Parmi les nombreux aspects qui contribuent à faire de DaoC le jeu riche et palpitant qui nous réunit toutes et tous, il est un aspect rarement débattu et pourtant intéressant à plus d’un titre : le Reroll.

1) Qu’est ce que le Reroll ?

On m’a plusieurs fois gentiment signalé qu’à mesure où les textes s’empilaient dans « Les Chroniques… », j’en oubliais du coup ce qui m’avait initialement motivée à écrire, à savoir partager le peu que j’avais appris avec ceux qui pouvaient en avoir encore besoin.

Non pas que mes récits soient des références incontournables ou des guides sérieux – d’autres joueurs autrement plus compétents que je ne le serai jamais s’en sont fort heureusement déjà chargés… - mais simplement que le ton des « Chroniques… » doit demeurer aussi universel que possible.

Je confesse que les derniers textes se sont peut être insidieusement alourdis de terminologies propres à DaoC – jusqu’ici rien de bien surprenant – mais sans que je les ai au préalable expliquées, ce qui est plus préoccupant.

Ce nouveau pamphlet étant consacré au « reroll », je ne commettrai pas l’inexcusable impaire de considérer que tous les lecteurs SAVENT de quoi il s’agit mais je vais plutôt en donner une brève définition avant que de ne poursuivre plus avant.

Bon comme je suis une incurable feignasse, j’ai attendu pour me remettre en cause que l’effort ne s’avère pas trop fatiguant et cette définition ne devrait plus prendre dix plombes en fait puisque le « reroll » n’est rien de plus que la création d’un nouveau personnage dans l’univers de DaoC.

Qui a dit « Ah ben un chapitre entier pour en arriver là, t’as besoin de vacances !!! » ?
Mmmmmm…
J’vous ai à l’œil, tas d’tites feignasses…

2) Pourquoi donc reroller ?

Au vu des textes précédents et de me piètres progrès sur Midgard en terme d’expérience après quand même presque cinq mois de jeu, on peut se demander ce qui pouvait bien m’être passé par la tête pour que je décide de recréer de nouveaux personnages alors que je n’arrivais déjà pas à m’en sortir avec Halaguena.

« Un gros coup de Marteau en pleins sur ta vide caboche un pluvieux soir de RvR sûrement !!! » avance le coquin lecteur toujours prêt à moquer la pauvre conteuse qui ne s’y attendait pas.

Et bien pas cette fois, clownesque ami !

Un début de lassitude ?
Possible
Mais pas forcément
Surtout une forme de fébrilité très infantile mais irrépressible selon laquelle je me limitais à une goutte d’eau alors que c’est d’un océan dont je disposais (et que j’avais en plus payé, nom d’un Tomté sans bonnet !!!) :combo

Comprenez-moi bien et suivez cette démonstration mathématique digne des calculs quantiques les plus futuristes :
_ 3 Royaumes.
_ 5 races par Royaume.
_ 14 classes de personnages sur Albion
_
13 classes de personnages Hibernia
_ 12 classes de personnages Midgard

Certes toutes les combinaisons ne sont pas compatibles mais voilà qui donne des possibilités accrues de créer un personnage vraiment à votre main et qui correspondra rigoureusement à votre vision de ce qu’est DaoC (où de ce que cela devrait être mais c’est tout comme… ).

Avouez qu’hormis de rares et notables exceptions, peu nombreux sont les joueurs qui se lancent dans cette monumentale aventure en ayant au préalable analysé avec rigueur et retenue ce premier Avatar qui deviendra l’exact reflet de leur fébrile attente.

La plupart d’entre-nous ne lira même pas la squelettique documentation d’origine, avouons le.
Ou alors avec l’attention que le satyre récidiviste porte à son journal qui cache sournoisement ses coupables pratiques au bal des débutantes…

De fait, on créé SON bozo rien qu’à NOUS le plus vite possible et sans forcément grand discernement.
Et parfois on se plante
Où disons plutôt qu’on en vient à penser qu’on peut trouver MIEUX

Comme il ne faut pas occulter la terrible évidence selon laquelle les débuts sur DaoC ne sont pas toujours une partie de plaisir (je vous encourage à relire les fantastiques écrits qui y sont consacrés…), on a quand même des réticences à recommencer ce chemin de croix tout de suite.
Donc on continue.
Mais ce regret inexplicable reste tapi bien au chaud dans notre cerveau surchauffé par le pexe à outrance et il resurgit forcément tôt ou tard.

Un soir, probablement après une soirée particulièrement éprouvante fruit de la première rencontre avec un Tourise Parasite et un Boulet Méchant, le joueur se souvient qu’il dispose après tout de cette possibilité inexploitée de créer huit personnages par serveur.

Encore tremblant de colère froide, il décide de se mettre au vert pour un temps en endossant une nouvelle identité qui lui apportera sans aucun doute ce qui manquait cruellement à l’originale.

C’est vrai quoi !
A entendre les autres, ils RoXXent de la mort alors pourquoi pas nous ?
Ben probablement parce que eux aussi défendent leur personnage bec et ongles…

Pas facile d’avouer qu’on est un golio qui a passé 50 niveaux à leveller péniblement une classe de nouille alors que visiblement toutes les autres autours semblent plus puissantes, cartonnent en RvR avec les mains dans les poches et en sifflotant, solotent du orange voir plus comme qui rigole…

Maintenant qu’on a fait le plus dur, à nous la facilité !!!

3) Comment reroll t’on ?

La Question n’est pas tant « comment » sur un plan technique : on a déjà créé un truc avant donc hormis une trépanation sournoise et définitive depuis lors, on devrait être en mesure de récidiver l’exploit.
Et même si trépanation il y a eu, la chose reste possible mais le choix s’amenuise : ce sera sur Midgard (probablement un Troll… ) !

Admettons cependant que nous sommes encore en possession de tous nos moyens (sic)…

Ne pensez pas qu’à ce stade du reroll – stade qualifié d’initial ou « p’tit reroll juste pour voir » chez les puristes – le joueur n’est pas encore prêt à changer de serveur, il y a quand même des limites à l’indécence !

Prudemment, le Reroller va revenir sur les écrans de génération de SON royaume.
A espérer à ce moment crucial qu’il connaisse les spécificités du dit royaume aussi bien qu’il le dit (ou le pense…).

« Bon ! Ras le casque des classes de soutien !!! Après une naine guérisseuse, autant y aller  carrément ! J’vais faire la nouvelle race là, les Valkyns ! C’est moche, ça pue et ça se déplace comme un débile nu-pieds sur un tapis de châtaignes mais ça changera ! Il sera Berserker comme ça il sera pas dépaysé coté poils quand il se transformera en nounours !!! Arf, pourriture de générateur ! Complètement buggé, ça marche pô !!! Tant pis, allons y pour une Trollesse assassin !!! »

Fort de sa salutaire expérience, il aura aussi allègrement arpenté les forums en long,  en large, voir en travers pour les plus indécis, pour se faire une meilleure opinion de ce qui se dit, se pense, se suppute et se déclame.

A noter qu’il en sortira vraisemblablement plus embrouillé qu’à l’origine tant les flooders de Forum sont prompts à rendre un sujet initialement simple digne de la recherche du temps perdu…

Post d’origine : « Je faisais jusqu’ici une naine guérisseuse et j’ai décidé de reroller une Viking Skald puisque Trollesse Assassin on peut pô. Merci de me donner votre avis. »
Réponses en vrac :
_ de rien, c’est un plaisir
_ Pôv Noob
_ Trollesse assassin c’est possible !!!
_ Non !
_ Si !
_ Non j’te dis !!!
_ Bon d’accord…
_ Fais plutôt Troll Skald
_ Fais plutôt Viking Thane
_ Vas sur Everquest !
_ Naine guérisseuse ça pue ! Donc tu pues…
_ çanousdireçadevraitfaireKobivivivivi
_ Nul ton Avatar !
_ Midgard Powwwwaaaaa !
_ C’est quoi reroller ?

Notre Reroller aura aussi généralement tâté le terrain (voir plus si affinité) auprès de ses amis « in game » mais risque d’être aussi peu aidé ce faisant…

S’il tombe sur un ami en phase de reroll embryonnaire comme il l’est lui même, la réponse risque d’être assez peu motivante :

Copain démoralisé et en pré-phase de reroll : « J’suis comme toi… Marre de pexer seul comme une pôv truffe à cause que je suis Chasseur !!! Personne veut me grouper, mon Pet est un golio profond et je m’emmêle les crayons entre l’arc et la lance que j’en viens à me dire que j’ai deux mains gauches !!! »
Reroller : « Alors c’est décidé, tu te lances ? »
Copain livrant le fruit de ses réflexions prouvant que c’est pas gagné : « Ouais mais je sais pô quoi… Le Skald passe son temps à cavaler connement comme un canard sans tête, le Thane se fait engueuler à casser les mezzs des copains avec ses marteaux débiles, le Prêtre de Hel a un Pet qui a l’air encore plus gland que le miens et le Odin résiste autant aux coups qu’un Hymen à la cérémonie des « Hot d’or. Pour ne citer qu’eux… En fait je me disais que Troll assassin par contre ça roxxerait grave. T’en pense quoi toi ? »
Reroller d’humeur taquine : « Pas con ! Mais tu devrais poster sur un Forum et demander l’avis des Pros, ça t’aidera ! »

S’il tombe sur un ami qui vient de reroller concrètement comme il va bientôt l’être lui même, la réponse risque d’être trop motivante. Quoi que…

Copain qui vient juste de reroller : « Crois-moi, c’est géant ! Passer de mon Chaman Kobi à un Nain Guerrier, c’est carrément le grand changement !!! »
Reroller : « Donc pas de regret au final ? »
Copain faisant preuve d’une motivation discutable : « Aucun ! Bon c’est vrai que je ne peux plus buffer ni soigner et que je suis obligé d’aller au contact à chaque fois en prenant des coups pleins la face pour des crétins congénitaux gaulés comme des brindilles mais ça va pas durer ! Je vais m’orienter solo ! C’est vrai quoi, c’est tout le temps moi qui ramasse et les autres trouvent ça normal ! »
Reroller : « Ben c’est pas le propre du Guerrier que de servir de punshing-ball aux Mobs ? »
Copain imperturbable : « C’est pas une raison ! Rappelle toi avec mon Shaman, je tankais tout le temps sinon je me faisais chier ! Au moins je récupérais l’agro ! »
Reroller : « Oui mais c’est pour ça qu’on se faisait tuer vu que tu ne nous soignais plus et que les buffs disparaissaient quand tu finissais aux pelotes… Le Chaman spé soutient, c’est normal qu’il soutienne normalement… Alors un Guerrier qui protège et récupère l’agro, c’est pas si bizarre que ça je pense »
Copain déçu : « Ouais c’est pas faux. Bon ben vu que ça va me gaver rapidos, je vais plutôt reroller autre chose… Je ferai bien un prêtre Bogdar… Mais sans les squelettes parce qu’ils sont vraiment trop tarte !!! »

Au final, peu importe dans l’absolue que le reroll soit un succès ou pas.
Tant qu’il est sur le même royaume, le Reroller ne prend qu’un risque calculé : ses amis sont là, il connaît l’endroit et la présence de son personnage d’origine lui garantit des revenus substantiels non négligeables.

Dés lors, il devrait progresser rapidement jusqu’à déterminer si cette nouvelle classe vaut vraiment le coup d’être vécue quitte à reroller à nouveau si l’incertitude le gagnait.

Ca c’est le Reroll fastoche, les p’tits gars…

Car un jour la maladie le reprend et notre Reroller se dit qu’il n’y a pas que son Royaume sur DaoC et que les classes des autres ont l’air drôlement Übber de la mort vu les patées qu’il  prend en RvR.
Car il est bien connu que la gamelle des autres est toujours plus savoureuse que celle dont on dispose…

Jusqu’à ce qu’on y goûte s’entend…

Prochain épisode : « DAoC : Autopsie du Reroll – seconde partie » où « comment réapprendre rapidement l'humilité !!! »