A l'instar de mes débuts dans DAoC, j'ai envie de me lancer dans une chronique légère et sans prise de tête concernant CoH.
L'avantage par rapport à mes Chroniques précédente est que je n'arrive pas dans un jeu mature où tout - ou presque - à été dit mais dans une zone en friche. Du coup, je peux balancer les pires âneries et interrogations sans (trop) risquer de me faire démonter méchamment par les vétérans et/ou les haineux.

Ce qui suit n'est pas un bible du "bien jouer" pas plus qu'un guide du débutant.
C'est simplement un gentil délire que je souhaitais partager avec mes compagnons Héros alors gardez les Trolls pour les posts sérieux, le mien ne le mérite même pas…

1) Où l’on parle de tout et de rien :
Je ne vais pas m'étendre sur la façon de se procurer CoH car j'ai eu la chance d'être assistée dans cet exercice de la plus honteuse façon par un ami.

Considérons donc que la chose est installée proprement, que le dernier driver en date de la carte graphique est installé et que la bécane n’est pas farcie de virus taquins comme ce fut le cas pour moi à ma première connexion…

On clique sur l’icône qui va bien, on sélectionne le serveur de départ et c’est parti !!!

Enfin c’est parti…

C’est surtout le début des emmerdes en fait car vous arrivez sur le GENERATEUR de personnages !

A priori pas de quoi se taper le derrière par terre, me direz-vous !?

La plupart des forumers de JoL - pour ne citer qu’eux - se sont déjà lancés probablement sur un ou plusieurs MMORPG avant et considèrent probablement qu’il n’y a pas de quoi s’extasier.

Regardons rapidement le jeu francophone le plus pratiqué par exemple : DaoC !
Une vingtaine de races, des coupes de tifs et des couleurs, quelques trombines plus ou moins réussies et c’est parti !
De fait, le générateur n’est qu’un MOYEN pour déterminer sa race et par là même sa profession à venir au mieux mais pas grand chose de plus.

Je veux cogner et je suis sur Midgard (euphémisme ! ) ?
Je ferai un Troll Berserker ou Sauvage !
99% des gens souhaitent de toute façon botter des fesses et préserver les leurs donc faut que ça speed.
De toute façon, tout le monde aura plus ou moins la même tronche à un tatouage près alors la création du perso est plus un passage obligé peu passionnant qu’autre chose…

Oublions DaoC et regardons Horizons alors !
Les races sont nettement plus originales dans leur conception et l’entière liberté inhérente aux métiers ensuite donne envie de se fignoler une tête bien à sois. Je pensais d’ailleurs avant CoH que Horizons resterait longtemps la quintessence du générateur amusant.
Je n’imaginais pas à quel point j’avais tort…

Amis Héros, le Générateur de « City oh Heroes » n’est pas UTILE !
Il est PRIMORDIAL !
Plus encore que de déterminer vos pouvoirs à venir, il VOUS permet de donner le physique définitif à votre avatar. Quoi de pire que de créer un héros surpuissant avec un look de bouse ?
Créer un héros tout naze sapé comme une quiche ?
Certes !

Mais comme il semble difficile de « rater » son héros en terme de caractéristiques et d’orientation, considérez que le look dans CoH est au moins aussi important que votre choix de carrière.

La création d’un personnage représente ici l’aboutissement absolu du fun sur le rentable !
Fun !
C’est LE Maître mot de ce jeu d’ailleurs !
Tout y a été pensé pour que les accros et les touristes restent unis autour de ce concept et c’est probablement ce qui fait le charme unique de cette nouvelle aventure.

Pour en revenir à notre sujet avant que je ne parte en sucette en digressions plus ou moins heureuses, sachez donc que le Générateur risque d’être paradoxalement LE premier obstacle à votre première plongée dans l’Héroïsme…

2) Qui dit Super-Héros dit Super Pouvoirs !!!
Vous venez juste de sélectionner votre serveur– Freedom pour les francophones d’après ce que j’ai compris – et voilà qu’apparaît la première liste ou il va vous falloir faire le premier choix.

Il s’agit de l’origine de vos pouvoirs…

Plus orienté « roleplay » que factuel, cet engagement déterminera visiblement les lieux d’implantation de vos contacts à venir et des missions qui vous seront confiées mais rien de primordial concernant vos aptitudes de Héros.

La seconde et la troisième listes par contre vont signifier clairement votre « métier » de Héros et vous permettre d’acquérir vos premières compétences pour défaire les Vilains.

Je n’ai pas pour intention de me ridiculiser en listant ces « carrières » pas plus qu’en conseillant telle ou telle orientation, les « pros » de l’optimisation le feront bien mieux que je ne le ferai jamais donc passons.

Sachez seulement que toute la panoplie « classique « du MMORPG est disponible via un habile rhabillage sémantique. Du Tank indestructible pur et dur au damage-dealer le plus performant en passant par les soigneurs et les tueurs à distance, tout y passe.

Les possibilités sont si nombreuses et variées, les pouvoirs proposés si originaux et bluffants qu’on a envie de tout faire, de tout tester, de tout découvrir…

C’est horrible !!!

Partons cependant du principe que vous êtes un Super-héros responsable et que vous êtes assez grand pour respirer avec le ventre, calmer vos tremblements erratiques et ça devrait bien se passer.
Pour ma part, franchir ce cap fut déjà un immense challenge et c’est uniquement le Roleplay et le Background de ma petite Pouyou Pouyou qui m’ont obligée à sortir du piège sournois que représentait les listes des Pouvoirs.

Je ne savais pas encore qu’il s’agissait là uniquement de mon premier et plus aisé challenge…

3) J'y arriverai jamais !!!
…car après les compétences vient le Générateur de Costume !!!

Amis héros, oubliez la possibilité d’altérer la minable apparence que vous aviez choisi une fois dans le jeu !
Ici, pas de feuille de personnage donc pas d’objets !
Oubliez les « drops », oubliez les « loots » et le camping de spot (j’ai pris un cours de « Parler D’jeun »…). Il n’y aura pas de casque pour planquer votre maladif crâne chauve ni de binocles si vous être frappé de strabisme comique !

C’est ICI et MAINTENANT que vous déciderez de votre trombine DEFINITIVE !!!

Et les possibilités sont si hallucinantes que vous ressortirez épuisés par l’exercice, croyez moi…

Si vous avez la chance de savoir le résultat auquel vous souhaitez arriver en créant un énième clone de Superman, vous n’imaginez même pas à quel point votre manque d’imagination est salutaire…

Le premier soir ou je me suis lancée dans CoH, je n’ai pas joué.
Bon nombre d’entre-vous doivent être étonné et me considérer comme une pauvre trépanée, j’en suis certaine.
Pourtant, et sans vouloir me défendre, puisqu’il m’aurait été facile d’utiliser la fonction automatique du générateur – époustouflante aussi ! – j’ai été victime pour la première fois du « phénomène CoH » : l’Altération temporelle.

L’Altération Temporelle est le principale pouvoir du jeu en fait.
C’est une maladie insidieuse qui vous frappe sournoisement et qui a des impacts effrayants sur l’IRL.

Dans mon cas – et simplement concernant le Générateur de Costumes – l’Altération Temporelle s’est traduite par une crise aiguë d’une ampleur sans précédent : je me suis assise devant ma machine vers 21 heures puis j’ai testé des costumes pendant tout au plus quelques dizaines de minutes, je vous le jure !!!

Mais lorsque je suis descendue enfin me rafraîchir un peu, toute la maisonnée était plongée dans le silence et l’ombre…
Qu’avait il bien pu se passer durant les quelques instants qu’avait durés mon absence ?!

J’optais initialement pour une coupure de courant due à un débrayage sauvage des agents EDF mais me remémorais que mon PC fonctionnait toujours. Angoissée, je m’emparais fébrilement d’une canette de « Fanta Green Fluo » au look très en adéquation avec mon nouveau statut de Super-Héroïne et constatais – horrifiée ! – que la pendule lumineuse du frigo affichait trois heures du mat’ !!!

L’horrible vérité m’apparaissait dans sa plus sauvage réalité !
J’avais été victime d’une fracture temporelle majeure !
Ce que la puissante créature que j’étais devenue estimait être une petite demi-heure s’était traduite pour le commun des mortels en un quart de jour, rien de moins.
Nul doute que l’impact sur ma vie de non super-héroïne serait à la hauteur de mon choix de costume : définitif !
La personne qui partage ma vie aurait probablement dés demain une attitude à mon encontre comparable à dix gangs de malfaisants croisant la route de ma charmante création dans Paragon City et j’avais intérêt à me buffer à mort avant la rencontre…

Piteuse, je reposais ma boisson méga-chimique et décidait de faire un petit pipi avant de me laver les dents et de rejoindre la couche conjugale en mode invisible.

C’est alors que je fus victime du SECOND effet CoH que nous appellerons « l’Omnubilation » !
L’Omnubilation est un pouvoir du jeu qui s’apparente à une hypnose puissante qui se traduit par un comportement pour le moins original : très difficile à vivre et à assumer, vous faites un truc mais vous pensez à autre chose. En l’occurrence, vous partez vous brosser les chicots MAIS oublierez de mettre du dentifrice ou absorberez distraitement la moitié du contenu à même le tube car vous penserez à CoH !!!

C’est affreux !

Tandis que je mâchouillais une patte mentholée peu ragoûtante en me lissant les poils des sourcils avec la brosse à dent, j’était retombée mentalement dans le générateur et des nouvelles idées de costume occupaient mon esprit.

Une fois ENFIN au lit, je mis très longtemps à trouver le sommeil alors que j’étais complètement vannée.
Non pas parce que la personne qui partage ma couche ronflait ou me collait ses pieds glacés sur le ventre, non, mais simplement parce que je ne parvenais pas à faire le vide dans mon esprit, occupé qu’il était à brasser les couleurs et les habits, les ceintures et les textures.

J’étais la proie de l’Omnubilation dans sa forme la plus grave !

Je ne sais pas quand la crise cessa pour laisser enfin Morphée m’emporter.
Par contre, je sais que j’ai rêvé cette nuit là.
J’ai fait des costumes TOUTE LA NUIT !

Du coup, lorsque ma famille au grand complet m’a réveillée le lendemain matin pour « aller au marché parce que c’est pas le tout de faire des singeries la nuit mais faudrait trouver des trucs à bouffer ! », j’étais en vrac.

Et toujours frappée d’Omnubilation !

Mais j’étais heureuse aussi !
J’avais ENFIN trouvée le costar pour ma tite bozotte et j’allais pouvoir tester LE JEU !
A moins que ça me reprenne…

C’est vrai que là, ignorant le brouhaha du marché et les beuglements de mes mouflets en choisissant des avocats durs comme des balles de golf alors qu’on les boufferait ce midi, j’avais bien une ou deux nouvelles idées assez sensass’ !

Prochain épisode : Paragon City, me voilà !!!