Hier soir, ma première « vraie » découverte de "Trials Of Atlantis" a eu lieue avec une bande de gentils compagnons et m'a allègrement permis de "bouletiser à l’ancienne" comme une pure bête durant deux heures...  
Comment ça se fait il alors que tout à chacun sait bien que je suis devenue une méga RoXXeuse de la mort qui tue après 15 mois de jeu acharné ?

Et bien c’est assez simple en fait...

1) Le groupe de la dernière chance…

…pour ceux qui en font partie en tout cas !

Une copine Chasseresse – très connue pour l’organisation de sorties au Glacier de Tuscaran – m’avait proposée de laisser passer le jour de la sortie TOA et d’y aller plutôt la soirée suivante pour un plan « promenade et découverte ». Le soir en question enfin venu, je déboule sur le continent aquatique alors que la copine rassemble un full groupe de ses connaissances. Elle nous propose de mener à bien la quête de ce que j’appelle pour simplifier l'armure des coquillages (le truc bleuté sans les manches vachement chouette). Trois tours de PNJ plus tard pour s’assurer que tous les membres ont bien rassemblé toutes les quêtes du coin, il s'avère que deux des copains du groupe – un Guerrier et un Chaman aussi définitivement Trolls que leur indécrottable humour -  l'ont  déjà faite.

Ils décident cependant de rester liés au CC "pour l'ambiance" et nous voilà partis.
De fait, ils ont bien raisons car les membres rassemblés par la Chasseresse n’engendrent pas la morosité et les âneries fusent allègrement dans une totale rigolade.
Il va sans dire que je suis régulièrement l’objet des plaisanteries et je me demande même pourquoi je le mentionne…

Tout commence en fait lorsque je passe un instant pour une fort étrange personne en couinant qu’ « on m’a pas laissé le temps de lire la jolie histoire de la quête !!! ».

Le copains Guerrier Troll qui a déjà fait la quête et ne nous accompagne pas est aussi la personne avec laquelle je suis toujours fourrée (Mince, j’aurai du choisir un autre mot, il va encore me taquiner…). Il intervient à ce propos sur le CC où règne un silence étonné. Pareil à un Elfe Sage expliquant à un Celte malcomprenant que le Voile d’Hibernia n’a rien à voir avec celui des Sarrasin d’Albion, il explique, sentencieux que « ah ben oui, normalement elle lit les textes ! En plus !!! ».

En plus de quoi, je ne sais pas mais je ne demande pas de complément d’info…

De fait, les joyeuses plaisanteries qui font suite au calme poli bien qu’interdit qui avait suivi ma remarque me fait prendre conscience que je dois être la dernière représentante de la tribu de « ceux qui lisent avant de cliquer », un vieux peuple ancien qui a été remplacé sur DaoC par le clan de « ceux qui cliquent rapido paske le temps c’est de l’XP »…

Une fois assurés que tous les journaux de quête sont bien à jour, nous reprenons nos déambulations.

Ma copine Chasseresse – qui me connaît comme si elle m’avait faite (bien que ce soit pas le cas fort heureusement pour nous deux…) me donne une belle potion super bien car nous allons aller sous l’eau. Ma nature très « économe » me pousse à accepter le présent pour ne pas la désobliger (sic) bien que j’ai déjà une potion que j’avais acheté à un prix scandaleusement prohibitif à un voleur de PNJ.
Tout le monde s’accroche à la Chasseresse et le groupe s’ébranle.

Une fois parvenus sur une superbe plage, tout le monde se met en maillot (ah mais heu !!! C’est pour l’ambiance du récit !!!) et vas y que ça Ploufise allègrement dans l’eau nacrée. Semblable à une Astérix de la bédé éponyme, notre cheftaine nous dit qu’il est « temps de prendre la potion » et tout le monde s’exécute avant de reprendre sa brasse. Je m’aperçois – angoissée – que tous les membres du groupe s’éloignent de moi exactement comme quand je suis en RvR et que j’ai perdu mon Skald en causant pour ne rien dire au lieu de suivre.

Je suis perdue au milieu de nul part.
J’ai peur.
Je couine…

Le groupe revient et la copine– qui me connaît décidément fort bien – me balance un très cynique : « Si tu utilisais LA potion que JE t’ai donnée au lieu de faire des économies à deux pièces de cuivre en utilisant tes popos en rotin, tu irais aussi vite que nous… ». Péteuse d’avoir été aussi habilement découverte, j’obéis et nous repartons à la même vitesse cette fois ci. Je viens de prendre ma première leçon puisqu’il apparaît donc que les voyages aquatiques dépendent de plusieurs facteurs. Je m’en ouvre en MP à un ami qui s’en cogne complètement puisqu’il n’a pas TOA mais m’écoute poliment car il sait que de toute façon il vaut mieux tenter de se faire le Drake en duel que de me faire taire. Du coup, je me prends un « Hala, où tu vas ? On est arrivés ! » même pas étonné.

Effectivement, ils sont tous en train de barboter paisiblement au dessus d’un gros rocher qui affleure pendant que je partait vers le grand large, toute à mon discours privé ou j’expliquais que « c’est vachement beau et pis y des potions différentes qui font aller plus vite dans l’eau j’te jure ! ».

Je reviens et me ridiculise une nouvelle fois car…

2) Dessus c’est bien mais Dessous c’est mieux !

L’objet de cette première quête se trouve SOUS L’EAU !
J’y suis déjà allée brièvement le jour de la sortie avec le copain Guerrier Troll pré-cité pour m’apercevoir que le « stick » marchait aussi dans les profondeurs et qu’il valait mieux pour moi l’utiliser si j’envisageai de bouger pour aller « quelque part » au lieu de « n’importe où »…

Le moment de vérité est arrivé !
ON PLONGE !!!
Enfin « on plonge »…

ILS PLONGENT pasque moi je fais plutôt la planche en fait…

Crotte de Luri ! – voilà t’y pas qu’ils ont tous disparus dans un bel ensemble avant que je ne puisse jouer le parasite en stickant une cible « qui sait où elle va » !
C’est à nouveau un grand moment de solitude qui m’étreint…

Une fois que j’ai essayé un tiers des touches sous les quolibets des autres membres, je tombe enfin à pic comme un plastron de Thane et m’accroche d’une habile « stick » comme un chapeau chinois au copain le plus proche. J’essaie – en cachette – deux ou trois petits clapotis à droite à gauche mais ma configuration de touches est finalement aussi adaptée pour la plongée que pour le combat. Vu que je ne me suis pas emmerdée jusqu’ici à optimiser l’un, je ne vais quand même pas commencer à tenter d’améliorer l’autre et je me dis que rien ne vaut le stick finalement !!!

Bon, il faudra que je me trouve à chaque fois une pauvre victime pour aller patauger mais c’est pas gênant vu que même les plus résistants finissent par rendre les armes en accompagnant l’assistée totale que je suis après un habile harcèlement en privé…
Et pis c’est plus prudent !
La baignade n’est visiblement même pas surveillée et un accident est vite arrivé !

Nous récupérons enfin ce que nous étions venus chercher et remontons à la surface.
Moi, un peu plus tard que les autres le temps de retrouver la touche, je l’admets…

Nous revoilà partis pour la terre ferme.
Le PNJ initiateur de la quête est vraisemblablement enchanté de ce que je lui ramène.
Ayant maintenant intégré à mon tour la Guilde de « ceux qui cliquent rapido paske le temps c’est de l’XP » pour éviter de me faire chambrer, je ne saurai jamais pourquoi il échange mes objets contre une superbe paire de pompes avec pleins de caractéristiques étranges mais je suis enchantée de ce résultat.

Ces bottes - de la couleur du caca d’un pigeon malade - ont en plus le singulier pouvoir de me donner le look des pieds du commandant John Koenig dans « Cosmos 1999 ».
Quelle touche !!!
Trop fort, TOA !!!
On m’avait dit que je me transformerai en panthère, voir en requin, mais pas en héros de série des années 70 !!!

Je suis pliée IRL et me roule littéralement sur la moquette quand je regarde mes copains et constate qu’on peut refaire tout le personnel de la très lunaire Base Alpha maintenant
Vivement le reste de l’armure qui se composera probablement du pantalon de pyjama et du sous-pull en lycra qui vont avec dans la série !
Moi, tant qu’on ne me demande pas d’avoir la coupe de cheveux de la doctoresse du feuilleton, je suis partante…

3) Oh mon BateeaaauuuOhhhOhhhOhhhhh !!!

Le gang des bottes qui tuent de rire repart pour l’aventure.

La Chasseresse nous explique que nous allons prendre le bateau.
J’angoisse un peu car je ne sais pas comment j’étais parvenu à monter dedans le jour précédent en partant du port de Aegirham.
Après le coup de la potion et de la natation, je me dis que j’en ai assez fait pour aujourd’hui et que je trouverai bien.
Sans trop y croire…

En attendant le bateau, les membres du groupe sautent du ponton (je m’aperçois après avoir trois fois contourné ce foutu ponton pour rejoindre la terre ferme qu’il y a d’ailleurs une très intelligente échelle au bout…) et je parviens même à nager sous l’eau un petit peu.

Bien sur, juste quand je démontre mes talents de plongeuse, ce traître de bateau arrive et ma copine Chasseresse se met à brailler des angoissé « HALA !!! LE BATEAU EST LA !!! ».
Je patauge autant sur mon clavier qu’ « in game » mais parvient finalement à refaire surface.
DANS le bateau.

Enfin quand je dis « dans le bateau », c’est la tête dans le pont du bateau, hein, pas le cul sur les bancs !
CROTTE DE TOMTE !!!
Je ne vais jamais avoir le temps de monter là dedans et on va me gronder…

Je me dépêche de remonter sur le ponton (par l’échelle car je m’améliore), prends mon élan et SAUTE sur le bateau !
Et passe au travers comme une tanche…
Ca ricane sec à bord !!!

La copine qui aime rire mais souhaiterait éviter que nous ne passions dix plombes à attendre le prochain navire vu que je suis bien partie pour rater celui là, se fend d’un très précis : « Double click sur le bateau, Hala ! »
Miracle, je me retrouve assis à coté d’une gigantesque Trollesse !
Vache !
Elle est drôlement forte la copine Chasseresse pour me répondre avant que je ne lui demande…
Ca doit être un des nouveaux pouvoirs que donne TOA moi j’dis !

Je dis bonjour aux occupants du bateau puis décide de lier connaissance avec ma compagne de banc maintenant que je suis là.
J’insiste sur le fait que le dialogue qui suit a réellement eu lieu et n’est pas un délire « d’ambiance »…

Halaguena à sa voisine Trolesse : « Salut voisine !!! »
Voisine Trolesse : « ^^ salut ! »
Halaguena à sa voisine Trolesse : « Heu… Dis moi…Tu peux te pousser un peu s’il te plait, madame Troll ? »
Voisine Trolesse : « … ??? »
Halaguena qui balance un coup de cul à sa voisine : « Tu m’écrases avec ton nichon droit ! Je vois plus rien et je vais étouffer là !!! »
Voisine Trolesse : « LOL Pardon »

S’en est suivi une bonne rigolade quand tous ont constaté qu’effectivement la gestion graphique dans le bateau d’une naine de petite taille qui est malencontreusement assise à coté d’une accorte femelle Troll donne lieu à une lutte âpre et sauvage entre la tête de la petite et les nibards de la grande.

Ce très considérable détail enfin éclairé, le bateau prend son essor et nous voguons allègrement vers la galère suivante. La copine Chasseresse nous explique entre deux de mes « Comme c’est bôôôôôôô ! » ébahis qu’il va falloir « sauter  en chemin ». Avant que je ne me manifeste, elle fait une fois de plus preuve de ses surprenants dons médiumniques en ajoutant « Heu, Hala ! Pour sauter, c’est comme à Dada, d’accord ? ».

Fichtre, ce qu’elle est douée la bougresse !!!
Je suis rassurée en plus car sauter de cheval, je sais faire !!!
Je le fais d’ailleurs très souvent sans le souhaiter quand je papote sans ouvrir la fenêtre de dialogue et frappe la touche « Q » par inadvertance…

Lorsque je lis « Attention, c’est bientôt ! », je me concentre !
J’ai déjà merdé la potion, la natation et l’embarquement, je ne vais pas me faire remarquer cette fois ci !
Du coup, quand je lis « SAUTEZ !!! », je frappe la touche « Q » avec une détermination sans faille et me retrouve à la baille !

Seule !

S’en suit une crise de rire générale quand on s’aperçoit que le taquin qui a donné le feu vert n’est autre que le vilain Guerrier Troll qui intervient sporadiquement sur le CC mais ne participe pas à la quête qu’il a déjà faite. Le méchant caillou est plié de rire et la copine chasseresse – une fois qu’elle a demandé « Mais qui est l’andouille qui a donné le signal ??? » et qu’elle a compris la situation, se roule par terre avec les autres. Moi je vois – angoissée – le navire disparaître lentement et je braille comme une Tomte ce qui décuple un peu plus le fou rire. Enfin, bien que nous soyons loin d’être arrivés, la mise à l’eau générale est décidée puisque « Hala est déjà au jus ! ». Le « faux signaleur » est hilare et je me fais poudrer allègrement par le groupe pendant tout le temps qui nous est nécessaire pour rallier une terre ferme.

IRL, j’en pleure.
Vraiment.
Bon d’accord, le tourisme naturel de Halaguena est LA première composante de son Roleplay mais il faut croire que ça déteint car cette fois ci, j’avais vraiment prévu d’être sérieuse !!!
J’en ai mal au ventre et c’est encore pire quand le taquin Guerrier qui n’est physiquement pas avec nous se fait tuer en deux coups après avoir agro 4 bestioles à l’endroit où il sévit à cause de son appartenance à notre groupe.

Aaaaaaaahhhh !
Je me dis qu’il y a quand même une justice !!!

4) Les Robinsons creusent Ohé !

A cause de moi (et surtout du très récent macchabée qui le méritait pour donner des signaux même pô vrais…), nous sommes complètement paumés.
Après diverses déambulations, nous explorons quelques atolls bien sympathiques, tuons des bestioles plutôt inamicales qui sortent de coffres posés sur la plage comme des lapins du chapeau de Garcymore et finissons ENFIN à rallier l’endroit qui convient pour achever notre quête de l’armure qui fait rire.

C’est une île ou il faut creuser au pied d’un pilier et récupérer quatre morceaux de Harpie.
C’est amusant malgré ces saletés de bestioles qui apparaissent de temps en temps pour nous pourrir la vie et je me retrouve cette fois ci avec tous les objets comme n’importe quel membre du groupe.  

Ah ben non en fait…
J’ai bien effectivement tous les objets à l’instar de mes copains MAIS un grand Troll Zerk du groupe – un sacré comique qui ne m’avait pas épargnée jusqu’ici d’ailleurs… - est à son tour puni de m’avoir moquée puisqu’il ne récupèrent rien en creusant !!!

Quelques « MAIS QUEL BOULET !!! » plus tard, notre cheftaine décide qu’il n’a qu’à creuser au pied d’un autre pilier et le Caillou dépité s’exécute.
Finalement, il parvient lui aussi à récupérer les objets de la quête et nous repartons joyeusement en direction du village du NPC qui donne les pièces d’armure rigolotes.

Il est tard et nous décidons de terminer demain cette aventure haletante.
Chacun remet au NPC qui cause mais n’intéresse toujours personne le quatuor d’objets Ad Hoc et se voit nanti du second élément de l’armure « Cosmos 1999 » à savoir les Jambières !

Je suis déçue de constater qu’il ne s’agit pas du bas de pyjama que j’espérais mais du futal boursouflé du héros astronaute de « 2001 l’Odyssée de l’espace ».
Ils ont de drôles de références chez Mythic !
Pendant que je me dis que je vais probablement finir avec le casque de Dark Vador et la tunique « qui montre les poils du torse » de Buck Rodgers, je prends congé de mes compagnons.
Juste avant de perdre ma connexion, j’ai le temps de lire le Troll Zerk fâché avec les travaux de voirie s’écrier : « AH MAIS MERDEUUUUUU !!! C’EST QUOI CE CIRQUE LA !!! LE NPC VIENT DE ME PIQUER LES MORCEAUX DE HARPIE MAIS AU LIEU DE ME DONNER LE FROC, IL M’A PIQUE LES BOTTES ET A REINITALISE LA QUETE !!! »

Les abdominaux complètements détruits, je me déconnecte enfin en me disant que TOA c’est pas seulement beau, c’est aussi méga tordant si on sait s’entourer !

Quand j’entends les uns et les autres pleurer parce qu’ils font la queue pour leurs « Master Level », parce que les quêtes c’est long alors que l’extension n’a que deux jours, parce que ça Lag et qu’ils n’en ont rien à foutre que ce soir plus beau, parce que de toute façon rien ne va jamais et que c’est leur nature de chouiner pour RoXXer au lieu de simplement chercher à s’amuser, ça me conforte une fois de plus dans mes très établies conclusions définitive : DaoC c’est un jeu de copains et lorsqu’il est pratiqué comme tel, c’est la détente et le bonheur assuré !

Vivement ce soir !!!