Mon dépucelage en RvR, épisode V

Dans la suite logique des  classes majeures en RVR, poursuivons avec la seconde classe de Commandement.
Après l’irascible Serpate et en attendant le Charlot, voilà venir à grandes enjambées affirmées la Rolls de l’efficacité, le monument du constructif et la panacée du RVR : le Leader !

B) Le Leader où « l’esprit de groupe devient réalité » :

(Ndl’A
: à l’instar du fulminant Serpate, le Leader est la matérialisation de rencontres passionnantes durant les soirées de RvR au Val de Quartz.
J’ai eu l’occasion d’y rencontrer plusieurs Leaders tout simplement hallucinants qui m’ont irrémédiablement marqué et considérablement fait évoluer.
Dans le bon sens.
Fou ce que la compétence factuelle peut faire comme miracle même avec les joueurs les plus sinistrés…
Et sans nécessiter de coups de latte dans le (joli) derrière en plus…
Encore merci à vous, gentils Leaders).

Le Leader est la forme de commandement la plus couramment représentée en RvR dés lors qu’un semblant d’organisation voit le jour.
Et c’est une chance

Certes, les résultats de la soirée varieront certainement puisqu’ils demeureront malgré tout indissociables des joueurs qui formeront les groupes mais la présence d’un Leader ne pourra néanmoins qu’améliorer les résultats et conforter les joueurs sur un point essentiel : ils ne sont pas si nuls quand ils sont bien drivés.

La soudaine apparition d’un Leader dans la soirée et son acceptation peut être le résultat de plusieurs facteurs distincts :
_ le Leader présent est connu pour son grand professionnalisme et en assume régulièrement la charge en se proposant d’entrée comme le point central de la stratégie à venir.
_ privés de commandement et ridiculisés depuis deux heures, les autres joueurs présents connaissent le Leader qui restait peinard dans son coin et le saoulent jusqu’à ce qu’il consente à inverser la tendance au massacre en les conduisant à la victoire.
_ un joueur jusqu’ici inconnu pour ses capacités de stratège et d’organisateur décide spontanément que les choses ne peuvent plus durer et se propose comme Leader.

Dans les deux premiers cas, l’autorité du Leader l’emporte naturellement car sa réputation le met à l’abri des critiques
Même si un Serpate est présent, il devrait s’effacer sans scandale dés lors que son remplacement est assuré par un joueur qu’il considère comme digne de foi et que les autres joueurs appuient la demande.
C’est l’un des avantages des Serpates, avouons le, il respecte les compétences d’autrui dés lors qu’il les a lui même évaluées.
Il couinera bien un peu quand même car c’est dans sa nature profonde mais jouera le jeu de la Démocratie pour éviter un possible éclatement des groupes qui se traduirait au final par le Chaos.
Seul un Charlot aura la stupidité de la ramener et de prétendre remettre en cause le nouveau patron mais il serait normalement rapidement remis à sa place par l’ensemble des joueurs (Serpate en tête… ).
 
Si par contre notre Leader est une nouvelle bobine, les choses ne se règlent pas avec la même simplicité, loin s’en faut

Toutes les autres classes de commandement vont mettre en doute le Leader en devenir.
Le Serpate par manque de confiance préemptive – effort simplement incompatible avec son pragmatisme - le Charlot tout simplement par habitude de faire chier le monde et les autres joueurs par habitude de jouer les girouettes et de donner leur avis de toute façon car c’est une habitude trop profondément ancrée chez les Daociens tous royaumes confondus.

Dans ce cas, le résultat risque d’être l’effet inverse de celui souhaité avec plusieurs petits groupes fragilisés et désorganisés.
Et une soirée pitoyable à la clef

C’est pourtant souvent un douloureux passage obligé pour devenir un Leader reconnu que d’être jugé sur ses actes par ses paires avant de pouvoir acquérir la notoriété nécessaire pour commander une armée de bras cassés.

Alors il faut tenir bon et se lancer !
Au mieux, on devient une référence appréciée et reconnue , au pire on sera considéré comme un Charlot
Et disons qu’entre les deux on pourra peut être se refaire une petite tentative à l’occasion : il y a tellement de nouvelles têtes sur DaoC qu’on peut espérer un jour devenir un vrai Leader à force d’empiler quelques déroutes mémorables qui resteront de toutes façons de francs moments de rigolade au final

Pexeur fou qui débosse son armure avec hargne suite à la dernière charge avortée : « C’est pas croyab’ ! C’est à croire qu’ils sont médiums ! C’est la sixième fois que les Mickeys nous plient en quatre et du coup mes RP stagnent pire que la côte de crédibilité de Touriste ! »
Rôliste abattu : « Oui Da, Messire Pexeur… Malgré mes harangues martiales, la troupe perd confiance et mes mezzs surpuissants ne suffisent plus à faire la différence ! Même quand ils passent… »
Newbie pensif : « Ben je sais pas trop si c’est être médium ou extra-lucide que de nous attendre au pont vous savez les gars… »
Boulet gentil hargneux : « Hin, hin l’ôt Noob tout pérave qui se la joue grand joueur là !!! Hin, Hin ! »
Boulet méchant renchérissant : « Fou ça !!! V’là que cette truffe se prend pour Sun Tzu maintenant ! »
Boulet gentil interdit : « Connais pô ?! C’est un 50 ? L’est sur quel serveur celui là ? »
Pro évitant que la discussion ne parte en vrille : « Sept charges au même endroit, faut avouer qu’on est pas les rois de la créativité non plus ! »
Pexeur fou : « Six charges, Pro ! Exagère pas quand même… »
Pro : « Sept, je persiste. Pendant qu’on parlait, les autres nouilles ont foncé tout droit à peine déboulés du téléporteur et sans même s’être buffés. »
Boulet méchant tout sourire : « Ah oui tiens ! Je viens juste d’en voir un tomber tout mâchouillé avec trois Luris aux godasses ! Amusant ! »
Rôliste reprenant du poil de la bête : « Messire Pro !!! Guidez-nous !!! La dernière fois nous avions repris le fort et avions terrorisé l’ennemi toute la soirée durant !!! »
Pexeur Fou nostalgique, la larme à l’œil : « Ouais j’me rappelle… Cette pluie d’XP incessante qui faisait tressauter mon compteur comme au Casino… »
Pro soudain fermé : « Nan ! C’est pas dans ma nature, excusez moi les gars ! Et il y a déjà Serpate qui organise le CC et qui essaie de coordonner les groupes ! »
Newbie remonté : « Attends c’est un vrai malade, ce gars ! Il groupe personne et engueule tout le monde !!! »
Rôliste : « Clair que cet homme est fou, mes amis ! Il ne groupe que des soit disant « bons joueurs » sans style aucun et au discours d’un minimalisme affligeant !!! Pensez qu’il m’a traité de « créature contre-productive et nuisible » ! Moi ! Un Soldat d’Odin dont la parole est reconnue dans tout Midgard !!! »
Pexeur Fou sarcastique : « Pour la parole, rien à redire… Mais Pro et moi, il nous groupait en tout cas le Serpate »
Boulet Gentil furieux : « C’est un connard ce Serpate ! Il me refuse… MOI !!! Malgré tous mes levels 50 ! »
Boulet méchant sournois : « J’peux pas le saquer non plus ! Cet enfoiré dit que je suis un lâche ! J’me d’mande ce qui me retient de lui… »
Pexeur Fou logique : « La peur sans doute… »
Boulet gentil : « N’empêche, dommage que Pro veuille pas leader… Je l’ferai bien pour vous dépanner mais là j’ai un coup de pompe… »
Pexeur Fou opportuniste : « C’est surtout un coup de masse que tu vas avoir si tu parles encore de leader, truffon des Carpates ! Tu crois qu’on a oublié ? Hein, guenille ??? »
Newbie attentif : « Qu’est-ce qu’il a fait ? »
Rôliste mal à l’aise : « Et bien… Vraisemblablement frappés d’une spontanée mais néanmoins radicale crise de stupidité générale, nous avions laissé le Seigneur Boulet gentil mener nos forces à l’assaut du Fort Central un soir de pluie… »
Boulet méchant enchanté : «…Cette tanche surréaliste avait souhaité « contourner l’ennemie » et s’est paumé comme le navrant débile qu’il est… »
Boulet gentil anéanti : « ma boussole marchait plus… »
Pexeur fou pas décidé à lâcher sa proie : «…Comme ton crâne de piaf !!! Et Mythic devait tester la pluie modèle cyclone ce soir là ! Du coup on y voyait keud’… »
Boulet méchant pensif et affichant un mauvais sourire : « Je l’entends encore brailler ce taré : « stickez moi les Noobs ou faudra pas v’nir vous plaindre si vous êtes perdus !!! »
Boulet gentil positif : « …c’était pour aider… »
Rôliste souriant : « Fort malencontreusement, nous disposions d’une armée de Pets fort facétieux et indubitablement anarchiques, le plus délirant de tous étant celui là même de Messire Boulet gentil »
Boulet gentil : « …il me faisait de la peine alors je le laissais vivre un peu sa vie… »
Boulet méchant sans pitié : « …et comme si ça suffisait pas de laisser son débile de Pet baguenauder, ce Golio de compet’ a foncé droit dans le pire spot de violets de tout Quartz… »
Boulet gentil : « J’avais pô vu… »
Pexeur fou furieux : «…et on s’est fait piler comme des noobs en PERDANT DE L’XP EN PLUS !!! »
Boulet gentil effondré : « Je savais pô que ça comptait au Val de Quartz, moi… »
Newbie surpris : « Ah paske ça compte ? »
Pro affligé : « C’est pas le plus grave l’XP . Le problème c’est que les Hibs et les Albs ont assisté au désastre en nous repérant grâce à Touriste qui se trimballait avec sa torche en pleine nuit… »
Rôliste doctement : « Notre gentil ami avait écrasé sa touche par mégarde… »
Newbie surpris : « Ah ben oui tiens, Touriste ?! Il est passé où ce bon vieux fondu ? »
Pro songeur : « Fondu ? Tu crois pas si bien dire… On sait pas trop depuis ce soir fatidique en fait. A ma connaissance c’est quand il venait juste de parvenir à réparer la touche de la torche que la foudre est tombée dans son quartier…»
Pexeur fou éclaté : «…Oui je me souviens ! Du jamais vu qu’ils disaient à la télé… Un truc énorme ciblé jute sur sa baraque ! J’espère qu’il s’en est tiré… »
Boulet méchant ignorant les remarques parasites : « En tout cas à cause de ce paratonnerre à emmerdes, les Albs et les Hibs étaient aux premières loges et ont posté sur JoL pendant deux semaines non stop tellement ils n’en revenaient pas de la stupidité de ce gros crétin de Boulet gentil notre apprenti LEADER !!! »
Boulet gentil : « Ouais mais c’est Boulet méchant qui en plus leur avait donné mon nom pour se moquer… »
Boulet méchant poussant Newbie du coude, complice : « Pour un paquet de Golds ! Quand même, je suis pas un traître… »
Pexeur fou agacé : «…ils ont appelé cette soirée « la Bataille des pôv guenilles »
Boulet méchant hilare : « Et ils ont baptisé Boulet gentil « l’Über RoXXé de la mort » !!! »
Rôliste : « Force est de constater qu’aucun Midgardien n’osa remettre les pieds à Quartz avant plusieurs jours tant l’opprobre était intense… »
Newbie appitoyé devant Boulet gentil qui se tasse sur lui même : « Ah ouais quand même… Pas facile de leader en fait… »
Pro songeur : « Non en effet. C’est une question de nature et de compétence. Et il faut bien être conscient qu’un échec retombera toujours sur le chef de groupe et que sa réputation en souffrira. »
Pexeur fou : « Essaie quand même, Newbie : passé un certain degrés de foirage, plus personne ne t’en veut et on en rigole ! »
Boulet gentil : « On en rigole, on en rigole… Y en a encore quelques vicieux qui me jettent des cailloux de temps en temps… »

Ce choix à prendre en main la destinée des autres est  un aspect pour le moins étrange du profil de Leader car si l’approche du Serpate repose sur des motivations discutables et des méthodes qui le sont toutes autant – je vous fais grâce du Charlot en l’état – on peut vraiment se demander ce qui peut bien motiver un Leader à leader.

J’ai posé cette question qui restait un mystère au moins aussi étendu pour moi que la capacité à monter un perso au level 50 aux différents Leaders rencontrés.
Parmi les différents éléments, il en est un qui revenait systématiquement : « Ben quand ça marche, ça fait tellement plaisir de voir le groupe content, tu sais ! »

C’est tout con hein comme réponse…

Pourtant c’est probablement la différence majeure entre le Leader et le Serpate
Le Leader met ses compétences au service des autres et s’ils progressent grâce à lui, il en est fier.
S’ils se mettent à se congratuler avec forces « emotes » stupides et autres cris de bêtes exaltés, il se considère comme payé en retour pour les trésors d’ingéniosité qu’il aura mis en place pour faire de ce ramassis de tarés un groupe efficace et respecté.

Je détesterai qu’on puisse un jour dire de moi que je suis une Serpate
Si par contre un jour lointain – à force de travail acharné (et plus probablement d’un séjour miraculeux à Lourdes m’ayant coûté une fortune en cierges de toutes tailles…) – il m’arrivait d’être considérée comme une Leader, je pense que j’en tirerai une grande fierté

C’est l’avantage de DaoC : On peut toujours rêver !

Fiche technique de synthèse : « Leader »
Avantage principal : le plus souvent doté d’une aura respirant le calme le plus Olympien et disposant d’une approche tactique sans faille, il inspire confiance et respect et donne envie à ses compagnons de groupe de donner le meilleur d’eux mêmes sans avoir à les pousser d’une quelconque manière que ce soit.
Avantage secondaire : A l’instar du Serpate, il va vous apprendre des tonnes de trucs et vous permettre de progresser spectaculairement en utilisant vos compétences à leur paroxysme.
Pathologie principale : S’efface sans prise de tête du commandement dés lors qu’il voit poindre une « grande gueule » qui souhaite prendre la direction des opérations.
NB : à ce propos, défendez votre Leader bec et ongles si vous avez la chance d’en avoir un !
Un autre Leader performant ne viendrait jamais lui « piquer sa place » avant de s’assurer de son éventuelle incompétente et vous prendriez le risque de reléguer un joueur performant qui vous a épaulé et soutenu pour un Serpate exalté ou carrément un Charlot pur jus…
La compétence, ça se protège !
Pathologie secondaire : Sans être un imbécile – loin de là – s’apparente parfois à un philanthrope aveugle et pense que TOUS les joueurs peuvent progresser et risque de passer un temps considérable à puller contre vents et marées une andouille caractérisée et hargneuse ou une feignasse à la limite – pour ne pas dire carrément – du Touriste Parasite.
Dés lors, si vous notez dans le groupe un foutage de gueule flagrant voir une mauvaise foi évidente, intervenez !
Le RVR et son résultat sont l’investissement de tous : il est parfois utile de le rappeler à certains…
Fréquence : Assez répandue à des degrés divers mais  sous des formes parfois très différentes et peu évidentes à première vue.
Alors faites preuve de flair car Leader n’est pas toujours synonyme d’expansif.
Pouvoir de royaume : L’implication.
Il permet aux cas les plus désespérés (oui bon… Presque…) de se sentir UTILES en leur attribuant un rôle dans l’organisation qu’il met en place, n’excluant personne de son dispositif.
Recommandation : Sautez dessus comme les poux sur un Kobi si vous le rencontrez et surtout – pareils à un vicieux sicaire sur une guérisseuse innocente – stickez le comme si votre vie en dépendait.
Ce sera probablement le cas…

Prochain épisode : « Mon dépucelage en RVR – les profils de joueur : "le Charlot " » ou « Quand la bêtise incarnée rime avec massacre désorganisé »