RvR mode d’emploi - Episode trois : « Faut qu’on s’organise » ou « Réflexion poussée mais sans nuance sur la différence notable entre ce qui est arrivé et ce qu’on raconte ensuite »

7) Le RvR, ça rend crétin
Un joueur de RvR est pas nature un fonceur et il ne commence à se tempérer qu’après avoir ramassé sa première grosse raclée de la mort – laquelle n’est pas une simple vue de l’esprit -  car le joueur de RvR ne SAIT pas s’arrêter.

Au début…

S’il parvient à empiler quelques succès, n’essayez même pas de proposer un regroupement, une retraite structurée ou une ébauche d’organisation au jeune exalté.
Sa réponse serait malheureusement conditionnée par son nouveau statut de « Dieu vivant qui RoXXe à donf » et vous seriez rapidement mis au banc des « tafioles escouillées » au travers de dialogues aussi  nuancés que :

Pro à qui on ne la fait pas après une charge réussie : « On se replie à l’entrée du pont pour soins, repos Endurance/Mana et rezz. Une fois engagé sur ce fichu pont, on ne peut plus manœuvrer et ils vont nous ratatiner s’ils se regroupent et contre-attaquent. »
Newbie qui vient de muter en Pexeur ou en Boulet (rayez la mention inutile quoi que les deux soient acceptés) : « ‘Tin mais keski t’arrive, Pro ? Ils reculent là !!! On rush et on les déchire !!! »
Pexeur le nez sur son compteur d’expérience : « C’est le moment Pro : on va engranger des RP à donf’ !!! On va pas reculer maintenant alors qu’on les taille en copeaux !!! »
Boulet Gentil trop heureux (et si surpris…) d’être toujours vivant : « Hin hin ! Y flippe le cador de la stratégie ? C’est pas comme ça que tu vas progresser si tu joues les gonzesses, pôv trouillard ! »
Boulet Méchant planqué en Fufu derrière la grosse masse du groupe : « Le vernis craque : je vous ai toujours dit qu’il se la jouait mais qu’il avait rien dans le futal en fait ! »
Rôliste en pleine crise aggravée : « Sus à l’ennemi, Seigneur Pro ! La victoire est au bout du pont car les Dieux sont avec nous !!! »
Touriste Planneur cautionné par ses problèmes si spécifiques et indiscutables : « Ca m’arrangerait qu’on charge encore paske mon écran joue toujours le stroboscope et  que je suis dans la bonne direction là ! Si je dois me retourner, je sais pas trop ou je vais me retrouver… »
Pro lassé : « Je vous dit que ce sera « un pont trop loin »… Mais puisque la majorité a parlé, et bien chargeons comme des gros bourrins puisque c’est la seule chose que nous autres Midgardiens  savons faire… à la grande joie de nos adversaires ! »

Le résultat à venir sera obligatoirement une retraite désespérée en fond de « chacun pour soit et Odin pour tous » où nos amis seront massacrés séparément par plusieurs adversaires abasourdis par tant de confiance en soit.

Pourquoi ?

Et bien parce que toute bagarre dans DaoC blesse, fatigue et implique de se reposer.
C’est d’ailleurs fort amusant de voir qu’on se permet en RvR des choses qui nous sembleraient totalement idiotes contre des monstres.

Accordez moi qu’en PVM (Player Versus Monster/Mob),  lorsqu’on décide de Pexer, on se repose, on surveille constamment les barres de vie et de mana des petits camarades et on protège ses classes de soutien comme la prunelle de nos yeux (même globuleux).

En RvR, on est juste bons à se jeter sur le premier vilain qui passe à notre portée puis à sauter sur le suivant comme un mendiant sur une nouvelle vache à lait innocente (« GOLD PLIIIZZZ !!! »).

Jusqu’à ce qu’on frôle le OOE et le OOM…

Et là, on s’assoit TOUS pour récupérer, tels des hommes sandwich trépanés agitant des pancartes multicolores sur lesquels l’ennemi peut lire « Hé Oh !!! Je ne suis plus qu’une pauvre ruine toute faiblos. Venez planter vos épées dans mon gros ventre aussi mou et gluant que ma cervelle de piaf ».

Et les gens d’en face qui ont patiemment attendu ce moment nous travaillent la rondelle avec assiduité, trop heureux que le lubrifiant soit en plus indirectement fourni par ces victimes consentantes qui  courent comme des culs de jatte arthritiques et contre attaquent avec la dextérité d’un Lutteur Sumo de trois tonnes qui chausserait du 34. 
 
Mais il n’y a rien de tragique puisque cette étape est juste un passage obligé vers le « mieux jouer » en fait.
Ben oui !
Débutant et crétin, certes, mais pas trop longtemps quand même…

8) Mais où que ça se passe donc la bagarre ?
Cette question primordiale passe par une explication en bonne et due forme de ce qu’est le RvR dans le Val de Quartz (ce qui tombe même plutôt bien puisque je n’en connais pas d’autre).
L’étude est influencée par deux facteurs complémentaires : la géographie mais aussi – osons le terme – l’aspect social et organisationnel des royaumes engagés.

Le Val de Quartz c’est un Chateau central entouré de douves avec trois forts de royaume autours.

Les Albs sont à gauche du Chateau central et disposent d’un chemin d’accès tout tordu vraisemblablement tracé par un architecte nain alcoolique.
A preuve, même les Albs ne l’empruntent pas et préfèrent passer par la flotte quand ils donnent l’assaut au risque de finir plus rouillés que des Skodas millésime 72.

Les Hibs - à droite du Chateau central - sont paumés au milieu des bois et des collines qu’on y voit pas plus loin que le bout de sa cape et ça renforce indubitablement l’idée systématiquement assénée qu’on est bien chez Mickey avec Space Mountain intégré.

Enfin les Mids sont au centre. A peine débarqués, ils peuvent foncer TOUT DROIT sur un joli chemin bordé de collines parsemées d’arbres étriqués qui est parfait pour les charges de bourrins dont ils ont le secret afin de trouver rapidement des têtes à se mettre sous le marteau avant d’offrir la leur quand ils sont redevenus tout faiblos.

Voici par quoi se solde ces prises de positions aussi nuancées qu’argumentées…

Les Albs tiennent le Chateau central 80% du temps.
Détenir le fort est synonyme de porter un gros paratonnerre à emmerdes planté en haut de son casque : on devient la cible privilégiée de toutes les teignes présentes parce qu’il n’y en a qu’un de Château  central.
Donc si on l’a, on est obligatoirement les meilleurs. CQFD !!!
Alors ils sont victimes des attaques successives des Mids ET des Hibs.
Et ils encaissent, les boîtes de conserve.
Contre les Mids, ils avancent en les voyant arriver.
Puis en prennent pleins la tête parce que les autres gros malades arrivent tous en même temps buffés comme des cyclistes.
Ils se dispersent.
Ils reculent.
Et les Mids avancent toujours parce que c’est plus fort qu’eux.
Et là, les Albs se regroupent.
Puis reviennent.
Et quand ils reviennent, ils chargent massivement les Mids qui sont restés sur le pont comme des andouilles, trop occupés à se congratuler et à frimer au lieu de récupérer ou de bouger.
C’est le problème des Mids : quand le pont est pris, ils glandent un petit coup et ne savent plus trop quoi foutre en fait.
Il y a bien de temps en temps un groupe plus dégourdi qui partira titiller les Albs sur leur accès TP ou se planquer dans les ruines des Hibs pour les taquiner un coup mais c’est plutôt rare.
Donc les Mids se feront balayer comme une chiure de caniche innocente sous l’assaut d’une moto crotte agressive et repartiront massivement au téléporteur jusqu’à la prochaine fois.
Et les Hibs pendant ce temps ?
Ben ils adopteront la technique Mids à bourriner sur LEUR pont à eux mais se débanderont en ordre quand les Albs agacés chargeront, et ce pour mieux leur écrabouiller la tronche du haut de leurs jolis collines et les Albs reviendront au Chateau central.
Ou alors si les Mids ne sont pas encore tous éclatés, les Hibs viendront leur mettre des poissons d’Avril désopilants à grand coup de dague dans le dos car il faut bien s’occuper.

En conclusion pour ceux qui auraient lu en diagonale à cause d’un strabisme par trop poussé :
Les Albs défendent LEUR Chateau central à eux et contre-attaquent.
Les Mids prennent LEUR Pont et campent.
Les Hibs peu concernés par ces pathétiques bétonneurs, et vexés d’être exclus de ces désopilants carnages, leurs bottent le derrière au grès de leur changeante humeur.

On peut me reprocher de globaliser mais voilà pourtant les configurations que j’ai vraiment pu constater dans la grande majorité des cas sur Brocéliande.
Ca a rendu d’ailleurs fort appréciables les rares fois ou nous allions baguenauder  à droite à gauche au lieu d’attendre la énième et obligatoire contre-charge Alb ou l’éternel assaut latéral Hib.

9) Mais heu… !!! C’est pô nous d’abord, c’est eux !!!
Cette récurrence aussi emprunte de suspens que les 128 épisodes de Star Trek passés en boucle n’est pas uniquement le fait du terrain…
Sachez, gentils lecteurs, que l’appartenance à tel ou tel royaume peut rendre les plus brillants esprits totalement crétins lesquels – survoltés par l’ambiance de masse et le réel stress inhérent au RvR - accepteront les pires poncifs comme des vérités absolues.

A preuve :

Midgard vu par Midgard (résultat de mon vécu à trop fréquenter les gros tas de caillasses incapables d’aligner deux mots et autres « çanousTepisseàlaraie » des Kobis coquins) :
1) On est pas nombreux (couine) mais on s’en fiche paske comme ça s’est plus dur et kon est des gros masos, des purs, des tatoués qu’aiment ça.
2) On est les meilleurs pisk’on arrive à tuer les autres nazebroques malgré qu’on est pas nombreux.
3) On est des barbares, Nous ! Et pis on le revendique paske si on était pas comme ça et ben on se ferait RoXXer pask’on est pas nombreux (même des fois encore moins que ça).
4) Les Albionais c’est des lopettes paski sont 100 fois plus nombreux (au moins !) et qu’ils nous tapent dans le dos quand on met la tête des Hibs dans la gadoue et qu’on dégueulasse leur fringues de théâtre (alors que c’est nous les moins nombreux pour ceux qui suivraient pas).
5) Les Hiberniens c’est des gros traîtres tout nases qui sont 50 fois plus nombreux (même plus) et qu’ils nous tapent dans le dos quand on recycle les Albionais en casse à bagnole géante (alors que c’est nous les moins nombreux pour ceux qui auraient toujours pas compris).

Synthèse du Midgardien : Ben, il est pas nombreux du tout mais il est vachement courageux (sic !)

Albion vu par Albion (projection personnelle très discutable, fruit de mes discussions avec mes amis boîtes de conserve et autres mecs en jupette sexy) :
1) On est nombreux paske les gens aiment bien jouer chez nous vu qu’on est pas des gros bœufs comme les Mids ni une projection de Disneyland comme les Hibs.
2) On est les meilleurs pisk’on a toujours le fort au milieu et que quand on l’a pas ben on le reprend paske les autres y zarrivent pas à le garder tellement c’est des grosses truffes.
3) On est des Chevaliers, Nous ! On sait vivre, Nous ! Même quand on danse sur les cadavres ennemis et qu’on se fout de leur grosse tronche, c’est toujours avec style et classe !
4) Les Mids c’est des gros kékos qui attaquent jusqu’à ce qu’ils soient tous intégralement de retour au téléporteur à coups de latte dans l’oigne mais qui reviennent pareil paske c’est des malcomprenants (alors on leur explique à nouveau !)
5) Les Hibs c’est des bouffons qui savent pô se battre autrement que planqués dans leurs collines pourries saupoudrées d’arbres tout pérave et qui se débandent comme des grosses hyènes pour nous taper dessus en traître à pleins contre un quand on leur coure après pour peindre leurs oreilles de Mickey en noir.

Synthèse de l’Albionais : Ben il est nombreux et les autres y se sauvent tous quand il s’énerve

Hibernia vu par Hibernia (émanation délirante des mes nombreux échanges avec les pestes Lurikeens et autres magos fagotés comme des travelos pervers) :
1) On est moins nombreux que les Albs paske faut de la poésie et de l’imagination pour être chez nous mais on est plus que les Mids qui sont des débiles tout poilu avec un QI de 2 (pour un full groupe).
2) On est les meilleures paskon bouge et qu’on reste pas en place comme les deux autres bandes de nazes qui passent leurs soirées à se fritter sur le même pont comme des lemmings décérébrés.
3) On est intelligents, nous ! Chez nous c’est comme nous : tout joli et enchanté alors que chez les Mids on se pèle les meules et que chez les Albs le terrain est aussi plat que leur encéphalogramme.
4) Les Mids c’est des nouilles cuites qui regardent jamais derrière tellement ils sont vaniteux et qui chialent quand on botte leurs gros derrière tout flasque à coup de jolies chausses en feutre.
5) Les Albs c’est des bourrins qui mettent pas de déo dans leurs armures et qu’on repère à l’odeur tellement ils coincent des dessous de bras avant de débouler comme des criquets hystériques.

Synthèse de l’Hibernien : Ben il est pas très nombreux mais il joue intelligemment

10) Tu sais qui c’est les zôtres d’en face ?
Pour autant une question s’impose : ces ennemis qui dupliquent jusqu’à plus soif les « stratégies » minimalistes se connaissent-ils ?

Newbie attendant le mal de rèz et qui aimerait bien savoir qui sont ces mystérieux ennemis qui le renvoient dans ses 22 depuis maintenant bientôt trois heures : « Et dîtes donc les gars : vous en connaissez des Hibs ou des Albs, vous ? »
Boulet Gentil cynique : « Hin, hin !!! La question de naze l’autre !!! Moi les seuls Albs que je connais c’est ceux que je déchire !!! Pareil pour les Hibs ! Après je note le nom de mes victimes sur un cahier !!! » (Nd l’A : Ne souriez pas… Que celui qui n’a jamais fait ça me jette le premier Bolt…)
Pexeur Fou les yeux au ciel : « Un cahier ? Au vu de ta prestation, un post-it minuscule devrait suffire pour les trois années à venir pourtant ! Albs et Hibs compris… »
Rôliste pensif : « Je vous avouerais humblement ne pas bien connaître nos respectables adversaires, ami Newbie : chaque fois que je les salue avant un combat, ces barbares sans éducation me répondent en m’envoyant une boule de feu en pleine tête ou me rushent comme des sauvages ! »
Pro pragmatique : « On est en guerre Rôliste »
Rôliste tapant fermement son poing dans sa paume : « Certes, Messire Pro. Mais ça n’exclue pas d’être bien élevé. »
Pro amusé : « Je ne vais pas prendre les patins des Albs, Rôliste, mais combien de temps dur ton salut à l’ennemi déjà ? La version intégrale je veux dire… »
Rôliste comptant sur ses doigts : « Ben… J’enchaîne quelques « emotes » c’est vrai… »
Pro coupant avant que Rôliste n’énumère la liste : « J’en ai compté huit. Et c’était peut être pas terminé mais comme tu as morflé trois bolts en même temps, je n’ai pas pu apprécier le final. Franchement, huit « emotes » enchaînés ça peut finir par agacer je pense. »
Pexeur Fou hilare : « Surtout qu’il salue TOUS les ennemis à la chaîne… »
Boulet Gentil sautant sur l’opportunité d’enterrer Rôliste : « Hin, hin !!! Moi je penserai que tu te fous de moi !!! »
Rôliste taquin : « Et dans votre cas, Seigneur Boulet, force est de constater que ce serait faire preuve d’un indiscutable discernement ! »
Boulet Gentil interdit : « De quoi que c’est donc ? »
Boulet Méchant ne ratant pas non plus une occase : « Il dit que tu as bien raison pour une fois, pitoyable tanche ! »
Boulet Gentil satisfait et bombant du torse : « Bien sur que j’ai raison. Avec mon expérience de DaoC et du RvR en particulier, manquerait plus que j’ai tort en plus !!! »
Touriste Planneur qui se réveille : « Ben moi j’ai un perso Albion et un autre sur Hibernia ! »
Pro admiratif devant tant d’habileté : « Excellente initiative, ami Touriste : connaître son ennemi est le premier pas vers sa défaite ! »
Touriste un peu ennuyé : « Heu oui sûrement… Mais en fait c’était pendant les deux semaines ou vous m’avez pas vu, vous vous rappelez… ? »
Newbie attentif : « Ah oui ! Ta fille s’était mise au scoubidou et avait tressé tout le cablage de ton PC avant de couper ce qui dépassait !!! »
Touriste gêné qui ne se rappelait plus de cette fois là : « Hum. Non une autre fois qui avait durée plus longtemps… »
Pexeur Fou toujours motivé par les malheurs de son ami : « Quand tu étais en vacance en qu’il y a eu le cyclone qui n’avait emporté QUE ton portable, c’est ça ? »
Touriste qui ne se souvenait plus de cette fois là non plus : « Ah tiens non, c’est encore une autre… »
Boulet Méchant sautant sur la possibilité de fracasser Touriste à moindres frais : « Accouche !!! Si on doit énumérer toutes les fois où tu t’es absenté pour des raisons toutes plus débiles que Newbie et Boulet Gentil réunis, autant monter en parallèle trois persos 50 ! Et il nous restera de la marge pour un 40 ! »
Touriste mortifié : « Ben c’était juste après la fois ou j’avais mis le feu à mon PC en boostant l’alimentation sur le compresseur d’usine que j’avais acheté… »
Newbie nostalgique : « Ah oui !!! Je me souviens bien !!! »
Pexeur Fou coupant gentiment : « Qui a oublié, Newbie !? Et ? »
Touriste concentré : « Ben j’avais plus de machine ni de paramètres de connexion alors j’ai été en salle réseau. »
Pro surpris : « Pourquoi tu n’es pas revenu sur Midgard ? On t’aurait aidé voyons ! »
Touriste piteux : « Je voulais pas que vous vous moquiez… »
Boulet Méchant mauvais : « Quelle lucidité ! »
Touriste : « …alors j’ai testé les autres royaumes ! »
Newbie extatique : « ALORS !!! RACONTE !!! ILS SONT AUSSI ABRUTIS QU’ON ME L’A DIT ? »
Boulet Gentil teigneux : « Ils sont PIRES que ça j’suis sûr moi !!! hin, hin ! »
Boulet Méchant le fiel ruisselant de la bouche : « OUAIS !!! Tellement crétins que MEME Touriste s’en est rendu compte !!! »
Pro sentencieux : « En tout cas il semblerait que leur niveau soit loin du notre. »
Pexeur Fou effaré: « Ouais et pis leurs Mobs sont tout nul, rapportent pas d’XP et ils arrivent pô à les tuer même quand ils groupent à 50 !!! »
Rôliste solennel : « Et leur langage vient tout droit de « Counter Stryke » !!! Ils sont tous sans créativité aucune et parlent paraît-il comme les mendiants débutants sur Midgard la belle !!! »
Touriste : « Ben non en fait… Y sont comme nous ! »
Pexeur Fou déçu : « Ah bon ? Ils pexxent aussi les zôtres ? »
Touriste : « Ben oui… Et ils s’aident comme nous en fait. »
Newbie époustouflé : « Oh… ? Avec des groupes et des Guildes et tous ça ? »
Pro étonné : « Et des joueurs sérieux pour les gérer ? »
Boulet Gentil enthousiaste : « Même carrément des levels 50 ?! Même si y z’en ont pas autant que moi… »
Rôliste pensif : « Intéressant… Donc leur langage serait évolué et ne se limiterait pas à des grognements bestiaux alors… »
Touriste coupant court au délire : « Je vous dit, c’est comme chez nous ! Et pourtant je leur ai dit que je venais de Midgard. »
Boulet Méchant venimeux : « Ahahah !!! C’est là qu’ils t’ont attaché par la zézette derrière un Dada et traîné aux quatre coins du royaume pour faire un exemple !!! »
Touriste : « Ben non… En fait vous allez rire mais ils m’ont posé rigoureusement les mêmes questions que celles que vous venez de me poser… »