SadoMaso - le maintenant cultissîme enquêteur de l'étrange - intervient une fois encore avec une aventure stupide qui servira - espérons le - de cruelle leçon à tous les Super-Forumeurs ici présents !

Pour ceux qui auraient eu la chance d'échapper aux pathétiques articles précédents, les voici :

- Liberté de la presse (merci à Sto pour le titre...)

et

Ascenseur pour l'échafaud

L'exhaustivité du lourd passif étant maintenant disponible, plongeons nous ensembles dans "Repose en Paix", la nouvelle déconvenue noobesque de Sado le Tanker idiot...

Petite précision : cette aventure - bien réelle - ne mettait pas encore en scène les compagnons qui figurent dans l'histoire car elle m'est arrivée à mes débuts en tant que Super. Mes compagnons étaient une bande de Ricains très pros mais pas rigolos donc j'ai adapté le contexte et mis en scène ceux avec lesquels j'aurai aimé que cela se passe...

De toute façon ce sont MES histoires et si je ne vous l'avais pas dit vous ne l'auriez même pas su...

Z'avez du bol... Comme les intéressés eux-mêmes sont un peu limités, ils auraient été foutus de poster pour me demander "quand c'était ça pasque je me rappelais même pô !? "
Alors je précise avant qu'ils ne ruinent ma déjà très discutable crédibilité...

Mais revenons à nos Super-Moutons...

Décors classique s'il en est : un groupe de Héros arpente un quartier mal famé de Paragon en enchaînant avec frénésie tous les vilains qui ont le malheur de croiser leur Überitude très théorique...

Le dernier combat vient juste de s'achever.
La poussière retombe lentement sur l'asphalte de l'avenue transformée il y a encore quelques secondes en champ de bataille sanglant. Les Héros survivants et... autres... se livrent à un palpitant dé-briefing visant à parfaire encore un peu plus leur brillante stratégie :

- Il va crépiter combien de temps encore d'après vous l'autre taré ? demande avec inquiétude Toto - le baster à la moustache bleue collée sur le masque bien connu - en désignant SadoMaso qui est toujours agité par les décharges électriques incapacitantes des Clockworks qu'ils viennent d'affronter.
- Dur à dire... répond Stonic le Controller. Avec cette manie idiote de plonger au milieu des robots et de "taunter" la zone, il a reçu de quoi éclairer les foyers de Paragon pour le reste de l'année d'après moi...
- La vraie question, intervient Frost - plus connu sous le nom de "Dégagez les Ouiks, je balance la sauce..." - c'est "Combien de temps pourrai-je supporter ses cris de joie limite orgasmiques sans craquer" ! Poussez-vous, je vais l'achever sans dec' !!!
- Rhhhaaaaaaaaaaaaaa... Purée ce que j'ai ramassé... souffle avec un sourire d'extase le Tanker enfin libéré, ignorant qu'il vient de passer à coté d'un trépas probablement délicieusement douloureux.

Le silence atterré qui suit est rompu par Toto qui balance un coup de coude discret à Sto, enfonçant trois côtes au pauvre Controller taillé comme une planche en rotin :

- Vas Sto... Dis lui toi... Moi quand j'y cause il comprend rien !
- Tu parles pas du bon coté c'est tout ! Il a le tympan droit qui est resté à Boomtown lors de notre dernière soirée. Essaie le gauche ! tempère Sto
- Ben voyons... C'est pas son tympan gauche qu'est resté là bas, c'est tout ce qu'il y a entre les deux tympans alors essaie pas de m'arnaquer ! corrige le Moustachu masqué. Cause lui au lieu de trouver des excuses foireuses paske ça peut plus durer là !!!
- Ouèèè d'abord !!! Soit tu y causes, soit je le grille pasque là j'en peux plus !!! menace frost
- Pffffff... J'aurai su que mes années d'études en psychiatrie me serviraient un jour à tempérer un Super-Malcomprenant, j'aurai pas perdu tout ce temps sans dec'.
- Considère que c'est aussi un Super-Pouvoir, Sto ! encourage Frost. Pis il est pas méchant Sado, juste un peu déficient...
- Déficient ?! Il est complètement cintré tu veux dire !!! En plus il a un QI de génie !!! Mais comme il comprend rien, c'est pire... Entre les patients qui se font du thé avec leurs chaussettes sales en passant par d'autres qui plantent des clous gros comme mon doigt avec leur tête, je pensais avoir tout vu, moi ! Mais lui il cumule tout les gars...
- Ah ben c'est clair que Sado est le génie le plus con que j'ai jamais rencontré, c'est certain ! gémit toto.
- Parce que tu connais beaucoup de génies toi ?! taquine Frost
- Nan c'est mon premier ! Par contre des cons, j'ai trouvé des nids... Et pas loin si tu vois ce que je veux dire...
- Je crois que je vois mais j'aimerai que tu m'éclaires un peu mieux pour que je ne t'éclate pas le chignon sur un malentendu...
- Compte sur moi, je vais t'éclairer, museau d'tanche !!!
- Arrêtez de jouer vos Sado, tas d'Abos !!! On a déjà assez avec l'autre là...
- Ouais pardon, Sto...
- On l'fera plus, Sto...
- Mouais tiens tu parles...
- Mais c'est l'autre là qui nous ruine le ciboulot ! C'est pour ça qu'il faut lui dire... pontifie Frost.
- Bon... Ben je vais essayer alors... se rend le pauvre Sto, à la torture. Heuu... Sado ?!
- Viiiii ?!
- Tu sais que tu as un pouvoir vachement sympa qui s'appelle "rest" ?
- Ah ? Et c'est bien ? demande le Tanker en extirpant avec un bruit écoeurant un morceau de verre suffisant pour refaire une facade de building de sous son gros ongle de pied droit.
- Oui ! Très ! En fait ça sert à te reposer de temps en temps entre deux combats, tu vois... Comme ça t'arrive pas tout minable et Toto n'est pas obligé de prendre des risques insensés pour te soigner avec sa télécommande ridicule...
- "Aid other" n'est pas une télécommande... se renfrogne Toto.
- Ouais mais c'est ridicule... ricane Frost.
- On en reparlera, bande de fûmelures... pontifie le vexé.
- ...et moi je n'aurai pas à utiliser toute ma puissance dés le début de la bagarre pour te soigner au lieu d'immobiliser les méchants tu comprends ? termine Sto en mettant amicalement sa main sur l'épaule du Taré pour la retirer immédiatement en constatant qu'il s'est piqué méchamment sur les dix kilos de ferraille rouillée plantée dans la viande du fondu.
- "Rest", tu dis ?
- Oui c'est ça !!! s'exclame joyeusement le Controller, les larmes aux yeux.
- Bon ben alors je ferai ça d'accord !!!
- Génial !!! souffle le trio soulagé.
- Tu utilises le pouvoir AVANT ou APRES le combat par contre hein, Sado ! se méfie Frost.
- Ouais c'est bon, je suis pas débile non plus...

<Silence>

Le quatuor repart en chasse.
Le moral est au beau fixe lorsque les amis du Tanker constatent qu'il lui arrive d'utiliser le formidable pouvoir presque correctement et l'expérience coule à flots.

C'est alors que - grisés par leurs succès répétés - les Supers décident d'affronter un grosse bande de vilains particulièrement rouges et nombreux...
C'est le soucis majeur avec les Super-Héros : la confiance les rend imprudents ! heureusement qu'une bonne dette bien longue et bien marron leur remet généralement les pieds sur terre mais revenons plutôt à notre histoire.

L'affaire est rodée entre les quatre Veilleurs et le combat commence...

SadoMaso le Tanker accroche le monstre le plus proche avec son "Taunt" simple.
Frost et Toto - en assist sur le Fondu - balance la sauce, noyant le Vilain dans un torrent d'énergie dévastatrice.
Parvenu au contact de la Masse, Sado provoque tous les monstres et plante ses pieds profondément dans le sol en activant son plus puissant bouclier tandis que Sto immobilise les méchants qui se jettent sur le Malade.

Tirons un voile pudique - voir une fichue page de pub - sur la suite qui n'est qu'un déchaînement de violence effroyable.
Lorsque nous reprenons l'antenne, malgré leur courage, les amis sont submergés.
Sto est le premier à tomber alors qu'il tente courageusement de s'approcher pour soigner le Tanker immobile hurlant joyeusement sous la pluie de beignes qu'il reçoit sur le chignon. Un "sniper" ennemi sortant de sa transe incapacitante l'abat d'une décharge dévastatrice avant que Sado n'ait pu attirer son attention sur lui.

La mort du Controller sonne le glas pour ses compagnons...

Les Hordes immobiles se remettent en marche et écrasent les courageux Blasters sous leur nombre.
En fait, un monstre un peu trop Rouge leur colle à chacun une pauvre calotte molle sur le dessus du crâne mais vu les ablettes, c'est suffisant pour leur faire descendre les molaires dans les poches arrière du costume...

Ne reste plus en lice que le débilissime SadoMaso trop occupé à être assommé pour constater le trépas de ses compagnons et qui se demande qui a bien pu donner le signal de la retraite (Cf épisode 2).

C'est Sto qui lui remet les idées en place bien plus efficacement que le coup de boule titanesque qu'il ramasse dans le tarin en hurlant du fond de l'au-delà :

- RUUUUUUUUUUN SADO !!! C'EST FOUTU LA !!!

Utilisant la miraculeuse inspiration de soin que sa dernière victime vient de lui procurer, le Tanker Fou retrouve assez d'énergie pour s'arracher à l'horreur grouillante d'un bond inespéré.

- FONCE SADO !!! l'encourage toujours Sto avec angoisse en constatant que les méchants se lancent à sa poursuite.
- Cours, Forrest !!! ricanent les deux Blasters pas très gentils quand même.

Contre toute attente, le bondissant crétin parvient à semer ses poursuivants. Enfin à l'abri, il se souvient une fois encore du précieux conseil concernant le "Rest".
Bien qu'il pleure sincèrement sur le décès horrible de ses compagnons, il est heureux aussi, Sado.
Il est à une micro-crotte du prochain niveau.
Plus qu'un monstre - même un tout petit faiblos qui fait rire - et il sera ENCORE plus puissant !
Il plante un genoux dans le col en activant ce pouvoir génial qui va lui permettre de recouvrir en quelques instants endurance et vie.

C'est sans compter sur le Sniper isolé et connement bleu qui le tient dans le viseur de son arme...

Même affaibli comme il l'est, SadoMaso n'aurait normalement rien à craindre de cette pauvre pelure tellement sa capacité d'encaissement est à la mesure de sa pauvreté mentale.

Mais là, alors qu'il regarde avec joie le curseur de vie s'agiter d'un premier tremblement annonciateur - les yeux baignés de larmes en pensant à son level tout proche - il reçoit une unique balle minable et s'effondre comme un gros sac à patate ridicule.

Pourquoi je vous ai raconté tout ça moi ?!
Pas pour expliquer aux derniers qui l'ignoraient que les Basters avaient une résistance aux chocs frontaux proportionnelle à leur humilité "in game" ?

Ah ben non bien sur !!!

Juste pour vous dire que si vous devez utiliser le "rest", regardez bien autour de vous. Même au dessus. Des fois qu'un pigeon malade viendrait à passer. Car une simple fiente - même molle - vous serait fatale. La mort qui en découlerait, on s'en remet. Mais les sarcasmes agaçants de sois-disant copains sans pitié seront bien plus longs à laver comme affront qu'un caca sur le costume…