Ca faisait un sacré moment que l’envie de m’attaquer aux races DaoCiennes me taraudait.

Cet exercice nettement plus rigolo et moins « dangereux » qu’un étude de classe, car entièrement soumis à mes délires et sans connotation technique aucune, a franchement achevé de me motiver le jour où j’ai été en mesure d’extrapoler des grandes familles de joueurs derrière la race à force de rencontres croustillantes.

Bien entendu, la démonstration est totalement arbitraire, clairement subjective et uniquement destinée à faire sourire alors ne cherchez pas le sens caché et intelligent du pamphlet, il n’y en a aucun…

Pour débuter cette mini-série au mieux, il est évident que je ne pouvais pas traiter d’un autre royaume que le miens.
Quelle race est la plus représentative de Midgard aux yeux de l’ennemi sinon le Troll (Nains, Vikings, Kobolds et Valkyns mises à part s’entend) ?

A) Un peu d’histoire
Bien avant le génialissime Tolkien qui en fit le monstre gigantesque et surpuissant qu’on connaît, le Troll existait déjà dans les contes et légendes Scandinaves.
Paradoxal par contre de constater que le Troll pour les Nordiques est plus proche d’un savant mélange entre un Kobold et un Lurikeen que d’une montagne de caillasses destructrice…

Comparable aux Korigans Bretons et aux Pixies Irlandaises, le Troll est une créature mineure du Panthéon Nordique que nous pourrions apparenter à nos lutins.
Il est décrit comme une créature rigolote haute d’une dizaine de centimètres dont la particularité est de jouer des tours pendables aux voyageurs insouciants.

Pas vraiment méchant mais résolument taquin, le Troll a une singularité qui explique sa totale disparition aujourd’hui : semblable à un Gremlin qui se dupliquera si on l’arrose après minuit, le Troll entrant en contact avec l’eau se transforme en caillou.

Pourquoi ne voit on plus de Troll ?
Très simple en fait.

Un jour ou Thor arpentait les hautes cimes de Midgard, il fut assailli par une horde de fourbes géants du givre.
La journée était radieuse et les Trolls baguenaudaient en toute insouciance à la recherche de victimes à tourmenter.
Durant la bataille qui suivit, Thor déchaîna si fort les éléments que des pluies torrentielles s’abattirent sur Midgard et que les Trolls furent engloutis sur les nombreux chemins qui les ramenaient à leurs abris.

Voici l’explication factuelle et indiscutable de la disparition des Trolls.

Pour vous en convaincre, faites donc un pèlerinage en Suède ou en Norvège et observez attentivement le lit des multiples ruisseaux et rivières qui strient les pays en tous sens comme autant de petits sentiers.
Vous noterez – fines mouches que vous êtes - que tous sont tapissés de petits galets aux contours adoucis par le temps et le courant.

Mais en vous concentrant et en vous approchant un peu plus, vous distinguerez probablement des signes perceptibles à la surface des galets – une ébauche de bouche ou l’ourlet délicat d’une oreille – qui vous convaincront enfin que vous êtes face à un Troll de l’ancien temps.

Qu’advient-il du Troll-Galet lorsqu’on l’exhume de sa liquide sépulture ?

La légende veut que les siècles d’immobilité aient perverti l’esprit jadis simplement coquin des Trolls pour en faire des créatures vicieuse et tournées vers le mal absolu.

Aucun imprudent ayant emporté un galet Nordique n’est en mesure de témoigner de la véracité inhérente à la survivance des Trolls – simplement endormis et attendant qu’un imprudent les délivre - car tous ont succombé à d’étranges accidents inexpliqués.

Aussi écoutez le conseil d’un naine Guérisseuse habile à déchiffrer les signes : laissez les galets nordiques là où ils sont car il n’y a pas de légende sans vérité.

B) Le Troll dans DAoC
Lorsque Tolkien l’incontournable s’est habilement emparé des légendes multiples qui lui ont permis de rédiger l’œuvre maîtresse de la « fantasy » qu’on  sait, nul doute qu’il fut un des rares survivants à avoir justement vécu – ou entendu parlé – de ce qu’il arrive lorsque le mignon lutin d’hier est ranimé.

Une gigantesque créature à la capacité de destruction inversement proportionnelle à son minuscule intellect voit le jour et fait payer sa disgrâce passée à toutes les créatures vivantes qu’il croisera.

Mythic n’a pas donné au Troll la capacité de régénération qu’on lui prête dans le folklore du jeu de rôle, pas plus que la faiblesse à la lumière, mais ils en ont fait le fer de lance des classes guerrières de Midgard et probablement son plus caractéristique représentant.

C’est vraiment une chance quelque part.
Imaginez le Troll « à l’ancienne » plus proche du Tomté que j’affectionne tant pour vous en convaincre…

D’autant qu’une phrase redondante entendue auprès d’amis Albionais et Hiberniens lorsque je leurs demandais ce qui les impressionnait le plus dans DaoC était  « Une charge de Troll ! ».

Que les Roxors vexés se calment, nous ne dissertions par du RESULTAT de la rencontre, simplement du ressenti…

Une copine Lurikeen m’avait aussi beaucoup amusée un jour en ajoutant délicieusement qu’elle avait mis très longtemps à « oser » s’attaquer à un Troll tant l’impression de puissance absolue qui en émanait la tétanisait.
Cette tite carne - que je ne citerais pas - a surmonté ses craintes depuis en devenant une Ombre redoutée particulièrement vicieuse et retors (comme toutes les Luris fufus avouons le…).

Histoire de ne pas être en reste, je concède très clairement préférer être protégée par un Troll Guerrier que par un Kobold ou un frère Nain – voir même un Viking - de même classe.
Le choix est purement psychologique et ne remet pas en cause les très factuelles compétences des autres races à garder leurs amis.

Simplement qu’on se sent plus « rassuré ».

On est aussi très pragmatiquement plus difficilement repérable – et pas facilement sélectionnable non plus – derrière une muraille vivante bardée d’acier à l’air aussi avenant qu’une mémère édentée à qui un polisson aurait fauché le dentier avant le bal du premier de l’an convenons en.

Le Troll de Midgard façon DaoC  c’est la force brute d’un bulldozer et les réflexes éclairs d’une betterave rouge.
Hormis les Nains – endurcis par des siècles de levage de coude lourdement houblonés – nul ne peut se targuer d’avoir sa résistance de méchante caillasse burinée.

Par contre, et même si rien de factuel ne transparaît dans les caractéristiques ludiques de l’intéressé, les joueurs Trolls vous diront eux mêmes qu’il est plus idiot qu’une oreille de Valkyn rebondissant comiquement sur sa tempe lors d’un trajet à cheval…

Cette rumeur reprise - pour ne pas dire démultipliée – par les compagnons du Troll et ses respectables adversaires des royaumes ennemis, donne au Troll ses véritables lettres de Noblesse en cas de Role-Play affiché.

C) Joueur Troll, qui es-tu ?
Je ne parle pas ici des Roxxors qui décident d’incarner un Troll « paske c’est ÜbbeR»…
Ils ne m’intéressent pas plus « in game » que lorsque je rédige mes crétineries car il leur manque cette étincelle de folie furieuse et drôlissime qu’on est en droit d’attendre de tout Troll qui « se lâche ».

Qu’est ce qui peut bien motiver un joueur à incarner une race qui va d’emblée le faire identifier à un haltérophile trépané (ah mince, encore un pléonasme !) ?

Ben justement cette possibilité de délirer à l’abris d’une carcasse à la psychologie potentiellement aussi aboutie que « moi vois, moi tue ».

J’avoue qu’à ma première connexion lorsque j’étudiais avec application les différentes races proposées, j’ai été immédiatement tentée par le Troll car il se démarquait radicalement de toutes les races proposées.
Je m’étonnais simplement de pouvoir incarner ce qui avait toujours été  pour la rôliste que je suis une monstruosité à combattre.

Ahhhhhhh
La fascination du coté obscure enfin à ma portée…

Moche, tatoué, monolithique et fascinant, je n’ai en fait reculé que lorsque j’ai pris conscience – horrifiée !!! -  de la gigantesque paire de mamelles donc la Trollesse était affublée.
Ignorant encore tout des facteurs de réalité du jeu, je me voyais déjà dépenser l’intégralité de mon pécule entre les marchand de soutien-gorges renforcés et les ostéopathes spécialisés dans les tassements lombaires aggravés.

Bien plus tard, lorsque enfin rassurée sur l’absence de conséquences mammaires tragiques pour mes finances, je me suis décidée à créer Halakayou ma Trollesse Chaman, je n’avais incarnée que Chieuse la kobold et Halaguena la naine.

Imaginez à quel point je me suis enivrée de cette délicieuse sensation de pouvoir enfin regarder le dessus du crâne des autres au lieu de leur braguette…

NB : Non je n’ai pas repris Halaguena par la suite par nostalgie, c’est même pô vrai !!! (mais si je trouve la fûmelure qui m’a balancée…)

Concernant l’ado débarquant sur Midgard et pas plus traumatisé (que fasciné) par d’hypothétiques questions métaphysiques sur les nichons des Trollesses sus-citées, je l’imagine facilement séduit par le charisme d’un tel personnage.

La loi des contrastes est une réalité avérée autant qu’un révélateur de la nature profonde de chacun et il n’y a rien de surprenant à imaginer un petit bonhomme IRL encore tout chétif complètement extatique à l’idée d’incarner la terreur de Midgard plutôt qu’un taquin Kobi au physique par trop proche de son quotidien.

Maintenant si on se focalise un peu plus sur les Trolls moins jeunes…
J’estime aujourd’hui que les joueurs les plus amusants que j’ai eu l’occasion de fréquenter sont – et demeurent – des Trolls !
Le Troll est la quintessence du comportement masculin gras et stupide mais c’est franchement si drôle lorsque c’est pensé et assumé.

Ca fait belle lurette que mes divers amis Trolls ne me considèrent plus comme une proie à draguer…
Et c’est tant mieux car Halaguena n’envisage pas de marcher comme une Valkyn suite à une démonstration affective un peu trop poussée.

Sans aller jusqu’à dire que je fais « partie de la bande » - aucun personnage féminin n’aura jamais cet insigne honneur (sic) – je pense malgré tout qu’ils se laissent copieusement aller – toujours un petit peu plus - lorsque nous jouons ensembles.

Le Troll aime choquer.
Et le bon Troll ne reculera devant aucune imbécillité ultime pour y parvenir.
Surtout si on lui répond !

Parfois regroupés en bande et Guildes aussi savoureuses que débiles, les Trolls ne peuvent pas être réduis à de simples « rushers » représentant la première ligne redoutable des hordes Midgardiennes.

Etre un Troll, c’est une attitude…

D) Sokoy & Pwet !
Le nom du Troll est une dominante primordiale du personnage.

Il peut s’appeler TiteFleur Toutebelle sans trahir l’esprit Troll.
C’est basique et risible et le Troll est passé maître dans l’autodérision.
Il en fait même son arme principale pour ridiculiser ceux qui lui cherchent des poux dans le caillou.

Dialogue surréaliste entre un Troll particulièrement désopilant totalement barré et un Vik « RoXXoR » pour qui le « second degré » est un concept mystérieux et suspect.
La soirée est acceptable mais le groupe est littéralement tyrannisé par les interventions répétées et franchement pénibles du Vik

Aware le Viking : « Y a eu un drop là !!! Faîtes voir le drop ! »
Toumoche le Troll : « Pwet »
Aware surpris : Toumoche, c’est toi qu’à le drop ? c’est quoi comme truc ? »
Toumoche : « Mouchoir »
Aware complètement à l’ouest : « Y a des mouchoirs maintenant ?! C’est magique ? »
Toumoche : « Ouais ! Puissante magie ! »
Aware intéressé : « Ah ? C’est quoi les effets ? »
Toumoche très content de lui : « Si toi nez morveux, toi prends mouchoir, fais PWEEETTT très fort dans mouchoir magique et morve disparaît ! Grande magie !!!»
Aware : « Putain mais il se fout de ma gueule cet abruti là !!! »
Toumoche : « Ohhhhh toi grand sorcier !!! Toi lire dans tête de Toumoche !!! »
Aware : « Sorcier ?! Mais keski raconte merde, on est pas sur Albion… Pas vrai de voir des noobs pareils !!! Fais voir le drop, merde !!! »
Toumoche : « NOOOOON !!! TOUMOCHE METTRE MOUCHOIR MAGIQUE SUR SA TÊTE POUR EMPÊCHER PUISSANT SORCIER DE LIRE DEDANS SA TÊTE !!! »

La suite a été une série d’emotes débillisime dont voici la transcription allégée :
« Toumoche se met le mouchoir sur la tête »
« Toumoche ramasse le mouchoir qui glisse de sa tête »
« Toumoche se mouche comme un malade dans le mouchoir »
PWEEEEETTTTTTTTTT
« Toumoche remet le mouchoir pleins de morve sur sa tête »
« Toumoche est tout content, le mouchoir tient maintenant ! »
…suivi de pas de danse et de petits sauts ridicules.

Le Vik braillait comme un malade des « fais voir le drop, pôv taré ! » et tous le groupe se faisait dessus.

Finalement Toumoche lui a montré le « drop ».
C’était une paire de chausse en tissu aux caractéristiques pitoyables comme on en récupère parfois sur SI genre « +20 charisme, +6 Arc + 2% esprit ».

Ensuite, comme Aware avait refusé son « cadô », Toumoche, complètement parti dans son délire, balançait en macro des « Toumoche lance le mouchoir morveux sur la tête de Aware » en boucle.

C’est CA le grand pouvoir des Trolls !!!

Ils peuvent faire n’importe quoi s’ils le souhaitent puisque ce sont des gros cradôs immondes qui mangent les Lurikeens avec l’armure, se font des colliers d’oreilles Elfes sans que personne ne trouve ça étrange.

En plus le Troll a son langage au même titre que le Kobold.
La différence est que chaque Troll se gère son truc perso dans une sorte de grand foutoir supporté et encouragé par toutes les caillasses mais que tous comprennent.
Même un Troll « normal » peu sujet à l’excès dérape curieusement de temps en temps s’il est immergé dans un groupe de Trolls.
Aussi bien élevé soit il, le Troll à nouveau confronté à la mémoire collective se remettra à jurer horriblement, à se curer les orteils en public sans négliger de balancer les boulettes récupérés sur la tête du Troll le plus proche et totalement hilare.

En fait le Troll a l’esprit de clan.
Pour taper sur les autres mais surtout pour délirer et bouffer comme une grosse vache…

E) Le Troll et Midgard
Le Troll s’intéresse peu aux autre races Midgardiennes.

Il ne comprends pas le nain.
L’amour des Nains pour l’artisanat, l’Ordre et la famille sont des concepts simplement incompréhensible pour le Troll qui reste un fils du Chaos et qui se méfie plus que tout de cette manie qu’on les petits barbus de sculpter la moindre pierre dés qu’ils en ont la possibilité.
Aussi loin que le Troll se souvienne, y a toujours eu des Nains.
Le Troll taperait bien dessus pour rigoler un peu – le Troll est un marrant - mais la capacité du Nain à encaisser et sa propension à surtout rendre les beignes – le Nain n’a pas d’humour - font que le Troll ignore ce prétentieux tout tassé et défiguré par une pilosité étrange qu’il affectionne en plus de tresser avec force rubans chamarrés et autres lanières de cuir.

Quand les humains ont débarqué, ce sont les Nains qui ont expliqué aux Trolls qu’il fallait arrêter de se taper dessus pour taper sur les humains à la place.
C’était cool parce que les Trolls pouvaient quand même toujours taper sur les Noreilles pointues et manger des Luris.
Mais plus des Nains.
Ca tombait bien c’était les plus durs à manger alors ça arrangeait bien les Trolls qui préférait éplucher de l’écaille que de la maille (le Troll est pragmatique).

Le fait que les Nains soient courageux et redoutables au combat ne les rapproche pas vraiment non plus mais les rend tolérables.
Surtout que les petits bonhommes sont plus facilement tournés vers de VRAIES professions si l’on se réfère aux critères Trolls.
Ils sont très forts pour soigner les gros bobos infligés par les détesté Nelfes et les honnis Conserves sur pattes et ne reculent pas un marteau en main.

Seule facteur primordiale pouvant s’apparenter à une ébauche d’admiration de la part du Troll : la très formidable capacité qu’a le peuple Nain à faire tenir autant de bière dans un si petit corps.
Ce pouvoir très respectable est cependant atténué car le Nain ne s’effondre en râlant dans ses mares de vomi aussi coloré qu’odorant que très rarement ce qui – aux yeux du Troll – est une véritable hérésie !
Pourquoi se bitturer jusqu’à tomber si ça n’est pas pour en faire profiter les voisins, je vous l’demande ?!

Le Troll supporte les Vikings.
Quand les humains sont arrivés, les Trolls ont d’ailleurs eu pas mal de difficulté à reconnaître les Vikings des autres qui peuplent les royaumes ennemis malgré l’aide des Nains.
Alors ils les mangeaient un peu mais sans méchanceté, juste parce qu’ils savaient pas trop en fait.
Heureusement les Nains – qui font beaucoup d’études quand ils ne tressent pas leur barbe – ont donné aux Trolls un super truc pour distinguer les Vikings des autres : s’il puaient et qu’ils n’allaient pas chez le coiffeur, c’était des Vikings !

Ca a vachement aidé les Trolls qu’étaient un peu paumés avec tous ces humains.

Depuis le Troll ne se trompe plus car le Viking pue quand même drôlement plus que les autres, faut bien l’avouer…
C’est peut être parce que le Viking picole énormément et surtout vomit en tombant bien dans la flaque ensuite.
Cette propension à se pochetroner a même fait croire aux scientifiques Trolls au début que les Nains voulaient pas que les Trolls mangent les Vikings parce qu’ils étaient de la même famille.
Des cousins trop allongé et qui vomissait à cause de cette étrange difformité en somme…

Un peu comme des Nains qu’on aurait accroché tout petit à une branche puis qu’on aurait étirés avec des gros poids jusqu’à ce qu’ils s’allongent mais qui ne savent pas faire grand chose et qui essaient de tout faire.
Pendant un moment les scientifique Troll avaient voulu vérifier la rumeur et ils ont étiré quelques Nains mais les Nains finissaient en deux morceaux, jamais en Viking.
Même en les aplatissant et en sautant dessus, ça les allongeait pas non plus.
Même très fort.

Alors les Trolls ont compressé des Vikings pour voir si ça faisait des Nains mais ça marchait pas non plus et ils puaient encore plus après quelques jours.
De toute façon les Trolls ont dû arrêté les expériences parce que les Nains et les Vikings voulaient plus qu’ils fassent avancer la science et le leur ont dit à coups de marteau.
Les Nains et les Vikings y sont pas ouverts à la recherche franchement !

Pour les Vikings c’est sûrement parce qu’ils sont drôlement chétifs.
A peine on tape dessus qu’ils sont tout cassés et qu’il faut en trouver d’autres.
Et pourtant – à part ceux en jupe chez les Conserves - c’est les moins chétifs des humains, c’est tout dire !!!

Le Troll détestent les Valkyns.
Les Valkyns habitaient sur une île avant et ils sont arrivés après les Vikings.
Au départ les Trolls ont pensé que c’était des Vikings qui allaient encore moins chez le coiffeur et qui étaient encore plus sales alors ils puaient encore plus et du coup ils avaient des bêtes dans les poils.
C’était pour ça qu’ils marchait bizarrement…
A cause des bêtes qui les forçaient à se gratter quand ils courraient…
Mais vu qu’ils avaient traversé l’eau pour venir, les Trolls se sont dit que c’était pas ça vu qu’ils auraient du moins puer quand même et que ça aurait noyé les bêtes dans leurs poils.

Les Trolls n’ont pas osé manger les Valkyns parce qu’ils se souvenaient des coups de marteau que les Nains leur avaient balancés lors de l’expérience Viking (le Troll a de la mémoire…).
Mais quand ils ont demandé aux Nains si les Valkyns étaient des cousins éloignés un peu allongés qui tressaient pas leur barbe, les Nains les ont tapé quand même en criant au scandale.

C’est vrai qu’après les Trolls ont compris pourquoi les Nains étaient pas contents quand les scientifiques ont fait quelques expériences sur les Valkyns en cachette.
Juste pour voir.
Les Valkyns ils sont encore plus cassables que les Vikings et les Nains avaient dû être vexés à cause de ça en fait.
Comment c’est facilement irritable un Nain quand même hein !

Les expériences ont définitivement cessé quand les Trolls se sont aperçus que les Vakyns étaient peut être tout faibles mais qu’ils étaient hyper méchants et vachement rapides.
Ils se baladent avec des sacs d’os qu’on peut même pas manger et s’accrochent des fourchettes au poignet pour se promener.
Au départ ça faisait bien marrer les Trolls mais comme les autres bancalos sont vachement susceptibles, ils piquaient les Trolls hyper fort avec les fourchettes et ils se barraient avant que le Troll il voit que l’autre il l’avait piqué.
C’est des tarés qui puent les Valkyns

Le Troll adore les Kobolds
Les Kobolds c’est comme les Nains et les Nelfes : ils ont toujours été là.
Mais ils sont vachement durs à choper !
C’est dommage car ils sont plutôt bons à croquer mais comme ils aiment bien se cacher et apparaître juste quand on s’y attend pas, c’est risqué.
Quand les Trolls chopent les Kobolds, faut les manger hyper vite parce qu’ils sont souvent plusieurs autours aussi.
C’est tout petit mais c’est pire qu’une puce en fait un Kobold.
Ca fait HYPER mal et c’est revanchard en plus !!!
A peine t’en mange un que ça fait toute une histoire tout de suite.
Après ils viennent tout le temps et ils piquent n’importe quoi, même des trucs qu’on se demande ce qu’ils peuvent bien  en faire vu qu’ils fabriquent rien les Kobis

Ils sont voleurs, c’est pas croyable !!!

En plus personne comprend rien à ce qu’ils racontent vu qu’ils gesticulent tout le temps en baragouinant pleins de trucs hyper bizarres.
Les scientifiques Trolls disent que c’est pour ça qu’ils sont tout bleu paske ils respirent pas suffisamment à parler comme ça.
D’autres scientifiques disent qu’ils causent juste pour occuper les Trolls pendant que les autres Kobis leurs font les poches.
Un peu comme de l’hypnotisme mais en causant quoi.
Y sont fort les Kobis pour embrouiller les Trolls.

Ils boivent pas beaucoup mais les Trolls les aiment bien quand même surtout qu’ils font pleins de misères aux Valkyns en planquant leurs fourchettes et en mélangeant leurs os pourris.
Et pis ils embêtent les Nains et les Vikings tout le temps aussi.

En fait ils font enrager tout le monde tout le temps mais après ils racontent tout aux Trolls pendant les veillées et ça fait rire les Trolls même s’ils comprennent pas toujours tout.
Les Kobis c’est des marrants !
De coup, les Trolls font vachement attention à pas écrabouiller les Kobis quand ils rushent pendant une bagarre.
Même pour rigoler.
Sinon les Kobis ils sont fâchés et ils viennent plus faire les clowns à la veillée
Et après les Trolls sont drôlement tristes…

F) Le Troll est les autres royaumes
Le Troll a un gros problème avec le royaume des Conserves
Avant l’arrivée des « Gueules de Thon », c’était pleins d’humains partout et les Trolls n’arrivaient pas trop à les distinguer entre eux.
Même en les mâchant, ils avaient le même goût…
A part peut être les plus bronzés qui s’habillent comme Zorro et se cachent comme des Kobis et qui ont un goût d’épice plutôt sympa.

C’est bien à croquer les Conserves mais par contre qu’est-ce que c’est pénible à éplucher des fois.
Le pire c’est ceux qui se promènent avec un torchon sur les fesses !!!

Le Troll comprenait pas qu’il puisse se promener le derrière à l’air en enfermant le reste dans une grosse conserve !?

En fait ce sont les scientifiques Trolls qui ont trouvé et sans faire d’expérience parce qu’ils devenaient de plus en plus balaises à force de réfléchir.
Et que les Conserves c’est pas toujours très coopératif…

Les scientifiques Conserves avaient du se rendre compte que le Troll n’est pas tellement patient et qu’il croquait souvent les humains sans les éplucher.
La première fois qu’un Troll a mangé son premier « cul à l’air » enfermé dans sa boite, il a failli mourir tellement ça lui faisait mal aux fesses quand il est allé faire caca.
Les scientifiques Trolls ont alors expliqué que ça devait être une technique des Conserves pour rendre les Trolls malades.
Du coup maintenant, les Trolls se font plus avoir !
Quand ils chopent une Conserve, ils lui sautent dessus et font du jus de conserve au lieu de l’éplucher.
Après ils sucent l’intérieur de la conserve toute écrabouillée : c’est vachement bon !
Et ça fait pas mal aux fesses !

Quand les Valkyns sont arrivés sur Midgard, les Conserves ont hérité des « Gueules de Thon ».
Les Trolls se moquaient des Conserves qui aiment être bien habillés avec pleins de couleur et des jolies armures mais qui avaient récupéré des copains encore plus moches que les Valkyns.
Ils étaient aussi hyper contents car l’humain ça fait un peu péter quand même à force et que le poisson c’est bon pour les dents des petits Trolls.
Ils ont déchanté quand ils se sont aperçus que les « Gueules de Thon » c’était de la grosse arnaque et qu’ils sentaient hyper mauvais en plus !!!

Les Trolls pensaient pourtant que les poiscailles ça sentait obligatoirement vachement bon puisque c’était tout le temps lavé en habitant dans l’eau.
Ce sont les scientifiques Trolls qui ont compris que c’était normal que les « Gueules de Thon » refoulent du goulot à ce point pasken fait c’est pas des vrais poissons, les rusés !
Une expérience super importante a prouvé qu’en les trempant dans l’eau pendant deux jours avec des cailloux aux pieds, ils ressortent tout mort !
En fait les « Gueules de thons » s’est comme des poissons crevés depuis trois jours pour l’odeur mais qui vont pas dans l’eau…

Les Nains disent même qu’ils vivent sous terre et que c’est pour ça qu’ils sont si moches cause qu’il sont morts mais qu’ils le savent pas.
C’est pour ça que les Trolls leur expliquent comment être morts tout court comme ça ils savent.
Le Troll il aime bien aider.
Même les « Gueules de Thon » !

Sinon si on supporte le goût bizarre, les « Gueules de thons » sont pas durs à manger mais faut arriver à les choper avant qu’ils deviennent transparents et soient accompagnés d’un zombi hyper moche qui court partout en sautillant pire qu’un Valkyn paske là c’est plus fastoche du tout à attraper !!!
Ou alors après…
Quand le zombi qui saute partout saute plus à force d’être hyper mort, la « Gueule de thon » est toute molle et on peut la cueillir comme une pomme pourrie tombée d’un arbre.
Mais pendant, c’est chiant !

Sinon à coté de chez les Conserves, y a les rigolos qui vivent dans les bois.
A part les derniers arrivés qui ressemblent à des racines pourris et qui sont pas mangeables, le Troll aime bien les Nelfes et la plupart de leurs copains.

Les humains des forêts font trop marrer les Trolls avec leurs tifs tout décoiffés.
On dirait un Viking après qu’on lui ait donné un gros coup de marteau en traître sur le pied pour rigoler à part que eux c’est tout le temps !!!
Par contre le Troll comprend pas trop pourquoi ils se promènent en pyjama sous leur armure…
Les scientifique pensent que c’est à cause que les humains des forêts sont méga feignants et que ça leur fait gagner du temps quand ils vont au dodo mais comme les Trolls n’ont jamais trouvé sur les feignasses en pyjama un seul nounours qui confirmerait la thèse, ils sont pas vraiment sûrs.
A moins que les humains n’aient pas de nounours pour faire dodo… ?!
Nan s’pas possib’ ça d’abord !!!
Au moins un Luri empaillé sinon ça fait trop peur…

Justement, les trolls aiment bien les Lurikeens !
Ils ressemblent à des Kobolds pas bleus et encore plus moches avec leur tête énorme et les mâles sont tous déplumés du crâne comme certains vieux Vikings mais sans être vieux.
Les Trolls ont commencé à croquer les luris quand ils ont arrêté de manger les Kobis.
Ca les changeait pas beaucoup car ils disparaissent tout le temps et courent partout hyper vite ce qui fait qu’ils sont vachement durs à attraper aussi.
Faut seulement bien l’écraser quand on l’attrape le Luri paske sinon c’est drôlement méchant et que ça se promène souvent à plusieurs pareil qu’un Kobi qui serait moins voleur.

Y a les Firbolgs aussi !
Ils sont très forts – mais pas autant qu’un Troll hein ! – et vachement grands – mais pas autant qu’un Troll hein !
Ils sont plutôt amusants car ils ont une super grosse tête vachement facile à viser à coup de hache.
Au départ les Trolls se disaient que ça serait bien à manger les Firbolgs grâce à leur grosse tête (le Troll vise pas très bien) mais le problème c’est qu’ils sont pas tellement d’accord et que quand ils le disent  à un Troll c’est souvent avec un gros marteau qui fait vachement mal alors ça chauffe méga grave !

Les derniers c’est les Nelfes.
Les Nelfes ils étaient là avant les Trolls !
Même avant les Nains p’t’être !!!
C’est sûrement pour ça qu’ils sont pas cools du tout en fait…
Les vieux Trolls aussi souvent c’est con !
Ca la ramène sur tout et tout le temps, les vieux Trolls.
Heureusement on les calme hyper facilement d’une gros beigne dans le pif et ça serait bien que ce soit aussi facile avec les Nelfes mais les Nelfes ils se laissent pas surprendre comme les vieux Trolls même s’ils sont aussi chiants, ah ça non !

Déjà ils cavalent hyper vite pask’ils sont en robe légère !
Les Trolls se marrent quand les Nelfes viennent sur Midgard car ils se pèlent drôlement les meules vu que leurs fringues c’est bien dans la forêt avec le soleil et tout ça mais que dans la neige, ça doit leur geler les roubignolles, même des petites boules comme celles des Nelfes.
En plus du fait que les Mids les tapent, c’est surtout pour ça qu’ils restent pas longtemps sur Midgard vu que c’est pas facile pour un Nelfe de survivre dans le blizzard en robe même avec les Trolls qui les font courir dés qu’ils peuvent pour les réchauffer.
Alors du coup les Trolls ils vont les voir chez eux pour les remercier de leur visite même si c’était un peu court.
C’est poli un Troll des fois.

Voilà qui clos cette étude aussi documentée que pensée sur le Troll de Midgard.

Il ne me reste plus qu’à remercier ceux qui contribuent « in game » et en dehors à faire des Trolls les légendaires tarés qu’ils sont (liste non exhaustive et modifiable si on m’informe) et sans lesquels je n’aurais jamais pu rédiger ce « passionnant » récit :

« les Trolls qui puent » : http://membres.lycos.fr/albatroll/MainPage.html
Guilde presque exclusivement composée de caillasses et leadée par un monument du Trollesque Ultime, l’incontournable Grossak Ado.
Si d’aventure vous avez la chance (la malchance ?!) de grouper avec ce trépané total lorsqu’il sévit en compagnie de son acolyte préféré Albatroll, vous verrez ce que « Troller » signifie…
Ne venez pas vous plaindre ensuite, je vous avais prévenus !
 
« La tribu Azcaz » : http://www.azcaz.org
Le site le plus drôlissime de « l’humour Troll » et tout ce qu’il faut pour avoir la « Troll attitude ». Incontournable !