Suite au chapitre sur le « Pexeur Fou » et le « Pro », voici donc le « Rôliste »…
 
3) Le « Rôliste » :
Dans un environnement comme DaoC, force est de constater que le « Rôliste » fait souvent figure d’extra-terrestre.
Certes le jeu est présenté comme un jeux de rôle massivement multi joueur (ça va, je l’ai bien dit là ?!), mais il s’avère dans les faits que l’orientation fondamentale est généralement plus proche du XP/Baston/XP/Baston que du véritable RPG.

D’aucuns estiment que le Rôle est ce que l’on en fait et je suis assez de cet avis.

Néanmoins, aussi bon Rôliste soit il, le joueur aura quand même du mal à imposer un style dans un monde perpétuellement en guerre ou le background et les petits « à coté » qui font la richesse d’un RPG sont réduis à leur portion congrue.

Regardez les quêtes à l’intrigue minimalistes et à la profondeur aussi abyssale que les orifices de la hardeuse de l’année pour vous en convaincre.
Pas suffisant ?
Bien…

Parlons du système de craft (Comment ça « pitié, non ! » Trop tard !!!)…
Pas grand chose à dire hormis que c’est incohérent, long et fastidieux.

Parlons des boutiques aux articles aussi variés que les boutiques de souvenir au pied de la Tour Eiffel…
Parlons des NPC plus expressifs et variés que la garde rapprochée de Sadam Hussein et à l’IA aussi développée que Georges Bush et ses conseillers directs…

Pourquoi ce constat alarmant ?
Simplement pour dire que pour être « Rôliste » dans DaoC, il faut vraiment le vouloir…

Maintenant il y a « Rôliste » et « Rôliste » (comment ça c’est pas clair ?! Ah ouais non c’est vrai… Je développe alors…)

Certains joueurs s’imaginent que deux courbettes et trois ronds de jambes couplés à un gracieux « Bonjour Damoiselle ! » sont la quintessence du Role-Play.
Ces mêmes « Rôlistes » du pauvre vous assènent sans ciller dans la phrase suivante des « Buff » et autres « OOE » longs comme le bras.
Ca casse un peu l’ensemble et c’est bien le problème…

D’autant que rôle ne veut pas dire politesse forcée ou poncifs linguistiques pseudo-médiéval.

Je n’ai croisé que très rarement des personnages réellement orientés « rôle ».
La plupart de niveaux très importants.
J’étais extrêmement surprise d’ailleurs mais du jour où j’ai intégré un groupe, j’ai compris la raison qui expliquait cet état de fait : les combats vont vite et l’inattention se paie au prix fort.
Et c’est encore pire en RvR.

Non pas que le « Rôliste » soit obligatoirement un bouffon, une machine à parler ou un doux rêveur mais il base le plus souvent – interface informatique oblige – le rendu de son rôle par les dialogues et/ou le comportement qui sont malheureusement très souvent perçus par les autres joueurs comme un frein débile à leur frénésie de points d’expérience.

J’avoue avoir encore de réelles difficultés à demeurer muette durant une soirée entière – à l’exception des acronymes habituels « INK », « OOE » et autres « AGRO »… - sous prétexte que j’ai décidé pour une fois d’intégrer un groupe orienté 100% XP et de monter un peu les niveaux au lieu de discuter toute la soirée.
Alors je cause et je « joue » ma petite guérisseuse si je suis avec Halaguena.
Je suis polie, prévenante et positive, prête à traverser un donjon pour ressusciter un autre joueur qui le demande quitte à me faire étaler en essayant.
Pourquoi alors que je vais perdre de l’XP ?!
Simplement parce que c’est le fond de commerce de Hala d’agir ainsi.

A l’inverse si c’est Chieuse qui est présente, je serai teigneuse, extrêmement lâche et le CC groupe sera continuellement encombré de commentaires crétins parfois en Kobi pur et de blagues salaces plus ou moins pertinentes.
Simplement parce que Chieuse n’est pas Halaguena.

Excellent pour ma schizophrénie latente, j’en conviens.

Cependant chacun voit midi à sa porte et j’ai donc appris à me contenter des rares expériences « rôle » au travers d’échanges amusants qui pouvaient se produire de temps en temps au gré des rencontres.
Mais jusqu’ici, le « Rôliste » selon mon cœur c’est trop souvent comme l’arlésienne : beaucoup en parlent mais peu concrétisent.

Au final ça n’est pas si grave que ça visiblement puisque c’est admis par tous comme une réalité.
J’en ai pris mon parti sans frustration aucune en balançant mes remarques plus ou moins stupides en fonction des gens et du moment.


Disons que le rôle sur DaoC est une question de contexte.
 
Peut être – lorsque je serai devenue une grande et puissante guérisseuse - trouverai-je des fondus qui considèrent que les acronymes de tous poils tuent l’ambiance et qui pensent que « perdre du temps » en dialogues incongrus en feignant de danser et de boire une bière à la taverne n’est pas – après tout – une perte de temps mais bel et bien un aspect incontournable de leur avatar.

Quelques exemples en « situation » qui prouvent que le Rôle dans DaoC n’est pas désespéré et peut parfois être d’une originalité aussi fine que surprenante :

Halaguena est  dans la ville de Jordheim, vautrée devant le « coffre » et en discussion sur le CC Guilde depuis 20 minutes à saouler son monde gentiment.
Passe une jolie Viking qui la salue :

Dame Viking : « Bonsoir Dame Halaguena ! Je souhaiterai donner quelques trésors à ma petite sœur. Peux-tu m’assister ? »
Halaguena qui se dit qu’elle aura au moins fait un truc utile ce soir… : « Bonsoir ma Dame. Avec grand plaisir ! »

La Vik passe les objets qu’elle souhaite transférer et dit avant de se déconnecter :

Dame Viking : « Ah un dernier point, Dame Halaguena : ma petite sœur est muette. Ne prenez pas son silence pour un comportement grossier… Merci d’avance ! »

Halaguena reste un peu interdite tandis que la Vik  disparaît après une dernière élégante génuflexion et une petite Kobi toute mimi prend sa place.
La petite Kobi ne s’adresse à Hala que par « emote » et je suis vraiment scotchée IRL…

Petite Kobi vous tape sur l’épaule.
Petite Kobi vous salue.
Petite Kobi vous fait signe qu’elle est prête à recevoir les trésors.

Etc…

Nous avons « parlé » ainsi quelques temps et j’ai trouvé l’approche de cette joueuse aussi originale que réussie.
Autours de nous, les réactions étaient mitigées, allant du classique « Pffff nimportnawak !!! » aux rires d’encouragements devant la prestation de la petite Kobi vraiment trop géniale.

Une autre fois alors que Halaguena fait des emplettes chez les marchands dans la ville de Audliten avec une amie Troll qui n’est pas du tout orientée rôle et plutôt… comment dire… brut (brute ?!) de décoffrage si je peux me permettre.
Passe un guerrier Nain qui salue Halaguena.

Guerrier Nain : « Bonjour, radieuse guérisseuse ! J’arrive tout juste dans ce royaume enneigé et je me demande si vous pourriez m’indiquer où je peux trouver une créature  maléfique répondant au curieux nom de Mora.
Halaguena qui cherche aussi Mora depuis maintenant 10 levels mais qui s’est déjà ridiculisée suffisamment pour la soirée mentant pire qu’une Luri : « Bonjour, frère nain. Ca me dit bien quelque chose mais je ne sais plus trop, je suis désolée… »
Guerrier Nain : « Pas d’offense, gente Dame ! Nul doute que les Dieux de la Forge m’aideront dans ma juste quête. Au plaisir ! »
Copine Troll qui avait salué le nain sans que celui-ci réponde : « Et moi je sens le gaz, nabot ? Si tu veux de l’info, demande à la bonne personne. Je sais où elle est Mora ! »
Halaguena ouvrant tout grand ses tites oreilles opportunistes : « Cool ! Tu sais vraiment tout toi grosse Caillasse !!! hihi »
Guerrier Nain : « Pardon ma Dame ? Un problème ? »
Halaguena un peu barrée à l’ouest : « Ben non justement ! Y a Copine Troll qui sait ou est Mora. »
Guerrier Nain : « Fort bien ! Je ne comprends pas le Troll, ma Dame ! Que dit ce monstre immonde et odorant qui puisse d’avérer suffisamment sensé pour vous mettre en joie ? »
Copine Troll oscillant entre colère et incompréhension : « Mais il est con lui !!! Je l’aide et il m’insulte ! Tu crois qu’il a un problème d’affichage ou qu’il se fout de moi Hala ? »
Halaguena qui commence à se marrer IRL vu la réceptivité de Copine Troll à ce genre de délire : « Il ne comprend pas le Troll. »
Copine Troll abasourdie : « Sans dec’ ??? Y a une option pour ça ?! Comme avec les elfes ? »
Guerrier Nain pas décidé à lâcher le morceau et probablement mort de rire : « Que dit encore cette créature stupide à grogner comme ça , gente Dame ? Elle ne vous agresse pas au moins avec les relents fétides que sa gueule affreuse exhale ? »
Copine Troll pas du tout contente : « Oh ! y se calme le compressé là !!! c’est pas pask’il comprend rien que c’est mon cas !!! Hala, dis lui que moi je le comprends et que si il se calme pas ben moi je vais le calmer ! Nan mais t’as vu ! je l’aide et il me pourri !!! c’est fou d’voir ça…etc… »

J’ai ensuite dialogué en privé avec Guerrier Nain qui était vraiment ce qu’il convient d’appeler un « puriste ».
Son background impliquait qu’il venait d’une tribu des montagnes isolée et que son père avait été tué par un Troll (je fais light…).
L’ensemble était extrêmement cohérent et expliquait son approche unique du jeu dés lors qu’on s’y intéressait.
Il ne groupait exclusivement qu’avec des nains – à l’extrême limite des Vikings accompagnés de nains - ne répondait pas aux Trolls et n’adressait la parole qu’aux Kobis « parlant Kobi ».
D’aucuns trouveront son approche radicale anti-XP et je confirme qu’il en bavait des ronds de chapeau avec une logique pareille.
Mais c’était son rôle qui régissait son comportement quel qu’en soit le prix.
Aucune concession.
Ca peut paraître bizarre pour ne pas dire crétin à certains.
Moi j’admire.
Mais je ne pratique pas à ce niveau…

Fiche technique de synthèse :  « « Rôliste »
Avantage principal :  détend l’atmosphère souvent monotone et par trop Spartiate…
Avantage secondaire :  stimule une orthographe souvent bien mise à mal
Problème principal :  agace au plus haut point les fondus d’XP
Problème secondaire :  donne parfois l’impression d’être bien seule dans un monde de brutes…
Pathologie principale :  ne sait pas s’arrêter
Pathologie secondaire :  nique irrémédiablement la touche « E » du clavier à forcer sur les « /emote » et abrutit son PC avec des animations souvent jugées « inutiles »

Joueur Troll Grosbillesque super mort : « Dis donc Mesgenoux, on peut savoir ce que tu branles ? »
Rôliste : « Messire Mesgenoux si vous le voulez bien, Messire Cadavre ! Or je vous prierai solennellement de la mettre en veilleuse car un Macchabée – fut il un gros morceau de paveton comme vous – ne peut pas parler ! »
Joueur Troll Grosbillesque super mort plus très cool : « Rhhhoooo le lourd j’y crois pas !!! Mais keske tu foutais pendant qu’on se bastonnais, crétin des Alpes ? »
Rôliste : « Je mettais des poissons d’Avril dans le dos des gardes Vendos, je vous l’avais dit, Messire toutMortQuiCauseEncore ! J’avais prévenu « pas de pull tant que mes poissons ne  sont pas tous accrochés ! », vous ne vous rappelez pas ? »
Joueur Troll Grosbillesque super mort et abasourdi devant tant de logique imparable : T’ES UN MALADE TOI !!! T’ES LE HEALER !!! ON EST LA POUR PEXER !!! POURQUOI TU FAIS DES SINGERIES PAREILLES AU LIEU DE NOUS SOIGNER, GROS GOLIO ??? »
Rôliste : « Mais parce que nous sommes le 1er Avril, Messire ! Et que les gardes Vendos AUSSI ont le droit de rigoler un peu… »
Joueur Troll Grosbillesque super mort cherchant frénétiquement le numéro du SAMU le plus proche : « Un dingue ! C’est un dingue !!!
Rôliste : « Ohla suffit, Maître Troll ! Un mort ne parle pas, je ne vous entends donc plus !
Joueur Troll Grosbillesque super mort et super pas content» : « MAIS REZ MOI AU MOINS GROS BOULET !!! »
Rôliste : « Tttttttt, silence pauvre tas de caillase immobile que je n’entends plus !!! »

Pouvoir de royaume : donne réellement corps à des pauvres pixels pisseux quand c’est bien fait.
Recommandation : Vivement conseillé pour des virées en extérieur entre copains mais fortement déconseillé dans un groupe de donjon abrutis par l’XP.