Boulet et compagnie : Troisième jour

Pour tous ceux qui ont réagi, merci.
Franchement, c’est toujours valorisant d’être appréciée et c’est encore plus appréciable lorsque c’est concrétisé par un gentil post

Les méchants posts, vous les gardez par contre : ça n’encourage pas, ça fait de la peine et je suis trop vieille maintenant pour changer alors on dirait que vous n’avez rien lu et que vous repartez en laissant l’endroit aussi propre qu’il était à votre arrivée, merci.

Bon c’est pas le tout mais au travail maintenant…

« Mon premier donjon » ou « Comment gérer les heures de pointe et l’encombrement pire que dans un métro durant une grève »

1) Mais quelle heure peut-il bien être ?!
Voilà une question qu’elle est inutile tiens alors et pourtant !?

Si vous partez en donjon, oubliez votre montre, c’est pas la peine parce que…

…si l’endroit est complètement gavé, vous êtes :
_ soit en semaine IRL et il est entre 19 et 23 heures
_ soit en week-end et il est « toute la journée sauf les heures où l’on mange ».

C’est comme ça.
C’est une loi.

Le Donjon, c’est l’endroit où l’on XP et l’XP permet de progresser et progresser permet de faire du RvR et le RvR permet de progresser en compétence de royaume pour faire des donjons encore plus gros avec pleins de jolis objets TRES beaux.

Celui qui a dit « on se mord la queue » est un maso doublé d’un contorsionniste qui va aller se livrer lui même aux modos avec une corde au cou.

Et oui…
C’est un passage obligé quand même le donjon.

Le problème souvent c’est le monde.
Et quel monde !

2) Ah ben tout de même, j’y suis !
Nous partons du principe que le Newbie est arrivé sans ses copains du jour précédent (lesquels travaillent par exemple, les andouilles !).
Il est tout seul.
Il a péniblement acquis un niveau oscillant entre 9 et 11.
Il tremble un peu quand même paske rien que le mot Donjon, ben ça fait peur…
Il va déjà mettre dix plombes à TROUVER l’entrée de ce fichu donjon…

Dans mon cas, le donjon débutant sur Midgard est l’antre de Nisse.
Cette fichue antre se trouve sur une île.
Vu que je pensais que je me noierais si j’entrais dans l’eau (Gngagnagna… c’est facile de se moquer !), j’ai passé une heure complète à faire le tour de cette île - Oh combien mystérieuse – à la recherche d’un hypothétique pont avant d’oser enfin traverser (et de me faire d’ailleurs allègrement manger sous l’eau par des crabes des rochers que j’avais pas vu mais bon concentrons nous sur le débat …).

Admettons le Newbie arrive enfin face à l’entrée (un jour)…
Première chose, il se demande bien d’ailleurs ce que c’est que ce sois-disant « donjon » qui s’enfonce sous terre au lieu de monter vers le ciel (NB : c’est vrai que la stupide traduction de « Dungeon » (cachot) en « donjon » n’en finit pas de m’extasier…).

Il constate normalement la présence à l’extérieure de quelques personnes allongées comme des bouses fraîches et au curseur de vie proche du zéro absolu. Normalement, ces zombis miraculeusement rescapés d’un aggro de masse qui a laminé leur groupe n’ont pas vraiment envie de causer.
Mais ça le Newbie il le sait pas encore…

Alors quand le Newbie balance des trucs aussi intelligents que :
« Salut tout le monde !!! C’est ici Nisse ? »
…silence…
« Je suis nouveau… » tente bien le Newbie pour apitoyer les gisants silencieux sur sa condition malheureuse.
…silence… qui sous-entends lourdement « Ah bon ? Sans dec’ ! En voilà une surprise ! »
« Ca va ? » achève le Newbie désemparé , éventuellement en esquissant un petit pas de danse qu’il vient juste d’apprendre pour dérider les tristes Sires…
…silence… qui transpire par tous les pores de la peau des Zombis signifiant « NON CA VA PAS, PÔV ANDOUILLE !!! VAS DANSER AILLEURS !!! ON VIENT DE SE FAIRE RIDICULISER PAR DES MOBS TOUS NULS ALORS PARS ! LOIN ! DANS UN AUTRE ROYAUME ! ET LAISSE NOUS DONC NOUS PLAINDRE EN PAIX !!! »
 
Il demande à grouper.
Il demande si on peut le buffer.
IL VEUT JOUER QUOI !!!

Mais les autres qui sont encore tout fraîchement mâchouillés sont en train de couiner sur le CC groupe en cherchant le moyen le plus adapté de pouvoir aller ressusciter leurs copains de groupe sur lesquels un horde de Tomtés rigolards sautent à pieds joints.
Alors le Newbie et ses questions, ils s’en tamponnent l’armure cloutée à coup de marteau à deux mains, les survivants miraculés !

Normalement, le Newbie - un poil dégoutté  - rentre donc tout seul comme une truffe dans le DONJON. Et il flippe grave paske le premier effet du donjon ça a l’air de rendre les gens sourds, muets, aveugles (ou mal-polis) dés qu’ils en sont sortis…

3) Verdun & Stalingrad réunis…
L’entrée de l’antre de Nisse, je m’en souvient encore aujourd’hui.
J’en ai même rêvé IRL…

Que je vous explique quand même…
Halaguena c’est une naine.
Et en plus une naine de PETITE taille (ben oui ça existe !!! Arrêtez de ricaner, c’est vexant !).
Dés lors, mon entrée à Nisse s’est faite de fort étrange façon : j’étais en haut d’une grande galerie descendante et j’étais complètement ENTOUREE DE TOMBES.

Y avait PLEINS de bruit de bagarre autours, des cris et des gens qui passaient dans tous les sens mais comme j’étais (et suis toujours, l’opération a encore échoué) plus petite que les tombes, je ne voyais rien de ce qui se passait.

Alors qu’est ce que j’ai fait ?
Puisque ça avait l’air de se battre, j’ai appuyée sur PF8 pour repérer un monstre dans le coin, puis j’ai lancé ma macro « Stick » pour plus le lâcher et j’ai terminé par un somptueux  PF6 pour lui en mettre pleins sa face !!!
Le tout dans la foulée…

J’ai agro immédiatement le Hanteur (le plus gros méchant de tout le donjon qui fait peur rien que quand il se gratte le crâne pacifiquement pour savoir qui est le prochain sur sa liste).
Il m’a tuée d’un seul coup.
Rien de méchant je suis certaine : il devait marcher entre les tombes vu le merdier et m’a marchée dessus et j’ai été écrabouillée.
Hanteur, si tu me lis, je ne t’en veux même plus !

Mais à ce moment là, j’étais pas très contente par contre…

Je release (pas du tout ou il faut pour rejoindre le donjon, bien entendu ! Le « bind »  intelligent, c’est en seconde année…), j’oublie d’aller voir le guérisseur tellement j’étais en colère et je reviens aussi vite que mes petite guitares toutes arquées me le permettent avec la ferme intention d’en découdre !!!

Evitant habilement les crabes des rochers toujours en embuscade, je me retrouve à nouveau devant l’entrée et y pénètre d’un pas décidé (mais tentant de contenir ma vessie pas très fière il faut l’avouer) pour la seconde fois.

Ohlala…

ça s’arrange pas…

Y a deux fois plus de tombes qu’avant donc je suis encore plus malvoyante que le grand Viking d’hier était malcomprenant mais il règne un calme très reposant.
Oui bon d’accord : plutôt flippant aussi…

Je me mets à sauter frénétiquement sur place pour voir ce qu’il y a après les tombes avant d’avancer à tâtons comme une andouille mais comme je ne vois que le plafond du couloir qui descend, ben j’avance…

Doucement.
Très doucement.

4) Salut ! Je cherche un groupe !
Chouette en bas y a du monde !
Pas beaucoup (on m’expliquera que c’est une logique incontournable après le passage du Hanteur…) mais quand même un tit peu.

Arrivée devant deux gros Trolls et un grand Viking qui s’acharnent sur un pauvre petit bonhomme barbu avec un bonnet rouge (je n’avais jamais vu de Tomté), je balance la phrase magique qui titre ce chapitre.

Il est clair que c’est cette petite phrase toute simple qui est la clef.
Elle va permettre au Newbie fraîchement arrivé dans le donjon de ne pas rester tout seul comme une nouille.

A noter que le résultat à cette question dépend directement des gens déjà sur place.
C’est d’ailleurs en donjon que le Newbie risque d’être réellement confronté pour la première fois à une certaine forme de racisme actif.

C’est aussi en donjon que le Newbie va rencontrer ce qui est la PIRE race de joueur selon moi : le Pexeur fou.
(Note de l’Auteur : entre le moment où j’ai écris ce post et aujourd’hui, j’ai revu mon jugement concernant le Pexeur fou. Il est bien loin d’être ce qui se fait de pire. Disons qu’à l’époque, c’était le pire que j’avais rencontré…)

Etant une guérisseuse naine et ayant formulé ma demande de la façon suivante : « Bonjour, guérisseuse pas très douée mais pleine de bonne volonté cherche groupe gentil et pas prise de tête (SM cuir s’abstenir) », j’ai été groupée sans problème.
Mais j’ai rapidement constaté que l’ambiance groupe en donjon était drastiquement différente d’un groupe à l’extérieur.

Ici pas de pitié : le Newbie se verra poser des questions extrêmement désagréables et subira des refus vexants et totalement inadmissibles.

Le donjon c’est l’usine à XP, d’accord !
Même moi j’ai compris.
Mais pas au point de mettre au banc de cette façon certains joueurs sous prétexte que leur classe n’est pas optimum pour le jeu en donjon.
D’autant qu’ensuite ces mêmes vexateurs stupides « lèchent le cul » - passez moi l’expression – de ces classes qu’ils ont humiliées dés lors qu’il sont en RvR.

Que l’on refuse de grouper une personne parce qu’il y a incompatibilité d’humeur, c’est la vie et je respecte.
Que le refus vienne d’un sois disant écart de niveau trop important, je peux le comprendre parfois.
Mais je ne peux pas cautionner pour autant les comportements du type : « NON ! Le groupe pas ! Il est QUE bleu pour moi et c’est un chasseur ! C’est des nuls en donjon ».

Je ne compte plus le nombre de fois ou J’AI dégroupée uniquement à cause de cet égoïsme puérile et insupportable. J’étais d’ailleurs copieusement insultée ensuite malgré mes explications AVANT de dégrouper, dégroupage que j’effectuais toujours une fois les combats terminés et les soins dispensés.
Mais tout se paie ensuite…

TOUT LE MONDE est utile dans DaoC. C’est peut être le premier argument qui a fait que j’y suis d’ailleurs restée. L’équilibre est globalement fort intelligemment géré si tenté que les joueurs eux-mêmes admettent que la pluralité c’est la VRAIE puissance d’un groupe.

Mais je m’énerve, je m’énerve et ça ne fait pas avancer notre Newbie dans son donjon pour autant tout ça…

5) Là ou grouper ne rime pas forcément avec efficacité…
Lorsque l’on est dans un donjon adapté à son niveau (laissons les frimeurs dix niveaux au dessus du donjon qui viennent seulement faire les kékés et « casser du mob » - fut il gris- à la grande colère des pauvres petits levels frustrés), point de salut sans le groupe.

On s’oriente sur des monstres minimum jaunes pour le plus puissant du groupe et le résultat s’avère parfois assez savoureux.

Premier point : il faut UN chef.
Autant obéir n’est pas mon truc, autant en groupe c’est une simple règle de survie.

Tout le monde peut parler, mais uniquement pour dire des sottises ( ) et commenter la dernière bataille âpre et sanglante qui s’est soldée par une victoire (Heu… Faut bien le dire, on s’appesantit assez peu sur les cuisantes défaites…).

Une seule personne parle pour amener le groupe au combat.
Il élabore la stratégie et le rôle de chacun, désigne un seul puller et s’assure que les protections nécessaires sont bien en place pour – le cas échéant – défendre une guérisseuse agressée (« Oh oui, donne moi des grand coups !!! ») ou un magicien menacé.

Si ça n’est pas le cas, c’est le joyeux merdier.
Plus le groupe sera gros, plus le carnage sera total et rapide.
Et le démantèlement sauvage (et souvent grossier) du groupe suivra très probablement.

Un groupe, s’est un équilibre.
Le moindre grain de sable peut le faire s’effondrer. Surtout si le grain de sable se matérialise sous la forme d’un emmerdeur patenté type « Pexeur fou » spécialisé « mal élevé ».

A preuve…

Un soir ou tout se passe très bien dans la décontraction mais avec sérieux. Il y a très peu de monde dans Nisse pour une fois et nous faisons notre petit bonhomme de chemin sereinement.
Nous sommes cinq, leadés par un guerrier pas très prosaïque mais tout à fait  compétent.

Arrive un assassin qui souhaite grouper.
La plupart des membres refusent.
J’insiste (comme quoi des fois…hihi).
Nous sommes dans une zone un peu juste en terme de risque mais acceptable si on s’en tient à ce qui est convenu entre nous. L’assassin arrivé en dernier nous saoule constamment pour « puller du gros » parce qu’il « XP de la merde » alors qu’il est le plus bas niveau…

Il couine, re-couine, fanfaronne, me drague lourdement, provoque péniblement les autres membres sur la nullité de leurs classes…
Un chieur quoi !

Malgré les recommandations du guerrier lead, l’assassin part se promener en pleine bagarre et ramène en cavalant comme un dératé la moitié du donjon avec lui. Le groupe fait barrage (l’assassin étant déjà mort et plus raide qu’un passe-lacet durant sa tentative de fuite) et se fait tailler en pièce sur place pour que je puisse sortir.
Le lead demande « simplement » à l’assassin ce qui lui a pris :

Assassin Viking pas content & désagréable : « Pôv Noobs va ! J’ai 3 Lev 50 et tu vas m’apprendre à jouer toi aussi ! »
Guerrier Viking pas content qui a du mal à rester agréable : « Je te dis seulement qu’un pulleur c’est suffisant ! Tu nous a quand même ramené 4 araignées ultra violettes en allant baguenauder au milieu et en perdant ta furtivité. »
Assassin pas content & désagréable : « Les autres truffes en support nous auraient healées correctement, c’était jouable ! Vous êtes des GROS NULLOS ! »
Shamy qui disait rien mais qu’il ne faut quand même pas TROP exagérer : « Dis donc, sale petite punaise !!! Lorsqu’on est aggro par la faute d’une fouine dans ton genre qui nous ramène plus de mobs qu’il y a de joueurs dans le goupe, on ne peut plus faire grand chose. »
Assassin pas content & désagréable : « Ouais ça a bon dos l’aggro ! De toute façon les Shamans c’est comme les Chasseurs et ces ruinasses de Hel : vous êtes des classes toutes péraves et je vois pas pourquoi on vous groupe ! »
Moi trouvant qu’il ne faut pas pousser mémère dans les orties même avec des cuissardes : « Calme toi STP. On ne gagne pas toujours et c’est pas une raison pour insulter les gens. »
Assassin pas content & désagréable : « Ah c’est facile pour toi ! T’es sortie ! Alors tu la fermes et puis c’est tout ! »
Petit chasseur Kobi, puller  aussi efficace que discret : « C’est du simple bon sens : Hala est dehors donc elle peut venir nous rèz maintenant. Le groupe protège toujours ses guérisseurs, c’est la première des choses à comprendre. »
Assassin pas content & désagréable : « Toi le parasite t’a rien à dire ! Moi ce que je comprends c’est qu’au lieu de causer sur des conneries elle a qu’a se magner de revenir faire son travail maintenant. J’étais presque au level et à cause de vous je me retrouve avec une bulle complète à refaire.»
Second Assassin ultra compétent et charmant : « Jusqu’ici je disais rien par esprit de corps mais j’ai vraiment rien en commun avec un abruti comme toi. Tu es la honte des assassins avec un comportement pareil. Tu ferais mieux de dégrouper ou ça va mal finir. »
Assassin pas content & désagréable : « Ohlala je suis mort de peur là ! C’est toi la honte des assassins à te la jouer Monsieur Politesse comme une tapette ! Tu feras moins le malin en RvR sans ton groupe de nul. »

Les choses se tassent un peu mais l’ambiance reste vraiment malsaine.

Je reviens, rez dans l’ordre donné par le guerrier : Shaman, guerrier, chasseur et assassin gentil. Puis je reçois un message du guerrier en mode personnel concernant l’assassin pas gentil : « Pas lui. Pas tout de suite. Tu le laisse mariner un peu, c’est un sale type. »

Etant plutôt d’accord sur ce simple état de fait, j’attends.

L’assassin hurle comme un damné et devient plus qu’ordurier mais le guerrier tempère, mettant en avant ma mana à récupérer.
Les messages persos fusent pour se moquer de l’autre exalté qui ne désarme pas.
Enfin, le guerrier m’envoie un autre message en perso : « Vas y Hala, tu peux le rèz. »

Je viens juste de m’exécuter et l’autre crétin revient juste à la vie avec une endurance de cloporte et un niveau de vie digne d’un rescapé de 14-18 quand le guerrier m’envoie un nouveau message qui me scotche : « RUN HALA !!! JUSQU'A LA SORTIE !!! »

Je ne comprends rien du tout et je vois arriver le guerrier à fond les gamelles avec deux araignées aux fesses par le couloir de droite pendant que le chasseur pull une autre araignée du coté gauche.
Droit sur l’assassin toujours assis qui récupère.
Tout le monde s’ébranle vers la sortie à la vitesses éclair.
Sauf l’assassin pas gentil qui se retrouve à faire le jambon dans un sandwich sauf que les tranches de pains sont des Gnégnés plutôt furax d’avoir été réveillées…

Je passe sur les messages forts peu civiles qui ont suivi de sa part…
Le guerrier, le shami, l’assassin gentil et le chasseur s’étaient entendus pour lui « donner une leçon » à mon insu,  me jugeant « trop pure ».
Ils auraient dit « trop conne », j’avoue que j’aurais pris la critique sans la ramener pour une fois…
Bon malgré tout , j’ai trouvé la méthode discutable.
Mais je ne suis pourtant pas allée ressusciter l’autre andouille.
Il doit encore sécher…

Prochain épisode : « Mon premier donjon (suite) » ou « Un peu de stratégie, bon sang de bois !!! »