18) C’est pô juste !

Dans la merveilleuse salle du conseil située en haut de la plus grande cime du plus majestueux chêne millénaire du Royaume d’Hibernia…

Finekomunfil la Championne Elfe, anéantie : « Frères de la nature, gentils habitants du Bosquet et autres résidants des touffes d’herbe, l’équilibre est rompu ! Que les Albionnais et les Midgardiens abandonnent leurs forts sans combattre et nous laissent les Abysses aurait dû nous inquiéter mais nous avons péché par orgueil… Les valeureux peuples d’Hibernia se font massacrer dans le royaume souterrain comme le Vik sous les coups du Faucheur ! Quel est ce nouveau péril et comment le combattre ? Bientôt nous ne serons plus qu’une poignée et l’ennemi nous balaiera de la surface de la terre !!! Nous avons été dupés ! »
Tifanlèr O’Gel le Celte Sentinelle, d’une voix forte : « Aucun survivant pour nous informer de la nature de cette nouvelle menace… Comment est ce possible ?! Comment pouvons nous combattre ce que nous ignorons ? »
Tètdegol le Firbolg Protecteur avec un sérieux inhabituel : « Nous connaissons les règles ! Un mort ne garde pas souvenir de son assassin, telle est la Loi des Royaumes ! Et tant que nous n’aurons pas nommé le nouveau Péril, nos Dieux ne pourront ramener les morts tombés au combat !  Si personne n’identifie la menace en s’échappant vivant des Abysses, nous demeurerons aveugles à ce qui se trame sous nos pieds et les nôtres resteront à jamais dans l’Au-delà ! »
Punèzadar l’Ombre Lurikeen, de son timbre pincé : « Il est déjà trop tard pour alerter Hibernia du danger de descendre pexer dans le Royaume souterrain tant nos pertes sont lourdes. Nos forteresses seront bientôt sans défenses et vidées de leurs combattants !!! »
Finekomunfil d’un ton las : « Je sens qu’on va se retrouver à nouveau balancés de l’autre coté du Voile à coups de bottes ferrées dans l’oigne, ça va pas traîner… »
Buchanvrak le Sylvain Druide qui gesticule dans tous les sens : « … »
Finekomunfil qui acquiesce : « Facile à dire pour toi, on voit bien que tu sais pas comment c’est de l’autre coté… ! »
Tifanlèr O’Gel le Celte, agacé : « Vous pourriez arrêter ça une minute sans déconner… »
Finekomunfil suavement : « De quoi donc ?! »
Tifanlèr O’Gel mauvais : « De répondre aux Sylvains sans expliquer à ceux qui n’ont pas la chance d’entendre ce qu’ils disent télépathiquement… »
Tètdegol le Firbolg vexé : « Ouais je suis bien d’accord avec l’autre Punk du pauvre pour une fois !!! Vous le faîtes exprès pour nous humilier et nous rappeler qu’on ne vient pas de l’autre coté du Voile, NOUS ! C’est pilant à force !!! Ah face aux autres Royaumes, vous êtes bien contents de nous trouver pour prendre des beignes vu que vous êtes taillés comme des allumettes mais une fois rentrés à la maison, vas y que ça se la pète et que ça discrimine !!! »
Punèzadar l’Ombre, faussement compréhensive : « Pardon, puissants mais néanmoins handicapés de la tête alliés… Nous autres - habitants du Voile - avons parfois du mal à nous mettre à niveau du commun. Mais n’y voyez pas malice car la duplicité n’existe pas de l’autre coté du Voile comme vous l’ignorez...
Tifanlèr O’Gel, l’œil noir : « Je m’en tamponne la raie de votre fichu Voile, bande d’élitistes puants ! Alors il pensait à quoi, le tronc muet ? »
Finekomunfil doctement : « Selon notre judicieux Sylvain, les agissements des Mids et des Albs sont suspect ! »
Buchanvrak qui s’agite à nouveau longuement : « … »
Finekomunfil concentrée : « Mmmm… Voir dangereux, ajoute t’il très à propos ! »
Tètdegol atterré : « Ah quand même ! Tout ça ! Ben ça donne envie d’être télépathe, c’est clair !!! Nous péter les burnes pendant trois plombes pour finalement nous apprendre que les habitants des Royaumes avec lesquels ont se bagarre depuis des siècles nous veulent du mal, je dis « respect » ! »
Tifanlèr O’Gel railleur : « Heureusement qu’on nous les a refourgués, les Sylvains ! Quand je pense qu’on ricanait quand ces abrutis de Mids ont hérité de leurs clébards paralysés du train arrière et les conserves de leurs poiscailles défraîchis… On aurait mieux fait de les envier ! »

Un Haut-Elf superbe de prestance en habits chamarrés entre dans la salle du conseil et lève la main puis s’immobilise.

Tètdegol amusé : « Allons bon, c’est quoi ça ? La relève de Marso l’Enchanteur qui aurait « respec » mime ?! »
Finekomunfil pleine de déférence : « Non pas, taquin Firbolg ! C’est la fin de nos ennuis !!! »
Tifanlèr O’Gel étonné : « Ah bon ? Ca se transforme en truc qui fait peur quand ça rebouge ? Non je demande parce que là, j’ai plus l’impression de voir un abruti qui aurait été mezzé par surprise que la solution à notre merdier, je l’avoue… »
Punèzadar qui n’arrête pas de saluer avec déférence l’Immobile : « Taisez-vous, Incultes abrutis mais néanmoins alliés qui encaissent les gnons ! Vous êtes en présence du puissantissîme Retourntoua Ke J’T’Enfil, Prince de Sang de la cité de Lidonk Ta Log et Commandant suprême des invincibles cohortes de FilmoualéPlat Cé Dumitril… »
Tètdegol et Tifanlèr O’Gel, très impressionnés s’adressant au statufié : « ‘lut. Ca roule quand ça bouge ? »
Buchanvrak le Sylvain Druide agité de mouvements erratiques pendant deux minutes : « … »
Finekomunfil en aparté pour Tètdegol et Tifanlèr : « Notre ami Sylvain dit « Salut ! » au Noble Retourntoua Ke J’T’Enfil. »

Le Haut-Elf se met à gesticuler à l’attention du Sylvain pendant deux minutes avant de s’immobiliser à nouveau, la main toujours tendue.

Finekomunfil en aparté pour Tètdegol et Tifanlèr : « Le Valeureux Retourntoua Ke J’T’Enfil dit à notre ami Sylvain… »
Tètdegol énervé : « Il lui dit « Salut »… »
Finekomunfil toute excitée : « OUI !!! Effectivement !!! Je suis époustouflée de constater que tu apprends à une telle vitesse le langage Sylvain !!! »
Tifanlèr O’Gel, catastrophé : « Gaïa, protège nous de nos amis, nos ennemis je m’en charge… »

Le Haut-Elf lève sa seconde main.

Punèzadar à la limite de l’apoplexie et d’une voix stridente : « IL VA PARLER, IL VA PARLER !!! »
Tètdegol à Tifanlèr : « Un tonneau d’Hydromel qu’on comprend queue dalle ! »
Tifanlèr à Tètdegol : « Tenu ! »

Retourntoua Ke J’T’Enfil d’une voix fluette désopilante : « Hibernia… »
Tètdegol déçu : « Ah mince, bouse de Kobi… »
Retourntoua Ke J’T’Enfil continuant avec une lenteur désespérante : « …est… »
Tètdegol à Tifanlèr : « Quel suspens ! Gratiné le nouveau, hein ? C’est quoi son boulot d’après toi ? »
Tifanlèr à Tètdegol : « Eldritch voyons ! Obligé ! Et je sens qu’on va regretter qu’il cause celui là tu vas voir… »
Retourntoua Ke J’T’Enfil terminant et abaissant sa seconde main : « …menacée ! »
Tifanlèr O’Gel qui se lève : « Bon ça suffit !!! Nous étions réunis pour trouver une parade contre le pire péril qui ait jamais frappé Hibernia et je me retrouve avec une bande de tanches suspendues aux lèvres d’un guignol avec deux de tension !!! Continuez à vous tirer sur le Voile si ça vous chante, les Celtes retournent faire ce qu’ils font le mieux : combattre pour le Royaume ! »
Tètdegol se levant à son tour : « Il ne sera pas dit que cette bande de Ouiks en pyjama combattra seule tant qu’il restera un seul Firbolg debout ! Que nous cassions le crâne des Celtes nous-mêmes passe encore, qu’ils meurent héroïquement sans nous n’est pas acceptable ! »

Une fois redescendus au niveau du sol, les deux énervés se regardent gravement.

Tifanlèr O’Gel rompant le silence : « Nous voici parvenu au bout de la route, mon plus vieil et plus noble ennemi ! »
Tètdegol les yeux levés : « C’est pas parce qu’on va passer l’arme à gauche qu’il faut te sentir obligé de causer comme un Elf, taré d’humain ! On se sera bien battus ! Que ce soit entre-nous où contre les autres furieux d’en face ! Nos races n’ont pas déméritées et même si on va se retrouver à pourrir dans un trou au lieu de nous carapater de l’autre coté du Voile comme certains, notre souvenir perdurera dans le cœur de nos ennemis qui n’étaient pas tous aussi nuls qu’on veut bien le dire… »
Tifanlèr O’Gel tout sourire : « C’est bien vrai, tronche de soufflet !!! Rassemblons ce qui reste des vraies forces combattantes d’Hibernia et allons livrer notre dernière bataille ! »

Alors qu’il approchent de la porte, les deux compères sont sidérés de constater que tous les autres membres du conseil sont déjà là, rassemblés en armure de guerre.

Finekomunfil au duo ébahi : « Nous avons failli attendre, puissants alliés ! »
Buchanvrak le Sylvain faisant un seul mouvement : « … »
Punèzadar traduisant dans la foulée en souriant : « Il dit qu’ensembles, nous découvriront la Chose qui hante les Abysses et que nous la vaincrons, permettant ainsi à Hibernia de retrouver sa puissance et sa suprématie. J’ajoute pour ma part que je serai honorée de partager cette aventure, fut elle la dernière, avec deux Guerriers aussi respectés que vous. Même si vous ne comprenez jamais rien…»
Retourntoua Ke J’T’Enfil d’une voix grave et assurée cette fois : « J’ai compris qu’il n’était plus temps pour les convenances ! Si les deux impatients barbaresques que vous êtes sont toujours d’accord, allons ensembles botter le cul de ce qui se terre dans les Abysses ! »
Buchanvrak le Sylvain désignant les deux guerriers muets et la bouche ouverte : « … »
Punèzadar expliquant en ricanant : « Il dit qu’il comprend bien ce que vous voulez dire mais que si ça vous dérangeait pas trop, faudrait y aller parce que ça urge ! » 
 
19) La Salsa des Démons

Légion levant ses verres et rotant de toutes ses bouches : « Allez !!! Tous avec moi une dernière fois !!! C’est la grosseuuu Tentacuuuuuule, J’la prend, j’l’a r’tourne elle m’enc… »
Chevalier Chtonien faisant tournoyer son épée de lumière : « BrrruuuuaaaabbbrroooopwetpwetJEDIIIIIIIIIIIIII ! »
Chambellan hilare : « Aussi bourrés l’un que l’autre ces deux la !!! Quelle soirées !!! »
Légion attrapant le Chevalier Chtonien par les épaulières : « AAAHHHH !!! KESKON LEUR MET AUX HIBS !!! COMMENT KILS RAMASSENT ! ON EN FAIT DU PETIT BOIS !!! »
Chambellan à propos : « Surtout quand ce sont des Sylvains ! Il est clair que je te dois des excuses, ami Légion ! Les puits d’âmes n’ont jamais été aussi garnis et le fait que ces immondes défenseurs de la nature ne parviennent pas à t’identifier nous permet de conserver leur esprit et de les torturer avec délectation ! Il paraît que Gaïa et son Panthéon de mous du slip sont furieux !!! »
Légion tous ses yeux injectés de sang : « Tu veux que j’te dise s’que j’lui fait à Gaïa moi ? Tu veux ? »
Chevalier Chtonien dodelinant de la tête : « BrrruuuuaaaabbbrroooopwetJEDIIIIIIIIIIIIII ! »
Légion ses bouches pétées de rire : « EXACTEMENT !!! ET TROIS FOIS DE SUITE ET SANS ME LAVER HISTOIRE QU’ELLE GUEULE UN PEU PLUS !!! »
Chambellan tentant de tempérer le bituré multiple : « Pas de triomphalisme excessif, le Gluant ! C’est la nouba dans tous les Abysses là et je crains une incursion des Hiberniens qui profiteraient de notre faiblesse passagère ! Si l’un d’entre eux devait ressortir vivant, ce serait catastrophique !!! »
Légion retombant brutalement sur son Dedans de derrière : « Ah mais débande un peu, la Capuche… Y A PU D’HIBS !!! Pis t’inquiète, les Princes surveillent aussi les accès ! »
Chambellan dubitatif : « En ce moment ils surveillent quand même pas grand chose… Le Prince de Midgard qui a gagné son pari idiot contre toi n’émerge pas de son coma éthylique. Le Prince d’Albion est tombé dans une fosse Abyssale en retournant chez lui tellement il était fumé et il n’a pas encore repopé. Quand au Prince d’Hibernia, il passe son temps à jouer avec toutes les âmes engrangées et a répondu à mon dernier messager que je pouvais aller me faire rabattre le capuchon. On est vulnérables là, je t’assure ! Les Trucs sont de sacrés vicelards et sous-estimer les Hibs est un erreur, crois moi ! »
Légion reportant ses yeux vitreux sur l’angoissé : « Meuhhhh non… On est IN-VIN-CI-BLES !!! Fais moi confiance, nom d’une Truc bleue qui couine !!! On est invincibles paske j’ai une arme secrète…»
Chambellan étonné : « Ah bon ? Ben c’est quoi ? »
Légion titubant sur ses relais : « Si j’te l’dis c’est pu un secret d’abord… »
Chevalier Chtonien qui titube de plus en plus : « BrrruuuuaaaabbbrroooopwetpwetJEDIIIIIIIIIIIIII ! »
Chambellan fatigué des poivrots : « Ah mais la ferme, toi !!! Légion… Ca me tranquilliserait si tu m’affranchissais. En ami. »
Légion gloussant : « En ami ? Mes culs, oui !!! T’en fais un beau d’ami que tu serais venu me croûter les Relais avec ces déchets de Princes si les Hibs s’étaient pas ramenés !!! Vas y dis le contraire, capuchon farceur !!! »
Chambellan honnête : « Ah ben je t’avais prévenu, c’est vrai ! Faut dire que t’avais mis un sacré merdier aussi t’avoueras ! »
Légion postillonnant de toutes ses bouches : « ET BEN C’EST POUR CA QUE J’AI ETE CHERCHER LE SECRET !!! POUR PAS ETRE BOUFFE SI VOUS VOULIEZ ME BOUFFER ! » Puis montrant son Dedans du milieu « Hého… C’est qu’y en a dans mon Dedans ! »
Chambellan patient : « Oui y en a… Maintenant c’est quoi donc ton secret, habile copain ? »
Légion postillonnant de toutes ses bouches : « J’ai recruté des potes… Des potes qui voulaient pas me BOUFFER EUX !!! »
Chambellan qui se met à trembler de tous les plis de sa capuche : « Qui ??? Qui as-tu réveillé par toutes les Enfers Diaboliques ??? »
Légion content de lui : « Je les appelle les BB. Comme des bébés… C’est poilant , non ? »
Chambellan qui attrape furieusement Légion par son Dedans de devant : « Pauvre imbécile !!! Il y a des règles à ne jamais transgresser dans les Abysses !!! Si tu as fait ce que je n’ose même pas penser… LEURS NOMS ! DONNE MOI LEURS NOMS ! »
Légion un peu dégrisé devant la terreur du Chambellan : « Oh calme toi voyons… Y a pas de quoi pincer un relais quand même… Ils s’appellent Beliathan et Behemoth. Les BB. Ca leur va bien hein… »
Chambellan lâchant le Dedans de Légion et se prenant la capuche à deux mains : « IL EST FOU !!! Je parle avec un pur malade totalement murgé !!! Tu sais ce que tu viens de faire, le timbré ? As-tu seulement une idée de ce que viens de déclencher ? »
Légion qui commence à flipper aussi un poil : « Ben non… Quoi ? »
Chambellan s’effondrant : « Tu viens simplement de causer la fin des Royaumes – Abysses comprises - et peut être même de l’Univers tout entier !!! »
Légion serrant frileusement ses tentacules sur son Dedans du milieu : « Ah ? C’est pas bon pour devenir le Maître du Monde ça… »

Prochain épisode : « Apocalypse » ou « Franchement je le sens pas ce coup là, les gars ! »