactique audacieuse et assurée qui est en outre un vétéran courageux auquel ses soldats vouent un respect total et une confiance aveugle. Pourtant, pour la seconde fois de son existence, le gigantesque Extra-terrestre se met à douter. S’il tenait les imbéciles du Haut-Commandement qui ont un jour désigné cette stupide Terre comme objectif stratégique, il les éviscèrerait lui même avec son Sabre de guerre. Cette fichue crotte stellaire perdue au fin fond du Cosmos deviendra le tombeau des Riktis si ça continue ! Si les autres mondes qui composent l’Empire apprenaient qu’un misérable tas de glaise peuplé par des microbes insignifiants est parvenu à tenir en échec la plus grande armée de l’Univers, combien de temps avant que les première rebellions ne viennent ébranler les bases du pouvoir ? Combien de temps avant que leurs adversaires déclarés ne reprennent espoir et ne déferlent sur les avant-postes d’Antorfia ou de Gamaline ?

Le statut unique de point focal Dimensionnel et la nature d’univers hermétique neutre protègent la Terre contre les destructions massives. Seuls les humains sont autorisés à disposer du destin de leur gourbi infect depuis la « seconde guerre des Âmes » sans déclencher une crise cosmique majeure. Sinon ça fait belle lurette qu’un cuirassé lourd aurait transformé cet amas de teignes en poussières stellaires… La bataille de la Terre doit se livrer à l’ancienne sous peine de se voir désavoué et châtié par tout ce que les univers compte de Puissants, fussent ils des ennemis mortels ou des alliés de toujours.

Erlak sait qu’il joue sa tête dans le bras de fer qui s’est engagé avec les humains. Il avait cru qu’une alliance avec certaines faction de cette race honnie lui permettrait de racheter la honte subie lors de la première Guerre qui avait vu la  défaite de l’Armada au profit de ces étonnant Héros mais il a été abusé. Le voilà obligé d’engager ses unités d’élite contre une bande de fous furieux qui ne respectent aucune des règles de la plus basique stratégie militaire et mettent à mal des divisions blindées entières au mépris de leur propre existence. Aucune soldat Rikti qui se respecte ne craint la mort mais Erlak sait que le moral de ses troupes a été sérieusement ébranlé lorsque les humains de la zone nord qu’on donnait moribonds ont contre-attaqué avec une rage et une détermination impossible. Hors sans moral, un soldat ne peut être que vaincu… Ces ridicules idiots attifés comme des bouffons ont chargé ses unités prises par surprise et les ont balayées. Comme un fait exprès, le petit groupe qui subsistait au Sud a été galvanisé par un élément encore inconnu que le renseignement militaire n’est toujours pas en mesure d’analyser et a lui aussi quitté sa position de défense pour dévaster la ligne de front à Bricktown.

Le Haut-Commandement a intimé à Erlak l’ordre de tenir à n’importe quel prix puis d’écraser les héros quoi qu’il en coûte mais le vieux soldat n’est pas de ces aristocrates qui naissent avec des crocs en adamante… Erlak sait ce que combattre pied à pied signifie et il respecte la valeur factuelle de l’adversaire qu’il affronte. Il a vu tant d’amis tomber pour assurer la gloire de l’Empire qu’un boule de bile infecte remonte d’un seul coup dans ses tubulaires ventrales et qu’il parvient de justesse à ne pas vomir de dégoût dans sa combinaison scintillante. Combien de Riktis sont déjà tombés sous les coups des Héros ? Trois mille ? Le double ? Le front s’est disloqué en une myriade de petits groupes privés de directives et même les terrifiants commandos Psy ne parviennent plus à contrôler les Singes de guerre terrorisés qui se retournent contre leurs Maîtres pour fuir la fureur de l’ennemi.
 
Seul dans le blindé de commandement après avoir renvoyé l’intégralité de l’état major, il pense à ses compagnons de toujours, ses fidèles unités de choc qui l’ont suivi dans les plus sanglantes campagnes pour mettre  à genoux des galaxies entières et il se prend à soupirer dans son pesant exosquelette d’assaut.

La race humaine est en train de donner au Tueur de Planète et à ses Légions une seconde leçon de courage simplement parce qu’ils ont une motivation que n’ont plus les Légionnaires Riktis : ils combattent pour leur patrie ! Aucune arme aussi sophistiquée soit elle ne remplacera jamais cela… L’extraterrestre ne pense pas un instant à se rendre car c’est une notion tout simplement absente dans le mode de pensée Rikti. Mais il mesure le prix d’une retraite avant qu’elle ne se transforme en débâcle.

Doit il sauver ce qui peut encore l’être sachant qu’il se condamne du même coup ?

Sa décision prise, le vétéran de milliers de batailles active son transmetteur générale… 

Chapitre vingt deux : Sabra

- Ah mais t’es lourdingue enfin !!! Je te répète que nous n’avons pas été capables d’effectuer la jonction avec le groupe d’IP sud, bordel !!! hurle Nyme dans l’inter-comm. Retire ton casque si t’as les étiquettes ensablées, ma caille !!!
- Rhoooooo !!! Nyme je vais te… Rhoooooo !!!! Enfoiré !!!
- Monsieur Enfoiré, ma louloute d’amour !
- Nyme… Avant de te ratiboiser le crâne à la pince à épiler pour ce que tu viens d’oser me dire, je voudrai comprendre COMMENT vous avez pu les rater, je te dis ? Votre avance est arrêtée ou pas ? s’emporte à son tour Sabra.
- Mais non, j’te dis moi aussi alors tiens !!! On leur casse le fion comme pas permis à ces salopards en armure !!! Ils refluent de partout et je peux t’assurer que ça commence même à se transformer en tir aux pigeons général !

Une terrible explosion saluée par des « Youpiiii » surréalistes vient un instant interrompre l’échange.

- Et un transport de troupe en approche, un !!! Ils reculent, putain !!! Sabras t’entends ? Ils reculent !!! Le Vaisseau n’apportait pas un nouveau contingent : il venait embarquer les commandos au sol !!!
- Nyme, je suis pas sourdingue mais j’aimerai comprendre comment vos éclaireurs ont pu rater les Veilleurs et la Justice League alors que vous fonciez comme des lemmings enragés droit sur leur position.
- Ah mais t’écoute rien !!! J’ai pas dit qu’on les avait ratés, j’ai dit qu’on a pas été capable de faire la jonction vu qu’il n’y a plus personne à part ce maboule de Sado et une douzaine de blessés graves. Il a d’ailleurs fallu qu’on les endorme un peu fermement car ils se traînaient par terre comme des larves pour retourner tirer sur les Riktis quand ils nous ont vu débouler. Cette peste de Neves m’a même mordue et l’autre nonoeil là, Ganno, il m’a tiré les cheveux !!! pleurniche faussement le bleu Héros.
- Comment ça ? Mais ou sont les groupes de Marea et Coffy ?
- Ben c’est ça que je t’explique, pôv quiche : ils poursuivent les extraterrestres ! Y a une tranchée large comme trois stades de foot en direction de Brick pire que quand la K.B.I. se lâche alors c’est pas dur de suivre leur trace d’autant qu’ils sèment des Riktis sur le chemin pire que le petit Poucet !!!
- C’est pas vrai… Je leur avait ordonnés de vous attendre, nom de Dieu ! Bon… Vous restez sur leur position, je vais tenter de les contacter à nouveau avant que les Riktis ne se reprennent et ne fassent volte-face sinon ils vont se faire balayer.
- Heu… C’est pas possible ça…
- Ah bon ? Et pourquoi ça ?
- Ben paske y a plus personne ici pour tenir la position en fait. Quand les autres ont vu que ceux d’IP sud étaient plus là à part les morceaux de Sado et les teignes qui rampaient, ils ont dit que puisqu’ils avaient fait une nouvelle autoroute avec les Riktis comme bande blanche, ils partaient la tester et ils sont partis.
- TOUS ?
- Heu oui… Y a quelques membres de la Phoenix et des C.O.R.E qui traînaient un peu parce qu’ils se tapaient dessus pour savoir qui allait blaster un croiseur en fuite mais je les entends plus là… En gros, à part moi y a plus trop personne donc tu m’excuses mais si je me dépêche pas, ils vont même pas me laisser un Singe !
- NYME NON !!!
- Ah tiens attends, y a Sado qui dit un truc au Médic là… Ah ben ça a l’air d’aller un peu mieux !
- Il indique la direction qu’ils ont pris ? Des infos sur leur stratégie ? s’égosille l’officier de la Hero Corps, fébrile.
- Nan ! Il dit « laissez les moi, tas de Tomtes où je vous baisse le collant aux genoux ! » se marre le Héros aux cheveux en rébellion ouverte.
- Des fous… je tente de raisonner de véritables aliénés !!! Nyme, ton signal d’émission doit être plus puissant que le miens. Tu rappelles tous les groupes et tu le fais maintenant !!!
- Heu… Attends Sabra, y a pleins de parasites d’un seul coup…
- Nyme… Fais pas ça ou je te jure que…
- GROUIC GROUIC !!! se met à glapir le fêlé mal coiffé en une minable tentative d’émulation parasitaire. GROUIC !!! Je te perds, Sabra… GROUIC ! Si tu m’entends, je vais aller leur dire moi même de revenir tiens, ça ira plus vite  ! GROUIC !!! C‘était Nyme pour les groupes du Nord qui sont descendus au Sud et qui descendent un peu plus loin vu qu’il y a plus de vilains à taper ici et tout ça ! Ovaire, Sabra !!! Et heu… GROUIC !
- Ovai… s’étouffe la Scrapper. Nyme !!! FAIS LES TOUS REVENIR ICI !!! NYYYYYYYYYYYYYYYME !!!

Chapitre vingt-trois : Kali

Le ton commence à monter dangereusement dans la salle de briefing de la Hero Corps. Lorsque le gigantesque colosse avec l’écran de surveillance planté sur le crâne tourne un bouton et se met à grésiller comme une guirlande de Noël avant de sauter partout comme un débile monté sur ressors, Lady Oméga en profite pour se déchaîner via le visio-comm d’où elle assiste à l’improbable réunion :

- Et vous voudriez vraiment que la HC se fourvoie avec ce genre d’individus, Officier Kali ? raille t’elle, mauvaise.
- Bon… On en a assez entendu, les mecs ! gronde l’athlétique Skull au coté droit bandé. On s’arrache !!!
- Kneecracker… tempère l’Indien avec son calme Olympien habituel, Rasseyez-vous, je vous prie…
- KALI ! Vous n’avez pas à composer avec ces déchets de l’humanité, je vous l’interdis !!! hurle le commandant de la HC.
- Madame, gronde Kali maintenant hors de lui, je connais votre position à l’égard des bandes de rue mais je me permets quand même de vous rappeler qu’ils sont venus nous offrir leur aide ! J’ajoute qu’eut égard à vos prises de positions personnelles, j’estime en tant qu’officier que vous n’êtes pas à même de traiter cette affaire avec votre habituelle lucidité.
- Vous osez… Je… Je vous ferai radier de la Hero pour ça, Kali ! Je vous jure que je vous le ferai payer !!!
- C’est assez Madame ! Que la HC parvienne déjà à endiguer le dernier assaut des cyborgs et vous viendrez me donner des conseils pour préserver les sites centraux…
- Les Gangs nous poignarderont à la première occasion !!! tente Catherine Thorgal, à la limite de l’explosion. L’alliance que vous proposez est non seulement inacceptable mais suicidaire ! Elle n’amènera qu’à la destruction totale de Paragon ! Mixez nos commandos avec ces gens et vous leur livrez le cœur de la ville sur un plateau !!!
- Mais de quel mixe parlez-vous enfin ? Il n’y a plus personne pour freiner l’avancée Vahzyloks lancée dans les égouts ! Et sans les informations des dissidents Losts, nous n’aurions été informés que lorsque les premières vagues d’Abominations auraient commencé à déferler sur Atlas et Galaxy !!! Ouvrez les yeux enfin, patronne ! Ces déchets comme vous dites sont notre dernière chance et ils vont peut être sauver Paragon !!!
- Je… Je ne peux… hésite Lady Oméga.
- Je sais, Madame. Et je respecte autant que je comprends vos réticences mais comprenez que nous ne sommes pas en position de négocier et qu’il est impératif d’agir car dans une heure, il sera tout simplement trop tard. Puis je considérer que j’ai votre accord pour organiser la défense intérieure avec nos nouveaux alliés ?
- Oui… murmure enfin la blonde livide dans un sanglot. Faites ce qui est nécessaire… Je reste en contact avec le centre de commandement pour coordonner les groupes tactiques.
- Merci Madame, tente l’Indien devant l’écran qui vient de s’éteindre brusquement.

Conscient de l’humiliation publique que ses nouveaux alliés viennent de subir et de l’importance qu’ils accordent à leur image, Kali s’adresse immédiatement au grand Skull blessé qui semble servir de porte-parole à l’étrange représentation :

- Notre commandant s’est laissée emporter par des griefs personnels et je tenais à…
- Je connais Lady Oméga, coupe le voyou. Je sais pour sa sœur et je comprends. Maintenant foutez-vous dans le crâne que nous ne sommes pas l’ennemi aujourd’hui, ok ? Ces pourritures de Vahzyloks se sont alliés avec ces monstres Démoniaques qui nous déciment depuis plusieurs moi pour récupérer les corps de nos frères ! Que nous soyons Hellions, Skulls, Losts, Trolls, Warriors ou Freaks, ils nous ont utilisés comme du bétail et vous n’avez rien voulu voir ! Que vous combattiez ces tarés de Creys et d’extraterrestres pour défendre la périphérie est votre problème mais le centre de Paragon nous concerne car c’est notre Turf et nous nous battrons pour le défendre ! Avec ou sans vous !

Le colosse s’arrête un instant, le front baigné par une sueur grasse et les yeux embrumés par la fièvre.

- Ca va, Knee ? s’inquiète Kali.
- Je ne sais pas… C’est le Démon… Marchand de Sable… Ces grains de silice que nous n’avons pas pu enlever me brûlent… Je sens des trucs étranges…
- Attendez, j’appelle le Médic !!!
- Non… Ca passe, c’est bon ! Tu vois héros, personne ne devrait avoir le droit de faire ce qu’ils nous ont fait… Ces démons sont des prédateurs sadiques ! Nous avons prévenus la Hero Corps de la boucherie qui ravageait King’s Row et les quartiers mais vous nous avez laissés crever comme des rats…
- Kneecracker, la situation…
- Je ne te reproche rien, Héros. Vous nous considérez comme des voleurs de sac à main juste bons à vous faire gagner de l’influence sans risque et c’est la règle du jeu ! Mais aujourd’hui, les minables rebuts que nous sommes te proposons de combiner nos forces. A l’exception des Freaks et des Wars, nous ne sommes peut être pas très redoutables mais nous sommes nombreux… Ce qui nous manque, c’est l’encadrement et la stratégie nécessaire pour faire d’une horde disparate et chaotique une armée capable de stopper les Vahzys. Ca te semble jouable, bonhomme ?
- Oui, Knee… Et saches que nous n’oublieront pas ce geste…
- Cool, Héros ! rit tristement le jeune homme vieilli prématurément. Te raconte pas de bobards… Quand tout sera terminé, nous redeviendront des méchants et nous ne te feront pas de cadeaux si tu ramènes ton cul bronzé dans notre quartier. Garde tes boniments et tes grandes déclarations pour l’autre haineuse blonde et dis nous plutôt comment tu vois le truc.
- Je vais essayer de résumer les éléments dont on est certains, si vous voulez bien ! Monsieur… heu… hésite le Scrapper en regardant le Lost aux cheveux carbonisés qui le regarde stupidement l’écran toujours planté sur le crâne.
- Sam ! Moi, Sam Sung ! Hunk, Hunk, Hunk ! glousse le bizarre en exhibant une dentition à envoyer un stomatologue aux urgences psychiatriques.
- Evidemment… reprend Kali avec un sourire poli en dépliant une carte du réseau souterrain. Monsieur… Sung confirme donc que trois groupes Vahzyloks sont en train de remonter vers la surface ici, ici et… ici ! Ce groupe là, appelons le « groupe rouge », est principalement constitué de Vahzyloks humains. Je pense qu’une ligne de défense doit être établie là et là.
- Qui en ferait partie ? demande le blessé au masque de crâne.
- Les Hellions et les Skulls pour le combat à distance et les Warriors pour la baston. Tous sont d’excellents tireurs et ils ne fuiront pas le corps à corps contre des Eventreurs et des Mortificateurs.
- Nous ne fuyons contre personne !!! s’insurge le représentant des Hellions.
- Cool, Scorch ! tempère Kneecracker. Le Héros a raison… Nos gars ne sont pas des tendres mais face aux Abos et aux Eidolon, on ne fait pas le poids. Contre ces salopes de Mortis et leurs petits copains avec des scies et des arbalètes, on a une chance. Qui commandera la défense ?
- Pourquoi pas vous, mon ami ? sourit le Scrapper. Je vous adjoindrai une amie Contrôleuse Psy qui n’est d’aucune efficacité sur les cadavres et les Leaders Eido mais fait des merveilles sur leurs chefs humains… Vous prendrez soin d’elle n’est ce pas ?
- Compte sur moi, mon pote ! cligne de l’œil le voyou pendant que les autres crapules ricanent grassement.
- Elle se chargera de coordonner les infos avec le central en cas de pépins ! Et elle sait se défendre remarquablement bien, n’en doutez pas : je l’ai formée moi même.. ajoute Kali avec un sourire menaçant.
- Hum… J’en doute pas ! reprend le jeune type mi-amusé, mi-inquiet. Groupe « rouge » réglé ! Et pour ceux là, on fait quoi ?
- Là ça va être très tendu… Que des monstres Eidolons… Murks, Luminous et Mire… Il nous faut du muscle et de l’attaque psy ! Les Trolls et les Freaks pour frapper les corps, les Losts pour déchirer l’esprit ! Du Paria et de l’Aberration en nombre maximum car il est très difficile de percer les défenses mentales des Eidolons… Ravage commandera cette unité.
- Ravage ? Le Vigilant ? Il ne tiendra pas deux secondes si les gars le reconnaissent et… commence le Skull , approuvé par les autres chefs de gang.
- Je croyais qu’on était d’accord, Knee ? Vous vous prenez pour Lady Oméga là ?
- Putain mais Ravage quand même, merde… Ce boucher nous fait une guerre totale depuis des années…
- Justement ! Vous connaissez tous sa valeur au combat !
- TROLL TUE RAVAGE ! gronde le représentant des monstruosités vertes.
- Franchement, mec… tente encore une fois le jeune Skull.
- Tuez le quand les Vahzys auront été repoussés ! grince Kali. Ou plutôt, essayez de le tuer…
- TROLL TUE RAVAGE APRES ! acquiesce la créature émeraude avec un large sourire.
- Et ben voilà… Bon, reste maintenant le groupe le plus préoccupant du fait de son nombre délirant visiblement, grimace le Scrapper. Appelons le « groupe vert » car il est composé à majorité de nombreux cadavres, Abominations et autres Embaumés Explosifs. C’est aussi paradoxalement le groupe le plus vulnérable car il apparaît que peu de Mortificators les encadrent ! Si nous abattons les Mortis, nous savons que les zombis, les Abos et les Embaumés redeviendront des créatures imbéciles incapables de rallier la surface. Il sera ensuite aisé de les exterminer tranquillement plus tard.
- Nous parlons quand même de plusieurs centaines d’Abos, Héros ! Peut être même des milliers… intervient Kneecracker. Pour aller abattre les Mortificators qui les dirigent, il va falloir une puissance de feu que nous sommes bien loin d’avoir !
- Pas certains, mon ami ! J’ai une petite idée sur la façon d’aborder le problème mais il me faut juste une trentaine de combattants aguerris et spécialisés dans le corps à corps pour m’accompagner …
- Admettons ! Je te rappelle quand même qu’ils sont commandés par la Doctoresse Morben et son petit chéri Vivisector… Ces deux là ne sont pas réputés pour leur douceur !
- Je me charge des Leaders si je suis épaulé par ceux auxquels je pense.
- Et tu penses à qui ? 
- Les Freakshows ! Je veux une unité de Tank Swiper équipés pour l’équarrissage ! Les pires salopards que compte le gang…
- Dreck ? demande le jeune Skull au terrifiant punk bardé d’acier qui représente le gang des tarés cybernétiques.
- Ok pour moi ! répond le cauchemar câblé d’un ton métallique ignoble. Le plus dur va être de déterminer les pires d’entre nous mais bon…
- …et je veux que Eve commande le commando avec moi ! termine Kali.
- Eve ? s’étonne Kneecracker. C’est qui ça, Eve ?
- Eve Van Dorn alias Clamor ! répond l’Indien en soutenant le regard meurtrier que le chef des Freaks pose sur lui avant de gronder :
- Clamor te crèvera, Kali ! Crois pas qu’elle refusera de t’affronter ! Surtout si elle est entourée de Swipers ! Tu crois qu’elle a oublié ce que tu as fait à ce connard de Manfred ? Tu veux te suicider ou quoi ?
- Eve est la meilleure, c’est tout ! élude l’Indien.
- Attends une minute, Héros ! tempère le Skull. C’est quoi cette embrouille ?
- Avant de nous rejoindre, Clamor était chez les 5ème, intervient Dreck. Elle était maquée avec une espèce de maboule appelé Manfred Von Gefaren qui voulait libérer une saloperie mutante genre Ebola mais en pire dans le métro. Kali l’a exposé à sa merde et Eve ne lui en est pas franchement reconnaissante. Surtout que ce taré a survécu mais dans un putain de sale état…
- Tu joues à quoi, Héros ? Prends un autre lieutenant chez les Freaks, bordel ! Il doit bien y en avoir un aussi bon qui ne veut pas te faire la peau !
- Aussi bon ça va aller ! Qui ne veut pas le crever, vas falloir chercher mais on peut essayer… grimace Dreck.
- C’est elle que je veux ! insiste Kali. Je connais ses compétences et même si elle me déteste, elle attendra la fin de la mission avant de régler ses comptes !
- J’aimerai en être aussi sur que toi, Héros… 

Prochainement : Nathan