Chapitre dix-huit : Rorke’s Drift à Paragon

- Les militaires viennent d’être balayés. La septième armée se replie comme elle peut et la troisième est en déroute totale. Elles n’ont pas pu stopper la quatrième division blindée Rikti qui déferle sur Brick en ce moment même ! Curieusement, elle est ralentie et prise à partie par les prisonniers qui semblent voir d’un très mauvais œil cette incursion sur leur « turf » mais ils ne font pas le poids. Les premières unités vous arriveront dans le dos dans une quarantaine de minutes maximum !!! crache Sabra dans l’inter-Comm, entourée par une flopée d’adolescents excités en costumes de la Hero Corps et captivés par les évènements.
- Ok, répond la toujours tranquille Marea, co-Leader des Veilleurs de l’Ombre. Je passe l’info aux autres tarés de la JLoVdM  et on va les recevoir comme ils le méritent ! Je parle des insectes en armure, hein !!! La Justice League, c’est pas la peine, ils sont intenables !!!
- Dis donc la frangine à cornes, tu crois qu’on a les portugaises trop ensablées pour t’entendre médire ? glousse la puissante Coffy non loin de là entre deux coups de poings.
- Marea, je ne rigole plus là… L’armée confirme que vous allez être confrontés à au moins trois bataillons lourds… Je pense qu’il serait temps de… s’étrangle la Scrap qui déteste ce boulot de coordination pourtant primordial et lève la main avec agacement pour calmer les gémissements oppressés des cadets qu’elle a eu la faiblesse de faire entrer.
- Panique pas, Sabra ! Si c’est encore pour nous saouler avec tes histoires de repli, t’oublie, ok ? On a ce qu’il faut pour les accueillir, répond l’intéressée. Hein Sado ?
- De quoi donc ? réponds une voix aiguë joyeuse.
- Tu vas en prendre pleins la tête, petite teigne !
- Pfffff ! Ca fait deux heures que tu dis ça alors tes promesses…
- Yyyyyvooonpayyyééééééé !!! hurle quelqu’un en fond.
- Téquillllla para todos y viva la muerte !!! répond un autre.
- Il ne passeront pas, reprend Marea. Quel qu’en soit le prix ! Ou alors le lycra de nos collants leur servira de paillasson vu la position dans laquelle on sera tous.
- Tu causes avec qui au lieu de te bagarrer ? demande une voix sépulcrale que Sabra reconnaît comme étant celle de Varagh, le gigantesque second chef des VdO.
- C’est Sabra. Elle s’inquiète pour nous…
- Ah ouais ? Ben il est temps de t’inquiéter, Sabra !!! On peut pas dire que vous nous ayez collés des lumières en renfort, tiens ! Heureusement que ces maboules au nom de groupe pathétique sont de sacrés bagarreurs, ça les rend presque supportables !
- T’es qu’un gros zaloux !!! ricane une voix de gosse plus loin.
- Amène sa poupée Vaudou que je lui flanque des hémorroïdes à ce gros sac ! surenchérit une femme au ton grave.
- Tu les entends… se marre l’énorme Scrapper. Et là ça va encore, ils sont occupés !!! Allez Sab, pas d’inquiétude ! On va s’en tirer.
- Par contre, vous vous chargerez ensuite du ménage, vous êtes prévenus ! reprend l’Héroïne aux cornes démoniaques d’un rire sans joie. C’était Marea pour les Veilleurs et la Ligue, site de IP sud, terminé !
- Ils ne tiendront jamais… Ca va être un massacre ! Tenir aussi l’accès sud d’Independance Port était une erreur ! Je les ai envoyés droit à l’abattoir… se lamente Lady Oméga via le canal secondaire maintenant que l’inter-comm est à nouveau libre.
- Patronne, les choix stratégiques sont bons ! En verrouillant IP et Skyway, nous contrôlons l’accès aux zones peuplées du centre et épargnons les civiles ! Aucun des franc-tireurs envoyés sur place n’ignorait que ce serait le point d’accrochage le plus violent alors reprenez-vous ! Pour le moment, nos amis sont  retranchés dans les bâtiments et comme les extra-terrestres doivent avancer en terrain découvert, ils paient le prix fort et ça les fait réfléchir à deux fois. Korma, le Cercle Francophone et la Phoenix League verrouillaient toujours les hauteurs de Terra Volta lors de la dernière communication.
- Toujours pas de nouvelle d’eux ?
- Plus rien. Il y a vingt minutes, ils se battaient au corps à corps contre l’infanterie blindée d’élite dans les entrepôts.
- Mon Dieu…
- S’ils étaient tombés, Erlak et la troisième flotte serait déjà en train de tailler en pièces un autre nœud de résistance. Nous devons partir du principe que l’absence de signal est le fait des brouilleurs Riktis mais qu’ils combattent toujours ! 
- Oui… Vous avez probablement raison… Des nouvelles des groupes qui défendent les accès nord de la zone.
- C.O.R.E., Knockback Inc. et la Famille Iga ont définitivement éradiqué la menace que faisaient planer les commandos d’assaut qui infestaient les galeries du métro mais ils ont subi des pertes terribles. Ca s’est terminé dans des boyaux tellement réduis qu’un seul Héros pouvait progresser de front avec le résultat que vous imaginez. Projet X, les Unholy et les Guerriers du Silence sont en ce moment même sous le feu du septième d’artillerie Rikti mais l’accès à Steel reste sécurisé et ils rendent coup pour coup. Tous les autres groupes poursuivent les opérations de sabotage et de harcèlement sur les lignes arrières de l’ennemi mais le silence radio qu’impose ce genre de mission ne me permet pas de connaître leur situation.  
- Quelles nouvelles de l’équipe envoyé sur Talos pour détruire le terminal du métro ?
- Ils sont tombés dans un traquenard mené conjointement par les 5ème et les Family… Ces deux organisation de vautours profitent du chaos général pour exterminer tout ce qui porte un masque et a le malheur de passer à leur portée ! Du coup, la progression est stoppée et les combats se sont déplacés dans les galeries principales du métro.
- Ne leur faites pas prendre de risques inconsidérés, Sabra ! Talos est perdu de toute façon et je préfère que vous leur donniez l’ordre de faire sauter les tunnels à défaut de la station si la pression devient trop importante plutôt que de voir se répéter le gâchis de IP.
- C’est noté.
- Un état des pertes général ?
- Seulement provisoire… 37 Héros ont été tués ou portés disparus et plus du double serait déjà hors de combat pour des blessures plus ou moins sérieuses.
- Vous coordonnez les évacuations ?
- Quelles évacuations La dernière fois que j’ai fait cette proposition, j’ai eu droit à une réponse plus que sèche disant qu’ils ne repartiraient que dans des sacs à viande ! Aucun d’entre eux ne reculera, Madame. Si l’ennemi passe, c’est qu’ils se seront tous fait tailler en pièces sur place. Ca donne quoi à Skyway ?
- Nous les avons repoussés une nouvelle fois. Les passerelles et la structure alambiquée du site permettent à nos Snipers de causer des pertes terribles aux Cyborgs mais nous devons constamment les mettre à l’abri par téléportation dés qu’ils sont repérés. La tactique d’embuscade reste la meilleure pour le moment et elle nous a permis de garder nos groupes d’assaut et de corps à corps reposée pour le moment où les unités lourdes arriveront. Des nouvelles des CoT ?
- Aucune pour le moment et c’est bien ce qui m’inquiète, gronde la Scrapper masquée. Hormis les quelques hyènes opportunistes imprévues comme à Talos, nous tenons les deux fronts. Mais je n’ose pas imaginer ce que ça donnera si les Mages de combat et les Séides viennent en renfort…
- Nous ne supporteront pas l’ouverture d’un troisième front ! Peut être que nous nous sommes fourvoyés. Peut être que Zoria n’est pas partie prenante dans le conflit. Pas plus que Doc Vahzylok.
- Madame, tout ce que Paragon compte comme Vilains est actuellement en train de se battre à travers la ville, tous quartiers confondus… Une chance que les Gangs mineurs se tiennent à peu près tranquilles et que des saletés comme les Devouring ou les Nemesis s’étripent allègrement et nous fichent la paix ! Pour autant, le manque d’implication des CoT et des Vahzys me donne à penser que nous allons bientôt avoir de leurs nouvelles.
- Nous supportons tout juste la pression conjointe des Crey et des Riktis… Si deux nouvelles factions aussi puissantes que celles ci prennent une part active au conflit, nous ne résisteront pas et il faudra se replier sur les zones du métro intérieur !
- Les franc-tireurs ne se replieront pas malgré tous les ordres que vous pourrez leur donner, Lady Oméga. Abandonner les zones extérieures reviendraient à leurs yeux à devoir se battre là où résident leurs familles…
- Peste soit de ces têtes de pioche aussi courageuses que suicidaires !!! Et concernant Nathan et son équipe ?
- Ils sont parvenus à se rapprocher du signal émis par les Démons en évitant le contact malgré le chaos qui règne sur Dark Astoria. Il y a quelques minutes, ils pénétraient dans un hangar un peu trop bien gardé d’après monsieur O’Neill.
- Vous leur avez rappelé que l’objectif de la mission restait l’observation et le renseignement j’espère !
- Oui, Madame. Mais monsieur O’Neill m’a rétorquée qu’après reconsidération des évènements, il estimait que l’objectif avait changé car toute retraite était coupée. Il est fermement convaincu au vu des flux psychique environnant le site que le lieu abrite une menace encore plus grande que l’attaque dont nous sommes victimes.
- Ils sont entrés ?
- Sans aucun doute. Et compte tenu de son dernier message en date, ils sont même engagés dans un combat désespéré car ils étaient visiblement attendus.
- Comment est-ce possible ?
- Il semblerait qu’il y ait une taupe qui renseigne l’ennemi à la Hero Corps, je ne vois que ça, Madame.   
 
Chapitre dix-neuf : Kali

- De quel droit oses-tu pénétrer dans l’enceinte de ma ville ? gronde Lilith, menaçante.
- Je ne viens pas vous chercher querelle, Dame Lilith, tempère la belle Contrôleuse nimbée de lumière. J’interviens simplement pour mettre un terme à un conflit qui n’aura que des perdants puisque vous n’en avez visiblement pas la possibilité !
- Albédo… Je me suis toujours tenue éloignée des guerres que t’on livrée les Haut-Seigneurs car je ne suis pas une sanguinaire et que j’ai une certaine forme de respect pour l’ennemie que tu es. Mais ton entrée ici ne peut être tolérée au risque de me désavouer aux yeux des puissants du Monde infernal !
- Dame Lilith, nous avons bien des points communs malgré nos réelles différences. Je me mets en danger en sortant du Sanctuaire, vous le savez. Si j’ai pris un tel risque, c’est afin d’épargner la vie de ces deux hommes que vous avez très… habilement contraints à se battre en épargnant vos minions, sourit Albédo en désignant Kirby et Kali immobiles, maintenus en stase face à face comme deux tigres fous furieux. 
- Que m’importe ce Paladin puant ! s’entête la Démone en désignant le grand Héros aux cheveux de neige. Mon Kali n’en fera qu’une bouchée !!!
- Déjà ça n’est pas certain ! Et quand bien même… Je crois savoir que vous portez un intérêt très personnel à l’Indien, n’est ce pas ?
- Que t’importe ! Mêle toi donc de tes affaires, toi qui n’as pas été capable de vivre ton amour en te sacrifiant comme une idiote ! siffle Lilith, satisfaite de voir que sa méchante saillie a porté.
- Je… Justement ! se reprend l’Héroïne. J’ai eu tout le temps de méditer sur ma décision ! Mais vous concernant… Qu’adviendra t’il de Kali lorsqu’il aura tué le Juste – si tant est qu’il y parvienne ?
- Il me reviendra ! L’amour de Lilith lui est acquis et il le sait !
- Regardez le, Reine Lilith ! Regardez ce que vous en avez fait en lui dérobant le seul rempart qui le protégeait de sa Noire Monarque ! C’est un monstre ! Le Kali que vous chérissez n’est plus ! Seul demeure dans cette coquille emplie de haine pure la marque de la Déesse aux bras multiples ! S’il terrasse le Paladin, s’en sera fini à jamais du Héros que vous chérissiez ! Avec ce meurtre, il basculera définitivement du coté sombre car ses alliés de Panthéon de la Lumière se détourneront à jamais de lui ! Et vous aurez perdu à jamais l’être unique fait de dualité que vous chérissez…
- Je ne peux pas le laisser aller comme ça… murmure la magnifique créature, ébranlée.
- Laissez lui reprendre sa protection Psy et son Aura disparaîtra à nouveau aux yeux de sa cruelle dominatrice ! Juste le temps pour lui de regagner son Monde car sa mission ici est achevée. Vous n’avez pas besoin de vous parjurer en le laissant pénétrer dans les Limbes. Il devait juste permettre à l’Âme perdue du Juste de retrouver son enveloppe puis faciliter l’entrée en contact avec l’Aura d’une jeune femme emprisonné ici. Voilà qui est fait. Lorsque j’ai senti la présence de Kali et vu disparaître l’aura de Kirby, j’ai compris ce que les humains tentaient de faire et j’ai demandé à Marada de lever ses boucliers le temps pour les unités Psy de la Hero Corps de rapatrier l’Âme de cette jeune femme dans son corps. Il ne reste plus que ces deux là et le choses reprendront leur cours. Permettez à Kali de repartir avec son compagnons pour sa dimension et restons en là. Je vous en supplie…
- ET MOI ? s’emporte d’une petite voix infantile la Reine de Vered Mahar. Je resterai à nouveau seule !!! A m’ennuyer !
- Il reviendra vers vous quand il sera prêt…
- Et s’il ne revient pas ? Hein ? Tu as vu le temps qu’il lui a fallu pour remettre les pieds ici ? Et encore, si je n’avais pas noté sa présence, il passait comme un voleur sans même me saluer ! Quel mufle ! Quel rustre ! Rhoooooo je vais le tuer de mes propres mains !!!
- Dame Lilith, dois-je vous rappeler que votre première rencontre ne s’était pas déroulée sous les meilleurs hospices ?! sourit Albédo. Vous aviez cherché à le tuer…
- Un détail ! élude la Démone avec une moue boudeuse. Comment pouvais-je savoir la valeur de ce sale humain avant de le mettre à l’épreuve aussi ? C’est quand je l’ai vu chargeant seul ma garde d’élite bardée d’acier que j’ai eu ce douloureux frisson au creux de ventre pour la toute première fois ! Quelle audace ! Quel ardeur ! Il les balayait comme des insectes et je l’encourageais, captivée par ce spectacle fantastique !!!
- Contre vos propres guerriers ?
- Bien sur enfin ! Qui mieux qu’eux pouvaient me démontrer à quel point ce grand escogriffe avec son turban stupide était bien plus qu’un Héros humain comme les autres ? Même la beauté légendaire de mes Amazones Succubes ne le fit pas fléchir ! Habituellement, tout homme normalement constitué hésite à frapper de si sculpturales adversaires, murmure la Reine sur un ton de confidence, mais pas lui !!! Il les a taillées en pièces sans l’ombre d’un hésitation !!!
- Effectivement, une telle détermination froide ne pouvait que retenir votre Auguste attention, tente Albédo.
- Sottises ! Ne me prends pas pour une imbécile tarée en m’infligeant ta fausse condescendance, charogne du Bien ! Cet étalage de boucherie n’aurait eu à mes yeux aucune valeur de preuve quand à sa vraie condition ! C’est lorsqu’il m’a épargnée que j’ai enfin compris qu’il était l’homme que j’attendais ! Cruel et sans pitié mais capable de reconnaître l’Unique et Absolue beauté quand il la contemplait !!!
- Kali vous a épargné ? n’en revient pas la créature de Lumière. Pourtant le bruit que vous avez fait courir dans les Limbes faisait état d’un combat titanesque à l’issu duquel il s’était enfui non ?
- Ah bon ? rougit la Démone, un doigt nonchalamment posée sur ses lèvres pleines et sensuelles avant de se reprendre d’un ton complice. J’ai du un peu enjolivé l’histoire sans m’en rendre compte…
- Probablement, Dame Lilith ! acquiesce rapidement la Contrôleuse très au fait de la nature changeante de son interlocutrice. Où les autres auront mal compris !
- Sans doute… Ahhh, Albédo… se souvient la Monarque diabolique en étreignant tendrement ses propres épaules avec langueur, quel moment unique… J’étais là, nue et immobile, n’en menant quand même pas large je te l’avoue car j’étais seule avec ce féroce guerrier dégoulinant de sang qui me menaçait de ses terribles excroissance osseuses acérés. C’était d’un romantisme troublant ! Il était…DEMONIAQUE !!!
- Et il vous a épargné !
- Plus précisément, il m’a dit « Dis moi où est la sortie ou de t’ouvre en deux de la chatte aux dents, garce de Démone ! »
- KALI A DIT CA ?
- Tu me traites de menteuse ?
- Non voyons… Son coté Sombre le dominait sans aucun doute… s’étrangle Albédo, écarlate et quand même très choquée.
- OUI !!! EXACTEMENT !!! C’est là que j’ai fondu… Quand j’ai constaté le genre de petit coquin qu’il était derrière sa façade de vertu outragée ! « De la chatte aux dents » !!! J’étais toute émoustillée, tu penses bien ! Heu… Dans le doute, je lui ai quand même indiqué l’issue la plus proche !
- Sage décision, rien n’est moins sur !
- Et il est parti ! Pendant toutes ces années !!! ET TOI, tu voudrais que je le laisse à nouveau sortir de ma vie alors que je le tiens à ma merci ??? Nan ! Sauf s’il promet qu’il revient voilà ! achève Lilith les bras croisés dans une attitude d’adolescente boudeuse.
- S’il vous aime comme vous le dîtes, il vous reviendra !
- Oui mais il y a un risque quand même ! J’ai beau être la plus parfaite tentatrice qui soit tous Univers confondus, il est bien connu que ces Humains sont versatiles et imprévisibles ! Et moi je le veux ! J’ai toujours eu ce que je voulais jusqu’ici et autoriser ce méchant à peut être m’ignorer serait un précédent très dommageable pour ma réputation ! Et mon pauvre petit cœur tendre…
- Dame Lilith… remettez lui son bandeau Psy et posez lui simplement la question… je commence à peiner pour maintenir ces deux coqs de combat sous mon emprise.
- Il va refuser !
- Mais non…
- T’es sure ?
- Rien n’est jamais certain avec les humains comme vous l’avez si bien dit. Mais n’êtes vous pas Lilith l’ensorceleuse ?
- Peuh ! Ca marche même pas sur lui… Et puis il va être fâché… Je lui ai retiré sa protection quand même. C’était pas par méchanceté mais comment savoir s’il ne l’a pas mal pris ?
- Demandez lui…
- Bon… D’accord… mais s’il ne m’aime pas, je me vengerai sur toi, ça t’apprendra !
- Si vous voulez…
- Et je te tuerai ! Pour alléger ma peine…
- Oui, d’accord. Vous remettez le bandeau et je relâche mon contrôle ?
- Mouais… Vas y…

Lorsque Kali retrouve ses esprits, il hoquète de surprise en constant que Lilith est enroulée autours de lui de la plus impudique des façons et lui cloque un gros baiser mouillé sur la bouche en lui jetant un fondant et mielleux « Mon chéri ! ». Lorsqu’il sent une main fureteuse descendre comme une liane de chair vers son pagne innocent, il se met hors de portée avec souplesse et gronde, cramoisi :

- Mais enfin qu’est ce que c’est que cette folie ???

Puis il constate que son dernier adversaire en date tente de s’empêcher de hurler de rire à coté d’une Albédo souriante qui lui fait un discret signe de la main avant de lancer :

- Salut Kali ! Je t’explique tout dés que tu auras eu une discussion avec Dame Lilith ! Si elle te laisse l’occasion d’en placer une…

Puis l’Indien reçoit sur le dos une Démone hurlante et chaude comme la braise qui l’envoie bouler à terre avant de le couvrir de caresses aussi sournoises que langoureuses.  

Chapitre vingt : Monsieur Social

La Maîtresse d’école et ses deux compagnons surveillent Monsieur Social du coin de l’œil. Avachi et le regard hagard, le Monstre bave légèrement et ses yeux fous roulent par moment sans aucune cohésion comme s’il s’était transformé en un immonde caméléon humain. Ca fait dix minutes que le Démon Social ne donne plus signe de vie et la tension est à son comble. Lorsque le Comm-Psy produit son zézaiement caractéristique, la Maîtresse écrase le commutateur plus qu’elle ne le presse et beugle dans le micro :

- AU SECOURS !!! IL SE REVEILLE !!!
- Oh Oh Oh on se calme, Maîtresse… tempère FessMol à l’autre bout. Déjà que la panique est contagieuse, il ne m’en faudra pas beaucoup pour retourner faire mes valise alors cool !
- Pardon… C’est qu’on est pas trop à l’aise ici, faut comprendre…
- Je comprends, je comprends, mais on se calme et on reprend gentiment d’accord ?
- D’accord… WHHAAAAAAAAA
- Qu’est ce qu’il se passe ? se met à son tour à hurler FessMol, morte de peur.
- Non rien… souffle la maîtresse. Pardon… C’est Croque qui me tapait sur l’épaule pour me signifier qu’on venait de m’amener mon septième Cognac… Je cois que j’ai besoin de vacances.
- Oui et bien justement ! Si nous ne voulons pas tous nous retrouver à supporter des vacances définitives, il va falloir se reprendre, Ok ?
- Ok.
- Bon… Faisons les choses dans l’ordre je te prie. Où en êtes vous de l’Invasion ?
- De ce coté là, ça baigne ! Les Humains et toutes les créatures possibles que comptent cette damnée ville s’étripent allègrement un peu partout. C’est une boucherie sans nom !!!
- Bravoooo ! Vous voyez quand vous voulez !!! applaudit FessMol.
- Ca c’est pas fait tout seul mais dés que je leur ai permis de constater par eux même de la nature exacte de Social, nos alliés se bousculaient au portillon pour faire partie de la première vague et ne pas le mécontenter. Par contre ils ne sont pas très jouasses et crient à la trahison. Et je leur concède que niveau Pacte, on est pas blanc bleu…
- On s’en fiche ! On règlera ça plus tard auprès du Tribunal Cosmique s’il reste des plaignants après le carnage. Chaque chose en son temps !
- Que dit l’Académie concernant Monsieur Social ? Comment on le bute, cet enfoiré ?
- Ah… Social…
- Ben oui Social ! Monsieur Social ! Guildaran si vous préférez !!! Le gros salopard qui bave juste à coté de moi en attendant de tous nous massacrer quand il sera réveillé ! Vous vous souvenez ?
- Oui, oui, calme-toi…
- Que je me calme ? Dîtes donc, Patronne : vous seriez calme, vous, assise sur un baril de poudre avec la mèche qui vous remonte en grésillant dans la raie des fesses ? Ben c’est exactement ce que nous sommes en train de vivre en ce moment alors je me calmerai que quand vous m’aurez donnée un moyen d’éteindre cette fichue mèche même si la solution revient à faire pipi dessus !!!
- Bon… Je t’explique ce que les Sages m’ont expliquée… Social, enfin Guildaran, est un Paladin de Lumière maudit, ok ?
- On va le savoir...
- Il a pour particularité d’abriter au sein de la même Âme un coté mauvais et un coté bon ce qui le rend définitivement imperméable aux manœuvres que l’un ou l’autre des deux Panthéons voudraient exercer à son encontre.
- Je sais tout ça ! Le moyen !
- Faut trouver une créature comme lui !
- Ben voyons… Et ça se trouve où ça ? Sous le sabot d’un Béhémot ?
- C’est le coté un peu épineux… Tu imagines bien qu’à l’instar des Gentils qui pistent les Haut-Seigneurs et les Démons Supérieurs, nous traçons les Archanges et les Justes de la même façon !
- Au fait, s’il vous plaît ! Les yeux de ce taré roulent de plus en plus vite là… s’étrangle la Maîtresse.
- Nous savons de source sûre qu’il existe un humain qui cumule cette improbable caractéristique par accident. C’est un Juste et il est infecté par un Démon uniquement par la faute d’un Pacte familial qui dure depuis des siècles !
- Ou il est ce mec ?
- Chez nous !
- Comment ça chez nous ?
- Ben chez nous ! Dans les Limbes ! Enfin son âme est chez nous. Pis son corps l’a rejoint ! Mais bon… C’est trop compliqué à expliquer et puis on s’en fout car le problème c’est que son coté Démoniaque n’est plus là ! On sait pas ou il est passé ! Envolé le Tentateur !!! Pfiooou !!! Ca fait la seconde fois qu’on me fait le coup et je t’assure que je commence à franchement me demander si les contrats de nos pactes sont si bien ficelés que ça !!!
- MAIS JE M’EN FICHE MOI DES PACTES !!! A quoi il me sert ce Juste à la noix s’il est tout cassé ? Y en a pas un autre ailleurs qui marche mieux ?
- Ah ben non, on a que celui là en magasin ! Et on le surveillait de près vu le coup de Guildaran même si le schéma était différent vu qu’il n’était pas l’initiateur du Pacte ! Du coup, c’est un certitude : son Démon ne le parasite plus alors que c’est impossible !
- Mais alors on fait quoi ?
- Vous je sais pas mais moi je vais finir mes valises !
- Nan sans rire !
- Mais je rigole pas !
- FessMol, par pitié, nous laissez pas tomber !!!
- Par pitié ?! Hé oh tu te trompes de crémerie là, cocotte !
- Guildaran s’en prendra aussi à notre Univers quand il aura terminé ici voyons !
- Peut être qu’il se paumera en chemin ! tente la flipeuse.
- Vous n’en croyez pas un mot ! Aidez nous !!! Si nous parvenons à résoudre ce problème, l’Empereur ne pourra pas faire moins que de vous faire Seigneur-Démone !!!
- Seigneur-Démone FessMol… se prend à rêver la Succube. Mouais… Ca vaut le coup de tenter le truc ! Allons y ! Mes valises patienteront encore un peu !
- On fait quoi alors ?
- Il y a peut être une chance mais elle est minime !
- Au point où nous en sommes, je prends !
- Le Juste qui n’est plus Démoniaque s’appelle Kirby !
- Ravage ?
- Celui là même !!! Tu connais ?
- Oh ça oui, ce traître nous a balancé aux Héros concernant l’Invasion !
- Bon ben c’est lui ! Il s’avère que ce Kirby a une sœur. Du fait de son jeune âge, elle n’est pas encore tracée par nos services mais elle jouit des mêmes caractéristiques que son frère.
- C’est une Juste ? Mais y a un nid…
- La seule personne potentiellement capable d’accueillir le Démon Ravage serait cette gosse, poursuit FessMol. Retrouvez là et vérifiez que Ravage et elle partage la même enveloppe et vous aurez la seule arme capable de peut être anéantir Guildaran !
- Une môme contre le plus grand des Paladins de Lumière ? C’est une plaisanterie ? Il va la massacrer…
- Je n’ai rien d’autres à proposer malheureusement ! Sur ce, je vous souhaite bonne chance !
- Concernant l’Invasion, on calme le jeu ?
- Ca va pas la tête ? Imaginez que par miracle vous parveniez à retrouver la gamine parmi les six milliards d’humains que compte cette planète et si, rêvons, elle arrivait à tuer le Chevalier, je vous rappelle que le Patron  tient à ce que cette saleté de planète fasse partie intégrante de son Empire et qu’il a mis le prix pour ça ! Accentuez la pression des Alliés sur les Héros et lancez l’opération comme prévu à Minuit. Si notre Univers doit disparaître par la faute d’un de ces détestables humains, assurons nous au moins que nous aurons contribué avant à faire de la Terre un Enfer !

Prochainement : Montagne